Forum RP Test/ Ne pas s'inscrire
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Cendres
Frère Capitaine/Modérateur
Frère Capitaine/Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 168
Age : 32
Personnalité :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 15/08/2007

Feuille de personnage
HP:
1600/1600  (1600/1600)
Mana:
3000/3000  (3000/3000)
Point d'expérience:
920/3000  (920/3000)

MessageSujet: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Mar 4 Sep - 23:14

Sohma se pausa au centre de la clairière. A peine arrivés, le Sùrion et son maitre sentirent le danger : l'ennemi approchait et son nombre était considérable. Immédiatement L'esprit militaire de Cendres élabora un plan : étudiant le terrain, Cendres avisa les arbres, leurs nombreuses feuilles, feraient des pièges mortels, la rosée qui se déposait alentour augmentait l'emprise que le Chevalier-Dragon avait sur le terrain...

Le temps pressait et Sohma se hâta d'aider son compagnon à mettre le piège en place. Vaguement Cendres sentait Hitoki se rapprocher, et l'ennemi aussi... Aussitôt que les préparatifs furent finis, Cendres se dissimula, alors que Sohma s'élevait dans les airs. Alors que les sans-maitres encerclaient le périmètre, Cendres s'efforça de rester cacher. Manquant par deux fois de se faire repérer, il fut presque heureux lorsqu'Hitoki, Nagesh et Itarillë arrivèrent. Il resta interloqué devant l'état de la Sage mais n'eut pas le temps de s'inquiéter... Aussitôt le groupe de Sùrions ennemi se dévoila. Cendres analysa alors la situation : si son plan se déroulait comme prévu le combat était gagné d'avance.

L'arrivée brutale du Sùrion de la Sage perturba légèrement son plan... Tant pis : comme il l'avait deviné la cible principale de l'attaque était la Sage et son état requerrait une protection. Bah... il faisait confiance à ce Dandy Elfe de Sang. Cendres sorti alors de sa cachette et cria :


- Par ici, misérables! Prenez vous en à un homme armé au lieu de frapper une femme à terre!

Deux Sùrions fondirent instantanément sur lui. D'un large moulinet Cendres décapita tigre qui s'était jeté sur lui. Sa lourde claymore ne pesait rien pour lui car il était encore dans l'état de transe et d'extrême concentration que procure l'entrainement. Dans le même temps il déchaina un tempête de feuilles gelées, extrêmement tranchantes sur le griffon qui le chargeait. Blessé à de nombreuses reprises celui ci vint finir empalé sur l'épée de Cendres. Avisant alors un Golem de pierre, le chevalier chargea. *Je vais te réduire en gravier, tas de cailloux!*

Cendres s'appretait à frapper, lorsque Sohma fondit sur la clairière, Déclenchant de ses ailes une tempête de glace sur le champ de bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagesh
Maître du Jeu/Admin sadique
Maître du Jeu/Admin sadique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 31
Âge du personnage : 162 ans
Alignement : Neutre
Personnalité :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 16/08/2007

Feuille de personnage
HP:
3000/3000  (3000/3000)
Mana:
5400/5400  (5400/5400)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Mer 5 Sep - 18:13

Chemin faisant, Nagesh se sentait de moins en moins tranquille. Quelque chose rodait et ca ne lui plaisait pas. Mais les bras chargés de la demoiselle ainsi que de ses affaires, il ne pouvait pas faire grand-chose. Alors il se contenta de parcourir les sous bois à grandes enjambées comme seuls les rodeurs savent le faire.
Mais très vitre ses craintes se justifièrent : une armée de sans maitres vinrent leur barrer la route.
Ennuyé, Nagesh réfléchissait à la manière de procéder pendant que l’un des surions leurs crachaient déjà au nez leur victoire qu’il estimait proche.
Il fut d’ailleurs très vite arrêté, non pas par Nagesh mais par Alakaranion qui surgit avec la rage d’un bête blessée d’entre les arbres. Jouant des ses griffes et de ses dents, sa fureur était incontrôlable et plusieurs surions se retrouvèrent broyés sans avoir eu le temps de réagir.

Entre deux coups de pattes, le dragon se retourna vers Nagesh lui jetant un regard terrible.



"- Elfe de sang, restes auprès de ma maîtresse et ne bouges pas. Moi, je vais m'occuper de ses ordures et les tuer jusqu'à mon dernier souffle. Aucun d'entre eux ne pourras poser leurs sales pattes sur elle pendant que je suis en vie."

Nagesh lui rendit un regard courroucé tout en manipulant sa maitresse.
Il avait horreur qu’on se batte à sa place. Et même si dans d’autres circonstances cela lui aurait plût qu’Alakaranion lui témoigne une confiance si aveugle, le fait que cela se passe dans un combat ne l’arrangeait pas du tout.


Economise ta bave reptile ! Maugréa t il en esquivant le coup d’épée d’un démon. Garde la pour l’injecter dans les Surions, cela leur fera peut être une tare en plus !
Tout en crachant son mépris, il avait laissé tombé à terre l’équipement de l’elfe de la nuit qui l’encombraient plus qu’autre chose et avait récupéré l’épée de Luthien tout en la plaçant sur son épaule pour avoir une main libre.
Tu sais bien que si on reste ici on a aucune chance, toi avec tes blessures et moi avec mon fardeau alors tu vas m’écouter !
Nagesh était survolté, il n’aimait pas travailler en équipe, il n’aimait pas devoir protéger quelqu’un, il n’aimait pas être gêné dans ses mouvements et toutes ces conditions étaient réunies dans le cadre d’un combat très mal parti. Alors autant dire qu’il était furieux.
Criant ses ordres au dragon comme il l’aurait fait pour les anciennes troupes d’assassins dont il avait été le capitaine, il était impensable qu’un seul de ses mots soit discuté.
Le regard flamboyant et les dents serrées il criait chacun de ses mots.


Et saches que tu n’es pas en état de discuter mes ordres pour l’instant. Tes ailes sont mortes, et ton sang se répand alors tu m’écoutes et on sort d’ici !
On discutera ensuite.

Tout en parlant, il avait saisi l’une des dagues de l’elfe de la nuit. Il la prit en main, et s’en servit in extremis pour parer l’attaque du même démon. Quand soudain, sa main se crispa sur la poignée de la dague et il senti une sorte de force s’emparer de lui. Une énergie, quelque chose le sondait. Sa propre énergie commença à le quitter et de surprise il tomba sur le sol, la main toujours figée sur le manche de la lame.
Quelque chose s’interrogeait à son sujet et le parcourait comme pour en avoir le cœur net. Ca hésitait, la douleur disparaissait puis s’intensifiait de nouveau pour s’amenuiser une nouvelle fois. Puis, enfin, comme résignée, elle disparut comme c’était venu, réinsufflant son énergie à Nagesh.

L’elfe de sang n’eut pas le temps de complètement retrouver ses esprits, qu’il dut rouler sur le coté pour éviter un coup d’estoc du démon.
Il profita de ce coup porté pour attraper le bras de la créature pour l’attirer à lui et le précipiter sur la lame de la dague, déchirant de part en part son adversaire.
Nagesh ne porta qu’un bref regard sur le cadavre du démon se consumant petit à petit. Son attention était focalisée sur la lame qui absorbait le sang entré en contact avec elle.
Il la retourna pour mieux l’observer, et remarqua que plus une goutte de sang ne coulait sur la lame ce qui lui arracha un sourire malsain.
Quelque chose venait de lui revenir en mémoire.

Alors il remit en place l’elfe de la nuit qui était tombée de son épaule lorsqu’il était tombé à terre et saisit son bras.


Avec tout mon respect ma belle.

Et sur ces mots, il fit une fine entaille sur son bras, laissant filer le sang sur la lame. A son contact, celle-ci rougeoya d’une lueur meurtrière.
Il était prêt.


Dragon on part !

Et criant cela, il s’élança à travers les Surions amassés autours d’eux en tranchant tout ce qui passait à sa portée. La lame était incontrôlable et il lui fallut tout sa force pour la maitriser. Mais sa force de caractère était suffisamment puissante pour ne pas flancher et les têtes tombaient avec une facilité déconcertante. Trois eurent la tête tranché, plusieurs autres se retrouvèrent transpercés, réduits à attendre la mort, agonisants sur le sol.
Il réussit enfin à traverser le cercle des Surions et s’élança vers la clairière sans même jeter un regard en arrière.
Derrière lui, la marre de sang des Surions qui avaient rencontré sa lame se versait lentement.

Il arriva enfin sur place et se rendit vite compte que le combat avait déjà commencé ici aussi.
Toujours occupé à trouver un endroit en sécurité ou poser l’elfe pour pouvoir pleinement participer au combat, il jeta un coup d’œil vers Cendres.
Il se démenait et il était certainement tout aussi affairé que lui pour prendre en charge Luthien.
Evitant les Surions avec agilité, il se rapprocha de la zone de combat, déterminé. Quitte à se battre avec un seul bras, autant bien le faire.
Quand soudain, un pluie de glace s’abattit sur le terrain.
Avec un juron, Nagesh se jeta sur le sol, attrapant un Vampire au passage pour se servir se bouclier.
Il fit bien car plusieurs morceaux de glace se précipitèrent dans le corps de l’infortuné avec des bruits d’impact mous. L’un d’eux le transperça et plein cœur, faisant se réduire en poussière le vampire.
Au sol, Nagesh, énervé et couvert de poussière maugréait de vive voix.


C’est Uphir qui l’entendit le premier. Gambadant joyeusement au milieu de cette charmante boucherie qui sonnait si agréablement à ses oreilles, il tuait de ci de la, tout en pataugeant dans le sang. Il s’avança près de Nagesh et découvrit ses longues canines dans un sourire fauve.

Alors maigrichon, je vois qu’on s’amuse. Qu’est ce que tu nous as trouvé la ? Il renifla les plaies de l’elfe à la manière d’un connaisseur.

Pas mal, pas mal du tout mais crois tu que ce soit là le moment de manger ?

Par l’enfer bougre de charogne, garde ton humour miteux pour toi et aides moi plutôt !

Il se releva avec peine, Luthien toujours sur son épaule et s’appuya sur le démon.

Si tu ne doublais pas ton poids avec ce fardeau tu n’aurais pas besoin de moi ! Réplica le démon avec une pointe de mépris.
Nagesh ne le regarda même pas et lui cracha


Je ne me souviens pas t’avoir demandé ton avis.

Et sans rajouter un mot, il enfourcha son dragon et posa Luthien devant lui, sur l’encolure du dragon, provocant chez Uphir un frisson de dégout.
Mais contre toute attente il ne dit rien, laissant prendre à Nagesh les directives.


Et maintenant maigrichon ?

Posant une main sur le dos de l’elfe pour la maintenir et prenant sa dague en main, Nagesh poussa un soupir puis se laissa à un sourire carnassier.


Maintenant ? On va satisfaire ton appétit.

Sur ces mots, ils se jetèrent à corps perdu dans le gros de la bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cendres
Frère Capitaine/Modérateur
Frère Capitaine/Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 168
Age : 32
Personnalité :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 15/08/2007

Feuille de personnage
HP:
1600/1600  (1600/1600)
Mana:
3000/3000  (3000/3000)
Point d'expérience:
920/3000  (920/3000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Mer 5 Sep - 22:15

Sohma avait déchainée une véritable tempête de glace. Les sans maitres essayaient tant bien que mal d'éviter les lames gelées, mais très peu s'en sortirent indemnes.
Epuisée par l'entrainement et le combat, Sohma s'empressa ensuite de reprendre de l'altitude : elle pouvait maitriser un adversaire dans les airs, mais dans son état combattre au sol lui paraissait trop risqué.
C'est alors qu'elle aperçu l'état critique du dragon de la Sage.
Plongeant sur un de ses assaillants, Sohma déchiqueta de ses griffes la créature qui lacerait son dos. Saisissant un courant ascendant, la dragonne s'éleva ensuite très haut dans les cieux, à la recherche d'un ennemi aérien.

Cendres de son coté affrontait le golem de pierre avec calme : il avait repéré que les yeux du golem était très vulnérable lorsqu'il attaquait. Cendres se fendit, sembla perdre l'équilibre. Le golem saisit l'occasion et frappa, portant tout son poids vers l'avant... mais ses poings ne rencontrèrent que le vide. D'une roulade le Chevalier Dragon était passé sous la garde de son adversaire et d'un geste puissant il frappa d'estoc. La lame s'enfonça profondément dans le crâne de la créature qui hurla de douleur. D'un mouvement calculé Cendres prit appui sur sa lame, faisant exploser la lourde tête du sans-maitre.

L'elfe gris prit alors quelques secondes pour souffler et observer la bataille : Uphir et Nagesh se débrouillaient parfaitement et l'issue de la bataille ne faisait désormais aucun doute...

C'est alors qu'il les vit : deux archers se tenaient en retrait et s'apprêtaient a tirer. Concentrés sur la Sage ils attendaient le moment propice pour frapper. L'occasion se présenta alors que Nagesh décapitait un nouvel ennemi. Cendres se précipita alors sur la trajectoire d'une des flèches : le trait enflammé fut dévié par sa lame et frappa son épaule, les flammes cautérisant instantanément la plaie.

De son coté Nagesh abattit le second trait et leurs regards se croisèrent. Un sourire carnassier apparu sur les lèvres de Cendres. De concert il chargèrent les archers, s'apprêtant à leur faire payer le prix de leur audace...


-Allons-y, montrons leurs que nous sommes plus à craindre que la Sage!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitoki
Maître du Jeu/Fondatrice
Maître du Jeu/Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 476
Age : 33
Âge du personnage : 150 ans
Alignement : Eau
Personnalité :
55 / 10055 / 100

Date d'inscription : 05/08/2007

Feuille de personnage
HP:
2000/3500  (2000/3500)
Mana:
4000/6000  (4000/6000)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Jeu 6 Sep - 0:27

Le dragon mythique n'en croyait pas ses yeux et se demandait s'il ne rêvait pas. L'elfe de Sang osait le commander. Ce n'est pas parce qu'il protégeait sa maîtresse qu'il pouvait se permettre une telle familiarité avec lui. Ayant sa fierté, il ne se laisserait pas faire ainsi vu les mots déplaisants à son égards. Calmement Alakaranion le suivait tant qu'il aurait sa "protégée" mais à son réveil, la tension entre eux reviendrait déterrant la hache de guerre.

Furieux, il broya une licorne noire qui s'approchait de lui avec les pointes tranchante de sa queue. L'animal l'évita in extremis en sautant par dessus. Hors, le sans maître n'en sortit pas indemne, la violence de l'attaque faucha deux de ses pattes provoquant chez lui une douleur insupportable. La bête, utilisant ses dernière forces restantes créa une magie sombre pour tuer le dragon. Elle n'eut pas le temps de la finir qu'une patte griffue s'enfonça dans sa chair tendre, traversant son coeur. Un hennissement sortit de sa bouche avant que le Sùrion ne s'écroule à terre dans un bruit mou, maculant de son sang les plantes qui poussaient ici et là.

Interloqué, Alakaranion garda sa gueule grande ouverte un long moment en voyant Nagesh se permettre de toucher à l'une des dagues de cristal, arme de sa maîtresse. Puis, il passa à l'amusement le plus complet. Connaissant la puissance et la volonté propre des armes, le reptile se doutait que l'elfe de Sang éprouverait une grande faiblesse et un grand mal à la contrôler. Lorsqu'il tomba à terre, lâchant la Sage, il n'eût qu'une envie, lui faire payer cet affront.


- Alors, qu'éprouves tu en ce moment ? De la faiblesse, un manque soudain d'énergie ? Tu pensais vraiment qu'utiliser l'une des dagues de la Sage serait si facile ? Détrompes toi, ces armes possède leurs propres volontés, scrutant au plus profond de l'âme de l'emprunteur pour sentir ses intentions réelles. Si celui-ci ne veut pas aider sa véritable propriétaire, la magie tue la personne. Ce phénomène existe grâce à la poudre de cristal de mes cornes. Moyen pratique inventé pour empêcher quiconque de les voler.

Lorsqu'il vit Nagesh se relever après l'épreuve de force de la dague, Alakarion resta abasourdi et en même temps émerveillé par un tel "miracle". Jamais encore aucun être n'avait réussi cet exploit de la tenir dans sa main sans subir le courroux de celle-ci avant lui. Le voyant utiliser la lame pour laisser une traînée de sang sur la peau fine de la Sage, le dragon ferma à demi ses yeux.

*Que vois-je ? Le petit elfe utilise le sang de ma maîtresse pour éveiller la vrai puissance de l'arme. Comment as t'il su que celui-ci permettait à la dague d'avoir une puissance sans limite ? La Sage lui aurait elle montrée comment faire ? *

La voix de Nagesh le sortit de ses pensées. Tout deux repartirent à la clairière laissant derrière eux un monticule de cadavres des sans maîtres tués par la lame de la dague ou des griffes du dragon. D'un coup, de nombreux pics de glace tombèrent transperçant de toute part les Sùrions ne s'étant pas protégé. Alakaranion eut juste le temps de se créer un bouclier pour ne pas subir de dommage.

Du coin de l'oeil, il aperçut Cendres et Nagesh qui se débrouillaient bien. A chacun de leur coup, des sans maîtres mourraient. Alakaranion partit d'un grand rire en entendant le chevalier dragon prononçait que eux deux étaient pire que la Sage. S'ils savaient la réelle puissance de l'elfe de Nuit, ils ne seraient pas là et fuiraient comme des lapins devant un rapace.

Voulant leur montrer qu'il se détrompait, Alakarion posa une de ses pattes griffues sur le front de sa maîtresse et lui offrit une partie de son énergie vitale. A ce moment précis, Hitoki, calée sur le dos d'Uphir ouvrit soudainement ses yeux. Étrangement, ils était flamboyant et son visage n'exprimait aucun sentiment. Telle une automate, Luthien se leva, ne sentant pas la douleur et l'épuisement de sa perte de sang. Machinalement, sa main se posa sur la dague restante se fermant sur sa garde. Des pulsations meurtrières résonnaient tout autour d'elle. Sans prévenir, l'elfette se lança dans la mêlée dans une sorte de transe l'empêchant de voir ses "alliés".

Aucun son n'échappait à ses oreilles pointues. Les sans maîtres pensant que la Sage ne pouvait les attaquer vu son état bondirent sur elle. L'erreur commise provoqua leur perte. Des corps se déchiquetaient à chacune de ses attaques précise. Hitoki, enveloppée par la cape semblait une ombre meurtrière sous une pluie de sang. Un sourire de satisfaction sur son visage.

Cendres et Nagesh la regardèrent surpris. Pourtant agonisante quelques instant plus tôt, la Sage semblait danser au milieu de la mêlée tuant ou démembrant les créatures l'attaquant. Alakaranion s'approcha d'eux et leurs expliqua posément.


- Vous avez de la chance d'assister à la danse sanglante de la Sage. L'une de ses techniques les plus meurtrière. Lorsqu'elle se retrouve dans un tel état, une sorte de transe l'envahis et son esprit l'emporte sur son corps. Chacun de ses coups arrache un vie. Le nom de cette technique vient de sa manière de se battre. C'est très rare qu'elle l'utilise car cette capacité est à double tranchant. Après l'avoir utilisé, la Sage est plongé dans un état de semi inconscience durant une journée voir deux.

Ameuté par les cris déchirants des sans maîtres mourrant, une trentaine d'entre eux arrivèrent en renfort. Voulant tous tuer celle qui pouvait s'attaquer à la Succube et détruire ses projets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aedenia.forumactif.org/forum.htm
Nagesh
Maître du Jeu/Admin sadique
Maître du Jeu/Admin sadique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 31
Âge du personnage : 162 ans
Alignement : Neutre
Personnalité :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 16/08/2007

Feuille de personnage
HP:
3000/3000  (3000/3000)
Mana:
5400/5400  (5400/5400)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Jeu 6 Sep - 7:01

La lame de la sage de la nuit que Nagesh tenait en main faisait des merveilles. Sa légèreté et sa maniabilité combiné aux talents de l’elfe de sang faisaient ravage parmi les Surions.
A lui seul depuis qu’il avait fait son entrée dans la mêlée il avait du faire plus d’une dizaine de victimes, mortes sur le coup ou agonisant encore.
Et si le bras de Nagesh faisait couler le sang, les crocs d’Uphir en faisaient tout autant. Chargeant parmi les sans maitres sans aucune pitié, Le Surion progressait avec une agilité étonnante sur le terrain.

Toujours d’une main, Nagesh maintenait Luthien pour éviter de la perdre en chemin. Et même si cela le gênait considérablement, il gardait constamment un œil sur elle.
Mais à avoir un œil occupé, certainement choses passent inaperçu, comme ces deux archers, postés plus loin. L’elfe de sang, concentré, n’y prêta pas attention.
C’est alors que Cendres surgit devant lui, épée sortie pour stopper une flèche qui se figea dans son épaule.
Cette entrée alerta Nagesh qui abattit d’un coup de dague le second trait qui lui était destiné.

Il croisa le regard du chevalier dragon et le même sourire apparu sur leur visage.


"-Allons-y, montrons leurs que nous sommes plus à craindre que la Sage!"

Je te suis !

Tout en disant cela, Nagesh lança Uphir au triple galop en direction de leurs agresseurs. Uphir courrait vite, lançant derrière lui la terre arrachée de ses griffes sous l’impulsion de ses coups de pattes frénétiques. Il rattrapa très vite Cendres qui lui était à pied.
Lorsqu’il arrive à sa hauteur, Nagesh, toujours le regard focalisé sur sa cible lui cria


Aller viens je t’emmene

Sur ces mots, il empoigna Cendres par la taille, l’obligeant à se cramponner à lui faisant quitter ses pieds du sol.
Ils parcoururent plusieurs dizaine de mètres de cette façon avant d’arriver près des archers. Quelques mètres avant l’impact, Nagesh fit signe à Cendres qu’il allait le lâcher puis le lâcha en pleine course. Le chevalier se réceptionna sans mal sur le sol pour se jeter sur son archer.
Nagesh quand à lui ralentit un peu pour finir par se dresser devant l’archer, toujours monté sur Uphir.
Un étrange face à face eut lieu. Le centaure, sur ses gardes, hésitait à bander son arc, pendant qu’Uphir se tassait petit à petit à la manière d’un fauve dévoilant ses crocs pourris et laissant échapper un étrange sifflement.
Soudain, l’archer, saisit une flèche de son carquois avec vélocité et banda son arc mais ce fut le geste de trop. Des qu’il eut la flèche en main, Uphir se tassa davantage et ouvrant sa gueule hérissée de crocs, il cracha une terrible déflagration de flammes noires dans sa direction.
Son trait n’était pas bien large mais la puissance de feu était terrible, et il toucha de plein fouet sa cible. La pauvre créature n’eut même pas le temps de pousser un cri qu’elle se décomposa dans une odeur de chair calcinée. Il n’en resta rien.

Nagesh jeta un coup d’œil vers Cendres qui avait déjà tué son archer de son coté et lui adressa un sourire complice. Mais quand il regarda à nouveau devant lui, il eut un sursaut horrifié.
La sage avait disparut ! Pourtant il en était sur, il l’avait à peine quitté des yeux pendant quelques secondes que…

Il n’eut pas plus le temps de se questionner qu’il l’aperçu parmi les surions.
Elle était debout, les bras valsant, tuant tout ce qui se trouvait à sa portée. Interloqué, Nagesh observa cette scène sans trouver quoi dire à Cendres qui paraissait tout autant étonné que lui.
Cette femme était inconsciente même pas quelques minutes auparavant.
C’est Alakaranion qui leur donna l’explication.
Affairé à expliquer le pourquoi du comment de cette transe il avait l’air assez fier de lui, affirmant qu’ils avaient de la chance. Cette attitude ne manqua pas d’arracher un regard méprisant de la part d’Uphir mais c’est Nagesh qui lui cracha le premier son mépris au visage.


Pauvre reptile dégénéré, ne sauras tu donc jamais t’arrêter ? Pensais tu que nous ne maitrisions pas suffisamment la situation pour lui faire danser je ne sais qu’elle danse à la manière d’une sans âme ?
Elle est plus en danger la que sur l’encolure d’Uphir, c’est peu donner de prix à vos deux vie que de leur préférer ta vanité.
Finit-il par maugréer.
Son regard furieux se tourna vers les nouveaux Surions arrivants et il serra la dague restante de Luthien en main.

Allez Uphir

A la manière d’un cavalier, il donna une légère pression dans le flan de son entité. Cela suffit à faire bondir Uphir en avant qui se prêtait parfaitement au jeu de la monture.
Il laissa la en plan le dragon et le chevalier.
Extrêmement attentif, Uphir slalomait aisément entre les Surions, changeant de direction à la moindre pression des jambes de Nagesh. La technique entre les deux compères ne datait pas d’hier.
A nouveau les deux mains libres, l’elfe de sang pouvait enfin retrouver tout sa mobilité et prenant son épée dans une main, la dague dans l’autre il continuait inlassablement à fracasser les cranes tout autour de lui.
Tout en frappant, il pensait aux actions du dragon. Dieu que cette bête l’énervait. C’était le genre de décisions inconsidérées qui pouvait change l’issue d’une bataille.
Et surtout, il n’avait pas pour habitude qu’un combattant de son groupe prenne pareille initiale. Mais très vite il se reprit. Qu’avait il pensé la ? Il n’y avait pas de groupe. Et sa troupe voila longtemps qu’il l’avait quitté, ainsi que son commandement.
Il n’était plus capitaine, de rien. C’était seul qu’il faisait ses combats à présent.

Cette pensé lui arracha une grimace alors qu’il tranchait la gorge d’une gorgone.
Il prit une résolution, désormais il ne se soucierait plus de qui fait quoi. Apres tout ca ne lui ressemblait pas de s’inquiéter de la bonne marche d’un groupe autre que le sien sur un terrain de combat.
Nagesh était un peu perdu dans ses pensés ce qui n’était pas vraiment bienvenue dans un combat. C’est l’énorme patte d’ours s’écrasant contre son torse qui lui rappela.
Le souffle coupé, Nagesh fut projeté du dos d’Uphir qui continua sa route droit devant lui.
Voyant l’ours qui s’élançait vers lui, lui eut juste le temps de tracer quelques signes en l’air pour former un dôme autour de lui. Celui-ci le recouvrit comme une carapace, le laissant hors d’atteinte des coups de pattes furieux de l’ours n’y comprenant rien, grimpant sur cette barrière étrange qui s’interposait entre lui et sa proie.
Nagesh n’eut qu’à transpercer de part en part ce poitrail si gentiment offert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cendres
Frère Capitaine/Modérateur
Frère Capitaine/Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 168
Age : 32
Personnalité :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 15/08/2007

Feuille de personnage
HP:
1600/1600  (1600/1600)
Mana:
3000/3000  (3000/3000)
Point d'expérience:
920/3000  (920/3000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Jeu 6 Sep - 20:18

Après avoir effacer tranquillement la menace des archers avec l'aide de Nagesh, Cendres contempla le champ de bataille. Des flammes commençaient à lécher les feuilles des arbres un peu partout, Et la glace commençait a fondre, rendant le sol traitre. La clairière, jadis si paisible était jonchée de cadavres et le sang donnait une teinte macabre aux lieux.

Soudain il vit Hitoki, tel un zombie elle errait, tuant Sùrion sur Sùrion. Affolé Cendres jeta un coup d'oeil du coté du Dragon qui semblait se réjouir... De son coté Nagesh semblait occuper à éventrer un ours.

Le sang coulait abondamment des plaies de la Sage et même si son état de transe lui donnait une force incroyable, il doutait qu'elle survive longtemps à la vue de tout le sang qu'elle perdait et avait perdu. Les sans maitres allaient gagner sans même avoir eu à frapper directement la Sage...

Cendres courut alors vers Hitoki, celle-ci l'ignorait dansant aux milieux des corps et des ennemis qu'elle pourfendait.


-Folie que cela!S'exclama Cendres.Toi, le "grand" Dragon aux airs supérieurs! Ne voit tu pas qu'elle est en train de mourir? Et toi aussi? De part votre folie!

Il fallait faire quelque chose... Nagesh avait le combat en main et Sohma combattait dans les airs... Il fallait... Esquivant une soudaine attaque, Cendres se retourna pour faire face au cerbère qui le chargeait. D'un saut Cendres se retrouva au dessus de la créature et l'embrocha comme un vulgaire gibier.

Le chevalier dragon s'élança alors vers la Sage, Foudroyant au passage la panthère qui tentait de d'esquiver une attaque d'Hitoki. Dans sa lancée, Cendres décrocha un coup magistral sur la nuque d'Hitoki. Celle-ci, ne s'attendant pas au coup s'effondra, inconsciente.


-Désolé... Mais vous me remercierez plus tard...

Concentrant son énergie, Cendres s'agenouilla alors près de la Sage déchirant des morceaux de la cape de la Sage. Rapidement et avec habilité, il pansa sommairement les plus grosses plaies pour éviter qu'Hitoki ne perde plus de sang. Cendres entendait le Dragon lui hurler quelque chose, bah! Il le sauverait lui aussi de sa propre folie... Une fois l'hémorragie endiguée, l'Elfe Gris s'apprêtait à hisser la Sage sur son épaule lorsqu'une vive douleur le terrassa, contemplant la sombre lame qui traversait son ventre, Cendres pensa : *Impossible... Comment?*

La lame se retira, arrachant un cri de douleur au Chevalier. Un rire fou retenti derrière lui... Tournant la tête, Cendres aperçu alors le vampire finir de se matérialiser derrière lui, léchant sa lame maculée de sang. Sa force décuplée par la douleur, Cendres se dressa et fit face à l'ennemi. Diminué par sa blessure le combat s'annonçait rude... l'Elfe adopta alors une position défensive, la garde haute, attendant la charge du vampire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagesh
Maître du Jeu/Admin sadique
Maître du Jeu/Admin sadique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 31
Âge du personnage : 162 ans
Alignement : Neutre
Personnalité :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 16/08/2007

Feuille de personnage
HP:
3000/3000  (3000/3000)
Mana:
5400/5400  (5400/5400)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Jeu 6 Sep - 22:02

L’ours, poignardé, s’affala de tout son poids sur le dôme crée par Nagesh dans un hurlement.
Celui, commença lentement à faiblir puis disparut laissant tomber la bête sur Nagesh encore présent en dessous.
Nagesh n’avait pas à se plaindre en force mais un ours c’est quand même lourd, et il peina à se dégager. Mais à peine eut-il réussi à soulever l’animal que quelque chose d’encore plus lourd le fit à nouveau basculer sous la fourrure malodorante de l’ours.
Uphir, pattes croisées le dévisageait, bien installé sur le dos de la bête.


Eh bien moi qui croyais t’avoir perdu, je te retrouve à t’amuser, tu perds de ton sérieux.

Nagesh ne le regarda même pas et tourna la tête pour observer autour de lui.
Il savait qu’Uphir n’était pas vraiment dans son état normal, c’est lui qui manquait de sérieux. Sans doute la présence des autres l’influait bien plus qu’il ne l’imaginait.
C’est alors qu’il aperçu Cendres, empalé par la lame d’un vampire riant de toutes ses dents.
Le chevalier faisait face mais son sang inondait déjà le sol à ses pieds.
Nagesh s’agita et en pestant il entreprit de soulever et l’ours, et Uphir à la fois.


La peste sois tu Uphir, sors de la et va porter assistance à Cendres!!!


Toujours sans bouger, Uphir lui porta un regard hautain comme à son habitude mais son regard laissait apparaitre quelque chose de plus inquiétant.


Et pour quelle raison?

Dans un grognement étouffé, Nagesh parvint à le faire basculer en même temps que l’ours sur lequel il était installé, et vu le poids respectif des deux fauves c’était un exploit.
Epuisé il se contenta de lui hurler


Parce que je te l’ordonne !!

Uphir poussa un grognement choqué et le fusilla du regard. Il resta quelques secondes sans bouger à le dévisager quand soudain, quelque chose de sombre sembla l’envelopper et en moins de temps qu’il ne faut pour le dire il avait disparu.
Nagesh, soupira et porta sa main sur son torse avec une grimace de douleur. Avec l’effort et le poids qu’il avait eu sur lui, certaines de ses cotes étaient brisées et lui faisaient souffrir le martyr.
Mais il n’eut pas le temps de souffler, que déjà il dut parer l’attaque d’une chimère qui venait de le repérer.

Non loin de la, le vampire avançait toujours, victorieux devant un Cendres affaibli. L’obligeant à se mouvoir pour éviter ses coups, ces acrobaties le faisaient toujours plus se vider de son sang.
Tout à coup, le vampire chargea, la lame découverte. L’impact était imminent quand une odeur de souffre et de brulé, emplit les narines de Cendres. Il se fit percuter par quelque chose de rude, tandis que la lame du vampire s’enfonçait dans la chair.
Mais au bout de sa lame, le vampire fit surpris de découvrir une chair putride et un sang noir et gluant tomba au sol dans un bruit flasque, pour cesser aussitôt.
Au bout de l’épée, Uphir venait d’apparaitre et avait encaissé le coup. Il tourna la tête vers le vampire choqué, tout en découvrant ses crocs.
Et tout d’un coup, il élança sa tête en avant, laissant apparaitre ses crochets venimeux et mordit à pleine dent le visage du vampire qui étouffa un cri.
Celui-ci fut défiguré mais comme le cœur n’avait pas été touché, il ne mourut pas. Il se contenta se reculer, laissant sa lame plantée dans la chair d’Uphir en plaquant ses mains sur son visage à demi arraché et en hurlant. Quand soudain, ce qui lui restait de visage se défit, et se mit à perler de sang. Ses mains, secouées de tremblements en firent autant et lancé d’une dernière convulsion il tomba sur lui-même les yeux exorbités.
Le poison avait fait son effet.

Uphir, sa mission accomplie, s’écarta vivement de cendres sans lui accorder un regard. Quand à la lame qui était restée vissée à son flanc, il n’y fit même pas attention. La chair qui se trouvait à proximité de la plaie se mit à bouillonner, et repoussa lentement l’élément indésirable pour le faire finalement tomber à terre, ne laissa de son passage qu’une chair animée reformant la peau putride du démon.
Sans se retourner Uphir grogna à l’intention de Cendres.


Tu arriveras à tenir petit elfe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitoki
Maître du Jeu/Fondatrice
Maître du Jeu/Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 476
Age : 33
Âge du personnage : 150 ans
Alignement : Eau
Personnalité :
55 / 10055 / 100

Date d'inscription : 05/08/2007

Feuille de personnage
HP:
2000/3500  (2000/3500)
Mana:
4000/6000  (4000/6000)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Ven 7 Sep - 0:07

Les paroles cinglantes de Cendres et Nagesh énervèrent le puissant Alakaranion. Il voulait les aider en donnant son énergie à la Sage pour qu'elle effectue sa danse sanglante et voilà comment ils le remerciaient. Rageux, il se mit dans un coin et laissa les elfes se débrouiller avec les attaques répétitives des sans maîtres.

Du coin de l'oeil il aperçut qu'ils arrivaient à lutter contre leurs assaillants bien malgré lui. Un hurlement sortit de sa bouche lorsque le chevalier dragon eut l'audace d'assommer Hitoki et sans prévenir il s'approcha de lui pour punir cet affront. Hors, un vampire le transperça à sa place. Un sourire sadique dévoila ses crocs aiguisés en sentant l'odeur de son sang. Satisfait, le dragon le regardait souffrir entendant avec délices ses cris de souffrance.

Que ferait-il pour goûter cette chair qui lui paraissait si tendre et si alléchante à souhait ? N'ayant pas manger depuis plusieurs jours, cette proie réveillait sa faim. La vision de Luthien calma aussitôt son instinct de prédateur et il reprit ses esprits. Son sang coulait de ses plaies béantes ravivant la douleur de la punition reçu pour son orgueil. Voyant un cadavre d'un des sans maîtres, Alakaranion arracha un grand lambeaux de chair pour refaire son énergie. Il mastiqua tranquillement tout en observant le combat. Près de lui le vampire allait tuer Cendre mais l'arrivée in extremis du dracoliche lui sauva la vie. Amusée, il lui dit ainsi.


- Pff, Cendres, tu te dis Chevalier Dragon mais un vulgaire sans maîtres peut entailler ta chair. Que se passera t'il lorsque tu devras affronter la succube O-Yama ? Je vais te répondre, tu périras de sa main sans avoir pu ne serais ce la toucher. Même la Sage pour l'instant, n'a aucune chance de la battre. L'écart qui les sépare se trouve bien trop grand. Je te trouve lamentable.

Étrangement, le sol se fissura et des flammes incandescentes en sortir. Du plus profond des entrailles de la terre, une masse sombre bondit et atterrit en douceur craquelant la terre de son poid. La créature en question, un cerbère de plusieurs mètres de hauteur poussa un hurlement sinistre à fendre la pierre tout en les regardant de ses yeux flamboyants.

Sa fourrure sombre parcheminée de chair calcinée et la salive acide coulant de ses babines retroussées lui donnait un air encore plus mortel. Cendres et Nagesh ressentirent la forte tension qui s'échappait de ce monstre répugnant. Au milieu de son front, un symbole noire représentant une main griffue prouvant que le cerbère n'était pas qu'un simple subalterne de la Succube mais l'un de ses lieutenants. Pour l'abattre, il faudra plus que de la ruse.

Alakaranion soupira en le voyant car il le connaissait de réputation. Auparavant, Cerbérus, grâce aux sorts lancés sur la clairière ne pouvait pas y entrer. Hors, la souillure répandus sur les plantes, la terre lors du combat les brisa ne l'empêchant plus de venir. Voyant le vent tourner à sa vue, les sans maîtres restant reprirent confiance en eux. Leur but, la Sage.

Alors que le Cerbère s'approchait de Cendres et Uphir, ceux ci, avec une attaque organisée réussirent à l'enlever et commencèrent de prendre la fuite mais stoppèrent net, glacés par le souffle gelé du gardien de la cascade. Ils se brisèrent en morceau lâchant leur proie. Délicatement, le dragon la rattrapa et la posa sur son dos, entre ses ailes.


- Tu es doué, maudit Dragon. Mais, ton heure est venue. Je peux enfin te détruire de mes crocs, petit. J'ai beaucoup entendu parler de toi Alakaranion et je n'ai qu'une envie, me nourrir de ta chair pour me renforcer. Puis, je me servirais de tes ailes pour embellir ma tanière. De plus, par chance, je sens ton affaiblissement.

Ignorant le Sùrion de la Sage, Cerbérus se plaça face à Uphir et lui posa l'une de ses patte sur son dos et le poussa pour le chercher. Un rictus haineux défigura sa gueule. D'une voix d'entre les morts il railla.


- Je me prénomme Cerbérus, Lieutenant de la magnifique Succube. Comment toi un habitant des limbes peut servir de monture à de pauvres elfe ? Ne veux tu pas servir la Succube, avec ta puissance, tu deviendras rapidement son bras droit. Alors que fais tu ? Acceptes tu ou préfères tu que je te réduise en bouillie de mes crocs ?

Ne le laissant pas répondre, le Cerbère poussa un autre hurlement. À ce signal, tous les sans maîtres restants attaquèrent ensemble les elfes ne leurs laissant que très peu d'instant de répit
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aedenia.forumactif.org/forum.htm
Cendres
Frère Capitaine/Modérateur
Frère Capitaine/Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 168
Age : 32
Personnalité :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 15/08/2007

Feuille de personnage
HP:
1600/1600  (1600/1600)
Mana:
3000/3000  (3000/3000)
Point d'expérience:
920/3000  (920/3000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Ven 7 Sep - 3:13

Cendres regarda Uphir réduire le vampire en poussière avec soulagement. Il savait que la question du démon était purement rhétorique et ne lui fit pas le plaisir de répondre. En revanche lorsque Alakaranion l'interpela, une flamme haineuse s'alluma dans ses yeux. Rageusement le chevalier attrapa un tison et l'appliqua sur sa blessure, sans broncher, les braises cautérisèrent la plaie d'une manière temporaire. Un sourire mauvais au lèvres il ajouta :

-Entaillé? moi? Une égratignure tout au plus... en revanche, tu devrais t'aviser d'examiner les blessures de ta maitresse qui elles sont hautement plus graves...

Il n'eut pas le temps de finir alors que le sol tremblait et qu'apparaissait le terrible cerbère. La scène avait tout d'une vision d'apocalypse : les flammes qui gagnaient peu à peu la forêt éclairaient d'une lumière rouge et tremblotante l'apparition.
Inquiet pour Sohma, Cendres l'aperçu qui luttait contre un Dragon Noir.

-Dépêche toi d'en finir avec celui la!Lui lança t'il en pensées.Le plat de résistance est arrivé!

L'elfe gris fut alors surprit par la rapide attaque des sans maitres sur la Sage, mais Alakaranion fut prompt à réagir.
Les pensées de Cendres partirent alors dans toutes les directions : protéger la Sage, établir un plan d'attaque et trouver le point faible du cerbère...

Saisissant l'opportunité offerte par l'intérêt inattendu que le cerbère porta à Uphir, Cendres se précipita vers la Sage et s'agenouilla près d'elle. Faisant fît , de manière suicidaire, des grognements du Dragon, Le chevalier Dragon incanta. Pressé par le temps, il dépensa plus d'énergie que nécessaire à invoquer un cercueil de glace autour de la Sage : elle serait en sécurité, les racines gelées s'enfonçant profondément dans le sol.
Cendres voulu vérifier la solidité du dispositif, n'ayant pas utiliser cette technique depuis qu'il avait quitter le Nord, mais un sans maitre le fit pour lui.

Se précipitant sur Hitoki un lion monstrueux vint s'écraser sur la prison de glace. Poussant un hurlement de douleurs celui ci se redressa, révélant ses crocs brisés et ces pattes ensanglantées par le cercueil. Cendres sourit et dégaina sa bâtarde, abandonnant sa lourde claymore. Celle-ci ne semblait rien peser entre ses mains et d'un geste flou il abrégea les souffrance du Sùrion.

Au hurlement de Cerberus, Cendres se retourna pour constater qu'il en avait toujours après Uphir, une ébauche de plan commençait à germer dans son esprit et il aperçu Nagesh, qui se rapprochant d'eux, semblait lui aussi avoir un plan...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagesh
Maître du Jeu/Admin sadique
Maître du Jeu/Admin sadique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 31
Âge du personnage : 162 ans
Alignement : Neutre
Personnalité :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 16/08/2007

Feuille de personnage
HP:
3000/3000  (3000/3000)
Mana:
5400/5400  (5400/5400)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Ven 7 Sep - 15:36

Uphir ne prit même pas attention en effet à l’éventuelle réponse de Cendres. Si l’elfe n’avait pas été en état de marcher, il n’aurait pas eu la force de répondre à Alakaranion.
Echange dont il se désintéressa tout autant pour reprendre la direction menant à Nagesh qui venait de venir à bout de sa chimère.
Uhpir était encore de mauvaise humeur à cause des ordres que lui avait hurlé l’elfe de sang et il ne se pressait pas pour le rejoindre.

Quand soudain, la terre se fissura, et tout droit sorti d’on ne sait où
, un Cerbere gigantesque fit son apparition à quelques dizaines de mètres seulement du démon.
Uphir, eut besoin de relever la tête pour pouvoir dévisager le monstre qui venait d
e surgir tant la différent de taille était grande.
Celui-ci commença à rapprocher de lui en même temps que les Surions. Quand ceux-ci se jetèrent sur la sage qui ne dut son salut pour cette fois qu’aux ré
flexes, auxquels on était peu habitués certes mais présents pour cette fois, d’Alakaranion.
Uphir ne broncha pas à cette attaque, de son point de vue elle ne le concernait pas et l’arrangeait même. Cette elfe l’agaçait. Non pas pour elle-même car il la méprisait autant que tous les autres mais pour ce qu’elle représentait.
Jusqu’à présent il n’avait pas fait son difficile parce que le combat l’amusait, mais la tournure que les choses prenaient le mettait de plus en plus de mauvaise humeur. Nagesh qui se mettait à lui donner l’ordre de sauver des mortels, des traînes misère qu
i sortent du sol, rien de tout cela ne lui convenait.

Quand le cerbère se mit à lui parler.
*Et ça parle en plus* Se mit à râler intérieurement le démon.
Le concept gastronomique de la discussion l’aurait peut-être intéressé s’il n’était pas question d’Alakaranion qu’il trouvait peu à son gout, mais le concept déco touche si peu son intérêt q
u’il effleura à peine ses oreilles. Les deux s’étaient bien trouvés.

C’est ensuite à lui que le monstre s’adressa. Relevant les yeux vers lui de toute sa petite taille, il l’écouta se présenter comme s’il n’avait pas remarqué la différence d’échelle.


Je me prénomme Cerbérus, Lieutenant de la magnifique Succube. Comment toi un habitant des limbes peut servir de monture à de pauvres elfes ? Ne veux tu pas servir la Succube, avec ta puissance, tu deviendras rapidement son bras droit. Alors que fais tu ? Acceptes tu ou préfères tu que je te réduise en bouillie de mes crocs ?

Avant de répondre, Uphir jeta un regard vers Cendres.
*On va voir si tes réflexes sont dignes d’un chevalier petit elfe*
Mais immédiatement, le cerbère poussa un long cri et les Surions se jetèrent sur les elfes, évitant le démon.
Lentement, sans en prendre cas, il s’assied devant le cerbère pour avoir une meilleure position de conversation, et releva à nouveau la tête vers lui. Puisque cet être utilisait les codes de l’enfer, il aurait été im
poli de ne pas en faire autant.

Je me nomme Uphir, je te ferai grâce de la suite de mon nom car ce n’est pas là l’heure des
présentations. Pour cette fois, je serai simplement Uphir, vagabond à ses heures, dit-il avec un sourire amusé.
D’ou viens-tu ? Je ne pense jamais t’avoir croisé dans le dessous. Mais je ne saurais que trop te conseiller de ne pas te fier aux apparences, je ne suis ici que de passage. Voyage gastronomique, si tu veux vraiment tout savoir.

Uphir avait en horreur ce petit dialogue mais il ne laissait rien paraitre. Il soutenait avec fierté le regard du cerbère. Il hésitait. Venait-il vraiment des enfers ? Si c’était le cas il devait savoir qu’il l’avait ouvertement insulté en lui parlant comme à un mortel.
Le démon ne tolérerait pas
d’être insulté par l’un de ses pairs, surtout qu’il est dans une classe sociale inférieure.
Négligeant le tapage des sans maitres autour de lui, il sourit avec un air mauvais au cerbère.


Mais trève
de politesses, est ce donc là un choix que tu me proposes ? Je ne pense pas avoir à craindre que tu me... réduises en bouillie... Lacha t-il avec mépris
Mais qu’aurais-je à gagner en rejoignant vos rangs ?



Pendant ce temps, Nagesh était enfin arrivé à la hauteur de Cendres, et jeta à un coup d’œil à ses faits et gestes. Bien, la Sage était en sureté.
Toujours sans interrompre sa course, il fit un sourire complice à l’elfe. Ils s’étaient compris.
Et tandis que Cendres virait sur la droite, lui partit sur la
gauche, laissant soin à Uphir de discuter avec le milieu.
Chacun ayant la charge d’une tête, ils se jetèrent de concert, lame découverte sur l’ennemi pour le faire ployer par des attaques répétitives et frénétiques.
Voyant cela, la dragonne de cendres en fit de même et fondit sur lui depuis les airs.
Par cette attaque combinée, même avec plusieurs têtes le cerbère aurait du mal à se concentrer.

De son coté, Nagesh se désintéressa vite de la tête et se contenta de l’éviter come il pouvait avec ses côtes brisées. Mais dans l’ivresse de la bataille, elles ne lui rappelaient leur présence que peu souvent. C’est après ses pattes qu’il en avait. Et une fois qu’il eût réussi à en a
tteindre une, d’un coup de la dague de Luthien bien placé et il s’affaira à sectionner les tendons du monstres qui ne firent pas long feu.


Dernière édition par le Dim 9 Sep - 22:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitoki
Maître du Jeu/Fondatrice
Maître du Jeu/Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 476
Age : 33
Âge du personnage : 150 ans
Alignement : Eau
Personnalité :
55 / 10055 / 100

Date d'inscription : 05/08/2007

Feuille de personnage
HP:
2000/3500  (2000/3500)
Mana:
4000/6000  (4000/6000)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Sam 8 Sep - 0:58

Cerbérus regarda calmement Uphir, se moquant totalement de ce qui se passait autour de lui. En ce moment, qu'une chose l'importait vraiment, ce démon qui sentait le danger et la mort. Ne montrant aucun signe de sa rage d'être traité comme un ridicule mortel, ses trois têtes frémirent et ses oreilles relevées, légèrement arrachées par les maints combat qu'il a effectué et gagné se baissèrent. Sa salive acide détruisait les plantes rescapées du combat ne laissant de leur beauté passée qu'un trou dans le sol.

La magnifique clairière de la Sage ne semblait être qu'un paysage de chaos, des morts amoncelés les uns sur les autres et de la chair broyée, découpée, pourrissaient l'atmosphère par leur puanteur cadavérique. Le Cerbère, respectant le code des démon attendit que l'objet qui l'intéressait finisse son palabre. Il sentait que celui-ci se questionnait sur son identité. D'un ton froid, exprimant une violence de plusieurs siècles, il lui tint ses propos.


- Bien bien, je t'appellerai Uphir, et, je parle selon mon envie. Ce n'est pas un démon inférieur qui va me commander. Toi qui n'est autre qu'un subalterne, oser me parler sur ce ton est un jeu risqué. Même très risqué. Peu de démons en enfer ont eu le culot de m'insulter comme tu le fais en ce moment. Si tu ne m'intéressais pas tellement, je t'aurais dénuquer à la seconde même où je prend le temps de te répondre. fit-il en lui soufflant son haleine fétide à ses dernières paroles. Tu dois être un jeunot pour ne jamais avoir entendu parlé de moi dans les limbes. Un dracoliche de passage en enfer pour être plus exact. Ici bas, je suis le lien entre sa majesté la succube et le monde démoniaque.

Le Cerbère ferma ses yeux un instant et les rouvrit pour répondre à la demande d'Uphir. Il n'aimait guère perdre son temps dans la discutaille mais s'il ramenait la bestiole dans les rangs d'O-Yama, il serait grassement récompensé.

- Ce que tu as à y gagner ? Tu ne devines pas ? Je pensais qu'un démon de ton espèce le saurait. Je vais prendre un peu de temps à répondre à une telle broutille. Plus de pouvoir que tu ne peux en avoir avec ton elfe. Et, la garantie d'avoir un garde manger toujours remplis. Maintenant, c'est à toi de décider. Si la réponse est négative, oui, je te réduirai en bouillie et je ferai de ta vieille carcasse un amas osseux qui me servira d'exemple à montrer à ceux qui me résiste encore.

Pendant qu'il parlait, il ne s'était pas soucier que l'elfe d'argent, pour protéger la Sage l'avait enfermé dans un cercueil de glace impénétrable. Avec un tel dispositif, la capturer ou la tuer serait plus complexe surtout que Cendres et Nagesh ne laisseraient pas les sans maîtres gagner. Aux propos cinglant du disciple d’Hitoki, Alakaranion, râgeux, donna un brusque coup de queue à celui-ci pour lui apprendre les bonnes manières, mais une pensée venant de sa maîtresse le stoppa net.

Calmement, il se ressaisit et posa sa patte sur la protection créé par le chevalier dragon. Étrangement, des pulsations sortirent de son corps, et chaque fibre de son être tremblait. Une lumière d’une blancheur immaculée diffusant une douce chaleur apparut et s’insinua à l’intérieur même de Luthien provoquant chez elle des spasmes violents. Un long moment se passa avant que chacune de ses plaies béantes et de ses muscles tranchés se ressoudent un à un pour ne laisser aucune cicatrice sur sa peau fine et douce.

Alors que le puissant reptile ailé s'affairait au soin de sa maîtresse, Nagesh et Cendres, s'occupèrent ensemble de l'immense Cerbère en s'attaquant à ses têtes pour s'en prendre ensuite aux tendons de ses pattes. Alors qu'ils pensaient en avoir finis avec lui, à leurs grande surprise, les blessures causées plus tôt se refermèrent ne laissant aucune trace de leur récent assaut. Cerberus partit dans un grand rire sinistre avant de se moquer impunément de leurs inconscience et de leur bêtise.


MOUHAHAHA, petits elfes, vous pensez que vous pourriez abattre un lieutenant de cette façon ? Votre bêtise vous coûtera votre vie de misérable insecte. Mais j'avoue qu'avec un des subalternes, une attaque comme celle-ci aurait marché. Pour moi, ce n'était qu'une vulgaire piqûre de moustique. Vous m'ennuyiez, vous faites tout pour protéger la Sage, hors, vous avez oublié un détail crucial. Railla t-il en forçant sur la dernière phrase. Son dragon.

L'immense Cerbère retourna ses trois têtes vers les sans maîtres restant et poussa un cri. Les Sùrions, d'une attaque rapide et précise, s'attaquèrent en même temps à Alakaranion qui faiblissait sous les coups. Il réussit à en tuer quelques uns, mais, la perte de son énergie et de son sang le ralentit considérablement. Surpris, il sentit sur son poitrail et sur sa gorge des griffes puissantes, prête à arracher sa chair. Impassible, le reptile ne bronchait pas sous les regards meurtriers d'un grizzli et d'une démone.

Voyant que les elfes ne bougeaient pas après les propos de Cerbérus, le Sùrion de la Sage leur répliqua sur un ton froid.


- Imbécile que vous êtes !! Il n'y a qu'un moyen pour détruire ce lieutenant, son coeur. Cerberus à la particularité de posséder une fonction régénérante. Chaque fois qu'il sera blessé, ses blessures et ses muscles se referont. Nagesh !! Tu es le seul pouvant traverser son coeur avec la dague que tu tiens en main. Je ne dis pas que cela sera facile car celui-ci est protégé par des membranes extrêmement solides, bien plus que des os et seul un fin passage de quelques millimètres te permettra d'enfoncer l'arme et de le tuer.

À peine prononça t-il ces phrases que les griffes des sans maîtres s'enfoncèrent dans sa chair. Alakaranion poussa une plainte lugubre avant de s'écrouler à terre dans un bruit mou. Avec ses forces restantes il réussit à dire ces quelques mots avant de sombrer dans l'inconscience.

- Ne vous occupez pas de moi.

Du sang coulait le long de sa gueule béante pendant que les sans maîtres riaient devant cette carcasse. Ils avaient effectués leurs missions avec brio.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aedenia.forumactif.org/forum.htm
Nagesh
Maître du Jeu/Admin sadique
Maître du Jeu/Admin sadique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 31
Âge du personnage : 162 ans
Alignement : Neutre
Personnalité :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 16/08/2007

Feuille de personnage
HP:
3000/3000  (3000/3000)
Mana:
5400/5400  (5400/5400)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Mar 11 Sep - 0:35

Lors de l’attaque, Uphir n’avait pas bougé. On ne lui avait rien demandé, Nagesh n’était pas en danger et ce Cerbere attirait toute son attention.
Mais progressivement… son air calme fut trahi par le halètement de ses narines frémissantes. Et un à un, sous les froncements croissants de ses babines, ses crocs se dévoilèrent progressivement sans même qu’il y prenne compte.
Il ne le tolérait pas. Il ne le supporterait pas…

Serrées de toutes leur force, ses canines étaient soudées par une volonté de fer. Mais elles ne demandaient qu’à mordre et sa bave bouillonnante commençait déjà à s’échapper de sa terrible gueule.
Mais pour qui se prenait ce démon de seconde zone ?! Etait il vraiment idiot ou était ce une stratégie pour lui faire perdre sa patience ? Comment savoir quand on se trouve devant la stupidité la plus totale ou la malignité la plus sournoise ?

Et soudain il y eut le mot de trop. Ou peut être l’étaient-ils tous.
Toujours est il que furieux, Uphir se releva d’un bond et fit face au Cerbere, crocs sortis et gueule bavant de rage.


IL SUFFIT!!!
Rugissant cela, ses yeux étaient flamboyants et tout son être tressaillait de l’envie de tuer. Et même s'il était dans son habitude de paraitre haineux, à cet instant, il était méconnaissable de fureur. La folie le rongeait toujours plus profondément.
Et lentement, comme si les mots peinaient à venir, et tout en avançant dans sa direction il murmura entre ses crocs noirs.

Fuis maintenant. Fuis n’importe où mais je te retrouverai. Te déchirerai morceau par morceau, écraserai tes os et mangerai ta chair.

Et soudain il se jeta sur lui. Effectuant un bond prodigieux considérant sa taille, le démon s’agrippa avec une haine farouche à l’une des gueules du Cerbere.
Il ne pouvait le tuer ? Qu’importe, certaines souffrances sont pires que la mort et il avait besoin de le déchirer.
Se déplaçant avec souplesse et dextérité, ses griffes coupantes comme des rasoirs fusaient arrachant nez et yeux à chacun de leur passage. Uphir avait décidé de le priver de la vue.
Mais cela n’était qu’une étape avant de s’attaquer à la chose qui l’avait le plus harassé dans ce dialogue : sa langue.

Le monstre avait chacune de ses gueules en sang et ne savait pas où donner de la tête.
Le démon était nulle part et partout à la fois. Fumant de rage, il était animé d’une fureur incontrôlée.
Voyant cela, Nagesh comprit vite que là était sa chance. Et esquivant les coups de patte dégénérés, il se faufila jusqu’au corps du monstre, jusqu’au poitrail.
Poitrail dans lequel il entreprit de faire une entaille à l’aide de la dague. Mais peine perdue. Le cuir résistait.

D’après le dragon il n’existait qu’une seul mince faille pour parvenir à percer la cuirasse de la bête. Pensant cela, Nagesh leva les yeux au ciel.
*Quel stupide animal que ce dragon… Les contraintes n’ont jamais été mon lot*
Et pensant cela, il sorti l’une des petites fioles qu’il portait dans son sac et en arracha avec difficulté le bouchon avec ses dents.
Quand il l’eut enfin en main, il le jeta sur le poitrail de la bête en s’écartant du mieux qu’il put pour éviter toute éclaboussure.
Cette action se traduisit par un hurlement horrible de la part du Cerbere. A la place de l’éclaboussure, s’'ouvrait une plaie béante, dont la chair, rongée, se résorbait à vue d’œil pour tomber fumante et pourrie sur le sol.
Voyant cela, Nagesh sourit brièvement et sans hésiter un seul instant, bondit sur la plaie qui déjà commençait à se refermer et se faufila à l’intérieur.
En quelques secondes, il avait disparu, prisonnier de la peau du monstre.

Une fois à l’intérieur, les yeux d’elfe de Nagesh s’illuminèrent. Même dans le noir le plus complet, il voyait suffisamment pour voir là ou il devait frapper. Mais il devait faire vite.
A chaque seconde qui s’écoulait, la chair se reformait autour de lui. Si bien que bien vite, ses mouvements devinrent de plus en plus difficiles.
Quand soudain il le trouva ce fameux cœur qui faisait tant parler de lui.
Dague en main, il saisit le cœur de l’autre et d’un seul coup décidé, il y enfonça profondément la dague avant de tomber en arrière, bousculé par les secousses du monstre qui visiblement n’appréciait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitoki
Maître du Jeu/Fondatrice
Maître du Jeu/Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 476
Age : 33
Âge du personnage : 150 ans
Alignement : Eau
Personnalité :
55 / 10055 / 100

Date d'inscription : 05/08/2007

Feuille de personnage
HP:
2000/3500  (2000/3500)
Mana:
4000/6000  (4000/6000)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Sam 15 Sep - 3:06

Les paroles acides que prononca Cerbérus exaspèrent tellement le démon qu'il se jeta sur lui en colère. À chaque coup de croc donné, il les évitait avec agilité tout en arrachant sa chair avec ses griffes à chacun de ses passages. Du sang se mit à couler le long de ses crânes calcinés l'aveuglant et l'empêchant de sentir sa proie pourtant toute proche de lui. Hors, le Cerbère trop lent, n'arrivait pas à attraper Uphir qui disposait d'une vivacité incroyable pour sa taille. Comment un pion comme ce démon pouvait le toucher, lui un lieutenant de la puissante succube ?

Un tel acte ne pouvait pas être pardonné. Fou de rage qu'un tel insecte ose poser ses sales pattes sur lui, Cerbérus essaya de se rouler sur le sol, pour le broyer sous son poids. Or, sa tentative échoua lamentablement. Le Sùrion de Nagesh évita soigneusement cette idée saugrenue et sauta sur son ventre. Rapidement, le sous fifre de O-Yama se releva pour se remettre sur ses pattes musclées.. Épuisé, lassé de ses perpétuelles attaques, le Sans maître frémit d'impatience et d'envie de tuer ce nabot qui le harcelait sans discontinuité. Cerbèrus s'adressa au Sùrion de Nagesh d'une voix dont résonnait une extrême puissance et une envie de meurtre insatiable.

[color:e77d=Red:e77d]
- Toi, misérable insecte comment oses tu arracher ma chair alors que tu n'es qu'un simple nabot ? Ton acte sera sévèrement punis. Lorsque je t'aurais attrapé, je jure sur mon honneur de démon du feu de l'enfer que ton agonie sera longue et douloureuse. Je t'écrabouillerai , te déchiquetterai de mes crocs. Puis, je donnerai ta carcasse à ronger à mes sous fifres qui se régaleront de tes restes pourris.


Trop occupé par Uphir, Cerbérus ne prit pas la peine de surveiller Nagesh. La folie l'ayant emportée sur sa raison, le terrible lieutenant ne voyait plus qu'une chose, le démon. Il ne percevait plus les autres créatures vivantes se trouvant encore dans la clairière de la Sage ou plutôt dans le cimetière vu le nombre de cadavre éparpillés sur le sol. Le Cerbère ressentit une torture physique au niveau de son poitrail. Un trou de plusieurs mètres d'épaisseur laissa découvert ses tripes à la vue de l'elfe de sang. Le sans maître se mit à émettre un hurlement de bête sauvage rendant fou quiconque l'entendrait.

Agile, Nagesh s'introduisit dans le corps du lieutenant par l'ouverture créée plus tôt par ses bons soins. À l'intérieur même de la bête, l'elfe pouvait se retrouver prisonnier par les tissus de peau qui se reformaient peu à peu, bouchants"l'entrée". Or, cette contrainte ne le gêna en rien. Rapide, il planta la dague dans son coeur, tuant Cerbérus. Les contractions de celui-ci jetèrent son assassin au loin. Mourrant, le chien gardien des enfers s'écroula au sol. Des soubresauts parcoururent totalement son corps. Avec l'énergie qui lui restait, il eut le temps de dire.

- Qu'importe si je meurs. La mission a bien été remplie. Le dragon de la Sage est mort, l'emportant avec lui à sa propre perte. Plus rien ne pourra empêcher la Succube de mettre à bien son projet. Ployez pauvres insectes, vous n'avez même pas réussi à protéger votre seule chance de survie contre la terrible menace. Vous êtes lamentable, même vraiment lamentable. fit-il avec un sourire sadique dévoilant ses crocs tranchants.

Puis, les têtes du Cerbère retombèrent mollement sur le sol et ne bougèrent plus. Alors que le lieutenant venait de rendre son dernier soupir, la Sage ouvrit brusquement ses yeux. Prisonnière du cercueil de glace, elle posa ses mains à sa surface pour l'effleurer et sentir la profondeur de celui-ci. Sans qu'elle s'y attende, la colère envahit totalement son être et ses yeux flamboyèrent d'une intensité encore jamais vu jusqu'alors.

L'énergie magique rassemblée autour d'elle brisa sa prison et elle se releva avec la grâce et la magnificence d'un félin. La cape déchirée par endroit dévoilait certaine des formes d'Hitoki. Les arbres aux alentours se glacèrent au contact de son aura. Apercevant sa dague, Luthien la prit dans sa main et aperçut au sol, mourrant, son dragon et les sans maîtres qui dansaient autour.

Ils eurent à peine le temps de comprendre ce qui se passait qu'ils furent découpé en morceaux par Hitoki, salissants la peau délicate de l'elfette. Doucement, elle porta son arme à sa bouche et en suça le sang qui s'écoulait le long de la lame. Marchant vers Nagesh et Cendres, la Sage s'arrêta et cracha au sol, son propre sang. Elle mourrait à petit feu. Comprenant que si elle ne faisait rien, sa flamme s'éteindrait, elle prit en main son épée, l'éveilla et la lança sur Nagesh pour qu'il la rattrape.

D'une voix glaciale, elle prononça ces phrases.

- Nagesh, utilise mon épée, j'ai besoin de ma dague pour effectuer le rituel de sang. Si je ne fais rien, je risque de mourir. Je sens déjà mes forces me quitter me laissant vide. Mon dragon est en train de mourir et je ne laisserai pas un tel acte se réaliser car je tiens à ma vie mais aussi à lui. Il est têtu, possède une fierté sans pareille mais, il est ma seule famille. Je compte sur toi et sur Cendres pour me protéger car pendant ce moment je ne pourrais pas me battre. Toute mon énergie devra être concentrée sur Alakaranion. Puis je compter sur vous deux ?

Les deux elfes la regardaient et sentaient qu'ils ne pouvaient pas refuser. La magie qui entourait totalement son être et son regard flamboyant de rage empêcher tout refus.


Dernière édition par le Sam 15 Sep - 17:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aedenia.forumactif.org/forum.htm
Itarillë Elenwë
Plume d'Argent
Plume d'Argent
avatar

Féminin
Nombre de messages : 60
Age : 25
Personnalité :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 06/08/2007

Feuille de personnage
HP:
1700/1700  (1700/1700)
Mana:
3000/3000  (3000/3000)
Point d'expérience:
70/2000  (70/2000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Sam 15 Sep - 10:52

Un grand bruit sourd se fait alors entendre... d'ou vient-il? Du dessus. La jeune avariel est maintenant dans la place... En retard... très en retard. Elle était juste passée chez les elfes avariels... bien qu'elle pensait qu’ils n’en auraient rien à faire pour son "voyage" ils lui avaient donné plusieurs sortent d'ongues guérissants pour elfes et entités.

Elle se laisse tomber et se réceptionne près d'Alakanarion. Son phénix à sa suite. Elle sort une pommade très forte en magie du petit sac avec lequel elle est revenue et commence à en tartiner Alakanarion. Une sorte de fumée s'en échappait et les blessures diminuaient. Ses onguents venaient de la prêtresse Elenmarë connue pour sa puissance magique, mais le dragon était une entité très particulière. Itarillë ne savait pas si cela avait été très efficace mais il semblait pouvoir avoir quelques minutes de répits, le temps que la sage finisse son rituel. Le phénix versa une larme sur la blessure la plus importante du dragon qui se referma. Trop jeune, il ne pouvait pas encore faire mieux. Une larme par jour au maximum.

- Pardonnez mon retard....
Mais j'ai mis du temps à vous retrouver...


Elle s'adressa ensuite à la sage.


- Alakanarion a à présent plusieurs minutes de répits le temps de préparer ton rituel.

Moi aussi je te protégerais après tout, c'est à tes côtés que j'ai compris que je n’étais pas une erreur

Au fait je te remercie Uphir, c'est grâce à ta voix mélodieuse que je vous ai retrouvés ^-^

Prêts à combattre?


À l'approche des combats, le collier de l'hybride c'était mit à émettre une chaleur étrange, chaude et glaciale à la fois.


On dirait que tout le monde est faché avec les "à" ><
Quelques étourderies, sinon nickel =p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagesh
Maître du Jeu/Admin sadique
Maître du Jeu/Admin sadique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 31
Âge du personnage : 162 ans
Alignement : Neutre
Personnalité :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 16/08/2007

Feuille de personnage
HP:
3000/3000  (3000/3000)
Mana:
5400/5400  (5400/5400)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Dim 16 Sep - 2:16

Autour de ce charnier qu’était devenu Cerbérus, les insultes fusaient. Mais la cadence ne faiblissait pas, Uphir ne l’entendait même plus.
Le démon était lettré et cultivé et possédait aussi un langage soigné mais lors des batailles le sang lui donnait un tout autre visage. Son odeur, son gout, son contact, ses griffes mutilant la chair et ses crocs déchirant les membres le rendaient fou, comme aveuglé par un voile rouge.
Et ainsi, tant qu’il ne l’eut réduit en lambeaux, Uphir ne lâcha prise. Meme ses propres blessures n’y faisaient rien. Sa chair, survoltée, reconstruisait la ou les pattes du Surion détruisaient, bouillonnant avec fureur.

De son coté, Nagesh fut jeté à terre par les contractions désespérées du monstre. Il releva difficilement la tête tout en recrachant une gerbe de sang à la manière d’un noyé. De sang il en était couvert des pieds à la tête. Et, un peu sonné, il resta hébété, assis et appuyé sur ses coudes. Il observait Uphir. Il devait vraiment être dans un état de nerf incroyable pour déchainer autant de haire sur un simple lieutenant un peu trop vantard.

Cerbérus était terrassé et il psalmodiait déjà comme savent si bien le faire les êtres qui pensent mourir avec honneur. Cette pensée arracha une moue méprisante à Nagesh qui se releva péniblement.
Il se rapprocha d’Uphir toujours fou furieux qui commençait déjà à dévorer le Cerbere encore animé par ses souffles saccadés. L’elfe ne prit plus compte du monstre à ses pieds, le considérant d’hors et déjà comme mort et s’avança avec méfiance d’Uphir.
Surtout prendre garde. Les yeux flamboyants du démon l’indiquaient. Presque aveugle de haine, Uphir était incontrôlable. La créature civilisée qu’il avait été semblait bien lointaine et, haletant et enragé, il jetait à présent des regards frénétiques tout autour de lui afin de repérer sa prochaine victime.
Nagesh saisit son épeé, le regard grave.
Et soudainement il se jeta sur son entité. Uphir n’avait pas senti sa présence mais il fut assez vif pour lui asséner un coup de patte au visage. Agile, Nagesh se résorba mais fut tout de même tranché à l’épaule par l’une des griffes noires du démon ; et, même noirci par son sang, son bras continua tout de même sa course pour aller planter sa lame dans le cou du dragon.
Dans un craquement sinistre, elle lui transperça le cou puis la terre qu’elle rencontra en dessous, épinglant le démon.
Affalé sur le poitrail de son entité, Nagesh roula sur le coté, évitant les coups de pattes furieux alors qu’Uphir commençait déjà à s’extirper de l’emprise de l’épée en s’arrachant la moitié du cou. Mais sans chercher à fuir ou à poursuivre le combat, Nagesh se faufila vers la tête de son entité et y donna un énorme coup provoquant un autre craquement sinistre.
Personne ne sut si ce bruit provint du crane d’Uphir ou du pied de Nagesh mais toujours fut il que le démon se calma aussitôt, comme revenu à la raison.
Il roula des yeux étonnés autour de lui pendant que Nagesh, rassuré, arrachait son épée du sol libérant le démon.

Si certains estimaient Uphir laid à voir, qu’auraient-ils dit de cet Uphir la ? Crachant un sang noir et gluant, tout son être frémissait pendant que son organisme travaillait avec peine à le remettre sur pied, ses crocs souillés se balançant au gré de sa respiration haletante.

L’elfe de sang rangea son épée dans son fourreau sans le lâcher du regard. Il l’avait bien amoché mais s’il l’avait laissé continuer ainsi Dieu sait à qui il s’en serait pris.
Il n’eut pas le temps d’y réfléchir davantage que Luthien s’avança vers lui.
Nagesh était tracassé et il n’aimait pas que quiconque approchât son entité dans ces conditions, c’est donc avec un regard sévère qu’il regarda approcher Luthien.
Mais celle-ci lui jeta son épée.
D’un geste vif il la saisit pour la retourner entre ses mains sans comprendre.


"- Nagesh, utilise mon épée, j'ai besoin de ma dague pour effectuer le rituel de sang. Si je ne fais rien, je risque de mourir. Je sens déjà mes forces me quitter me laissant vide. Mon dragon est en train de mourir et je ne laisserai pas un tel acte se réaliser car je tiens à ma vie mais aussi à lui. Il est têtu, possède une fierté sans pareille mais, il est ma seule famille. Je compte sur toi et sur Cendres pour me protéger car pendant ce moment je ne pourrais pas me battre. Toute mon énergie devra être concentrée sur Alakaranion. Puis je compter sur vous deux ?"

Il haussa les sourcils puis sourit.

Doutes-tu du fait que tu puisses compter sur nous ?
Il soupira. Retapes cette carcasse nous allons nous charger des survivants.
Il lui rendit la dague et l’épée sur l’épaule, il s'apprétait à partir quand Itarillë fit son entrée. Chargée de médecine elfique, elle s’affaira à soigner le dragon de la Sage puis pris part au combat.

"Au fait je te remercie Uphir, c’est grâce à ta voix mélodieuse que je vous ai retrouvés ^-^"

Aux cotés de Nagesh, le Surion ne broncha pas, il n’était pas en forme, il lui fallait du sang.
Cette attitude déplut à Nagesh et le rendit plus irritable encore.
C’est pourquoi, sans un mot, il donna une tape sur l’encolure de son entité pour lui indiquer qu’ils étaient repartis et il s’avança vers un surion posté non loin.
Celui-ci était effrayé, tiraillé entre le désir fuir et celui de rester exécuter ses ordres. Mais l’elfe de sang ne lui laissa pas beaucoup le temps de tergiverser et l’empala avec la dague qui lui restait. Le Surion, un énorme loup noir de jais s’effondra dans un grognement sourd.
Nagesh s’approcha de lui et il releva la tête, mettant sa gorge à l’air.
C’était son sang qui l’intéressait, et si son Surion en manquait, celui de ce loup ferait parfaitement l’affaire.
Il eut en effet l’utilité escomptée. Un peu pataud au début, Uphir s’approcha de cette gorge offerte par l'elfe pour y planter sa mâchoire hérissée.
Quelques secondes plus tard, fort de ce nouveau sang palpitant dans ses veines, l’étincelle dans le regard du démon reprit vie et il se tint plus droit sur ses pattes, redevenant le démon fier qu’il avait l’habitude d’être.
Quatre autres Surions subirent le même sort avant qu’Uphir ne parvint à retrouver toutes ses capacitées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitoki
Maître du Jeu/Fondatrice
Maître du Jeu/Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 476
Age : 33
Âge du personnage : 150 ans
Alignement : Eau
Personnalité :
55 / 10055 / 100

Date d'inscription : 05/08/2007

Feuille de personnage
HP:
2000/3500  (2000/3500)
Mana:
4000/6000  (4000/6000)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Mer 19 Sep - 19:37

Sous l'emprise de la colère, la Sage ne fit pas attention au spectacle qui se déroulait devant elle entre Nagesh et son sùrion. Sa magie d'une extrême puissance et violence l'entourait toujours alourdissant l'atmosphère. En ce moment même, l'elfette restait une machine à tuer sans scrupules, ni sentiment. Son visage qui naturellement exprimait habituellement une sagesse sans borne se trouvait glacial. Son regard flamboyant ne montrait qu'une chose, une soif de sang et une envie d'ôter des vies.

Sans difficulté, sa main attrapa la lame de la dague au vol bien avant que celle-ci ne l'atteigne. A la réponse de Nagesh à sa demande, Hitoki s'approcha de lui tout prêt. Assez pour qu'il puisse sentir l'odeur de sa peau et que ses cheveux effleurent sa joue. Délicatement, Lùthien se releva, ferma ses yeux et l'embrassa un instant. Le temps qu'il puisse goûter à ses lèvres sucrées. Elle aurait voulu l'éterniser mais hélas, une chose importante à faire l'en empêcher, son dragon. Pendant un laps de temps elle soutint le beau regard rouge de l'elfe de sang avant de lui susurrer au creu de son oreille.

- Nagesh, si je doutais de tes capacités, je ne t'aurais pas remis ma vie entre tes mains ni entre celle de Cendres. Mais, habituée à la solitude et à me débrouiller seule, c'est la première fois que je fais une telle demande. Ceux n'est pas n'importe qui, qui peuvent se vanter d'avoir pu me parler ou d'avoir ma confiance. Puis, continua sur un ton taquin. Pour le baisser, je ne m'excuserai pas. La tentation de regoûter à tes lèvres se trouvait trop forte.

Sur ces propos, avec la grâce d'un félin, l'elfe de la nuit se détourna de Nagesh et commença à marcher dans la direction d'Alakaranion, bien amoché. Se rappelant d'une chose, elle se détourna et s'adressa à lui.

- Je te demanderai une chose, même si tu vois que la magie que j'invoque me fait souffrir, ne t'interposes pas. Tu mourras à coup sûr. Mon sang me protège du sort mortel. Mais toi, tu périras. Écoutes mes sages paroles et n'essaies pas de jouer au héro. fit-elle d'un ton froid. Une personne suffit à soigner, je n'en veux pas une seconde. Vous aussi, Cendres et Itarillë, ne m'approchez pas pendant le laps de temps où le sort est lancé. Vous souffrirez le martyr.

N'ayant plus rien à rajouter, Hitoki se retourna et s'avança en direction de son sùrion. Arrivée à ses côtés, la Sage posa ses deux dagues sur le sol, et, délicatement toucha la peau écailleuse de son dragon. Son pouls se trouvait faible, à peine perceptible car la mort l'emportait dans son sillage ne lui laissant aucune chance de se réveiller de nouveau. La magie qui le constituait disparaissait peu à peu le laissant vide de l'intérieur. Tout être magique étant démunie de son essence n'avait aucune chance de survivre dans ce monde. Lùthien le savait. Un mince sourire fleurit sur son visage lorsqu'elle sentit qu'elle pourrait faire son rituel sans risque. Les soins de l'avariel ayant agies, les blessures graves de la bête mourante arrêtaient de saigner.

Se relevant, l'elfe de la nuit s'arma de ses dagues et prit une grande inspiration. Le plus dur allait commencer et la douleur qui s'emparerait de son être l'empêcherait de faire le moindre mouvement la laissant vulnérable aux attaques. Hitoki s'entailla sa chair, au centre de son poignet et ouvrit la plaie pour permettre à son sang de couler sur la lame. Son arme maculée de sa vie réagit et éveilla sa toute puissance. Une fois fait, elle s'attaqua à l'autre poignet et ne frémit pas. Ces blessures qu'elle s'infligeait n'étaient que la première étape à passer. Un petit avant goût la préparant à la réelle souffrance qui s'ensuivrait.

Méthodiquement, la Sage planta sa première dague à même la terre et face à celle-ci la seconde. Toute deux émirent une forte lueur créant un rayon de magie, d'un bleu glacial. L'apercevant, Hitoki ouvrit ses bras et invoqua la puissance mystique des êtres du passé. Le trait lumineux la traversa de toute part lui infligeant une torture physique et psychique. Chacun de ses muscles se contractaient alors que son sang bouillonnait en elle manquant de la faire défaillir.

Étrangement, le corps d'Alakaranion se soulevait peu à peu, était ce par le pouvoir qui tiraillait de tout part sa maîtresse ou tout simplement de son énergie volée ? Chacune de ses plaies et de ses muscles déchiraient se ressoudaient ne laissant aucune cicatrice. Ce supplice dura plus d'une demie heure vidant complètement l'elfette. Épuisée, Hitoki s'affaissa au sol, à genou. Ses longs cheveux de nuit cachaient son doux visage. D'un coup, des cris se firent entendre. Quatre sans maîtres se préparèrent à la tuer, profitant de sa faiblesse. L'un d'entre eux, une fée utilisa son pouvoir du feu pour créer une boule incandescente, plus brûlante que l'enfer lui-même pour la détruire et ne lui laissait aucune chance de parer l'attaque.

La Sage essaya de bouger mais échoua lamentablement, son corps refusait d'obéir. Et, pour compléter le tout, son sùrion n'avait pas encore levé sa grosse carcasse, pourtant soignée totalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aedenia.forumactif.org/forum.htm
Nagesh
Maître du Jeu/Admin sadique
Maître du Jeu/Admin sadique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 31
Âge du personnage : 162 ans
Alignement : Neutre
Personnalité :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 16/08/2007

Feuille de personnage
HP:
3000/3000  (3000/3000)
Mana:
5400/5400  (5400/5400)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Mer 19 Sep - 22:52

Lorsque la Sage s’approcha de Nagesh, celui-ci ne cilla pas. Il observait son attitude étrange comme à son habitude. Mais l’expression de la demoiselle changea lorsqu’elle s’approcha de lui.
L’elfe ne bougea toujours pas, stoïque et froid. Les surions courraient toujours un peu partout et Luthien semblait horriblement lunatique dans son comportement c’est pourquoi il ne préféra rien dire et laisser aller. La jeune fille se rapprochait toujours plus et il restait méfiant. Même lorsqu’elle fut suffisamment près de lui pour que ses cheveux effleurent son visage, il continuait de l’observer, son regard dans le sien.
Toute fois son expression changea quand la jeune fille, qui était déjà fort rapprochée de son visage, se rapprocha toujours plus jusqu'à venir poser ses lèvres sur les siennes.

Lorsque l’elfe s’écarta de lui, il n’avait pas bougé d’un pouce, son regard plongé dans le sien. Quand un sourire s’installa sur ses lèvres. Décidemment elle l’amusait beaucoup, et pour ne rien gâcher elle était terriblement belle.
Il l’écouta un moment pour sourit davantage et prenant son menton entre deux de ses doigts.


Il n’est pas d’excuses à ce genre de choses et surtout à quelqu’un comme moi, Nuit.

Avec un sourire taquin il ajouta que si la première fois elle ne s’était pas excusée, qu’elle le fasse cette fois ci l’aurait étonné.
Il relâcha son visage avec douceur et la regarda s’éloigner avec grâce. Quand elle se retourna à nouveau pour lui demander de ne pas interférer dans son rituel.
Nagesh haussa les épaules.


Il n’est pas dans mes habitudes de m’initier dans la magie des autres Nuit. Et je n’aime pas non plus jouer les héros, je suis un vagabond ne l’oublies pas. Avec un regard en coin il ajouta Tu es grande, je te fais confiance pour ne pas te mettre en danger inutilement.
Puis il se détourna d’elle pour aller chasser le Surion.

Cette situation dura une demi-heure. Durant tout ce temps, en compagnie d’Ita et de Cendres, Nagesh avait inlassablement tué tous les Surions qui avaient osé s’approcher et même ceux qui s’étaient cachés à vrai dire. Tant et si bien qu’il n’en resta bientôt presque plus.
L’elfe de sang avait constamment un œil sur Luthien, plongée dans son rituel et qu’il s’efforcer de mettre hors d’atteinte des sans maitres affluant.
Quand soudain il la vit s’effondrer au sol, il en conclu qu’elle avait terminé et décida qu’il était temps d’aller la chercher.
Il fit bien car quatre Surions se jetèrent sur elle, profitant d’un instant d’inattention des combattants.
L’un d’entre eux, une fée, se mit à invoquer une boule de feu d’une ampleur assez inquiétante. Elle misait tout sur cette attaque, ce serait certainement sa dernière. Voyant cela, la Sage tenta vainement de bouger mais ses forces l’avaient complètement quitté, la laissant la sans défense.

Nagesh s’élança. Tout en courant il jeta un coup d’œil vers Alakaranion, posé la comme un simple élément de mauvais gout dans un décor déjà suffisamment écœurant.
L’elfe cracha un juron devant tant d’inutilité. Puis, en quelques enjambées, il parvint au niveau des Surions. L’un d’eux, un loup garou s’interposa. La fée préparait son attaque, il lui gagnait du temps.
Mais cela ne ralentit pas Nagesh. Agile, il se jeta entre les pattes du loup dans un roulé-boulé dans la poussière. Cette acrobatie lui fit atterrir devant Luthien, juste à temps pour recevoir la boule de feu.
Quelques signes dans les airs, suffirent à invoquer son dôme arcanique et il recouvra instantanément leurs deux corps. Mais la magie employée était puissante, et les flammes d’une nature particulièrement coriace. Si bien que la boule de feu s’écrasa de plein fouet contre le dôme qui, malgré sa puissante absorption, fondit partiellement.
A la vue de sa protection faiblissante, Nagesh serra les dents et présenta son bras gauche devant lui alors que les restes de la boule de feu virent terminer leur course sur son bras, arrachant un grognement de douleur à l’elfe, le tout se termina dans un épais nuage de fumée noire.

Au dehors la fée se mit à rire. La puissance de son attaque n’était plus à prouver et elle était persuadée d’en avoir tué au moins un si ce n’est les deux. Elle eut un sourire victorieux pour ses compagnons déjà prêts à attaquer le ou la survivante si il y en avait.
Quand soudain ses oreilles se dressèrent, elle avait entendu tousser là, quelque part dans la fumée. Mais il lui était impossible de distinguer quoi que ce soit vu l’épaisseur du nuage qui s’était répandu.
Elle cligna des yeux il moment, scrutant tout autour d’elle tout en voletant nerveusement.
Elle les trouverait.
Mais ce fut Nagesh qui la trouva le premier. Son bras sortit d’un coup de la fumée pour aller saisir le petit cou de la fée. Et dans un craquement sinistre, il la laissa retomber au sol inerte.
Les autres Surions subirent le même sort qu’elle à quelques détails près. Car l’elfe, habitué à sa propre poudre asphyxiante, se déplaçait sans mal dans le purée de pois qui avait plongé les Surions dans le noir. Le reste n’était que jeu d’enfant.

La sage, elle, commençait à s’étouffer. Incapable de bouger et plaquée au sol, elle avait juste réussi à porter sa main à sa bouche pour tenter de se protéger de l’asphyxie.
Quand soudain, elle se sentie happée par quelque chose qui la tira du sol puis elle se sentie avancer, portée par quelque chose.
Ce n’est que lorsqu’ils furent sortis du nuage de fumée qu’elle put reconnaitre Nagesh, un peu noircit par la déflagration.
La tension de l’elfe se relâcha. Elle était posée sur son épaule, tenue par un seul bras et ils avançaient lentement loin de la fumée. Quand soudain elle aperçut son bras, celui qui avait reçu les projectiles restants de la déflagration et que Nagesh tentait de maintenir caché dans les restes de sa cape. Il était entièrement calciné. Par endroit, la peau était tellement brulée que le seul contact de ses vêtements suffisait à la faire s’effriter et par plusieurs endroits, elle était si creusée qu’on pouvait apercevoir la surface de l’os noircit.
Son bras était irrévocablement inutilisable, il était mort.
A l’expression de son visage, il était clair que Nagesh était conscient de la situation. Les yeux plissés et les dents serrées, il se mordait la lèvre inférieure jusqu’au sang pour ne pas hurler. La douleur qu’il éprouvait n’avait pas de nom.

Quand il fut enfin arrivé dans une zone plus calme, il déposa Luthien, ou plutôt la laissa tomber en même temps que lui. Allongé sur le dos et le souffle court, il roulait des yeux, fou de douleur tout en laminant le sol de sa main valide.
Mais de son agonie il ne laissait échapper aucun son.
Toujours haletant il tourna son visage noircit vers Luthien pour s’assurer qu’elle au moins allait bien.


Dernière édition par le Ven 21 Sep - 20:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitoki
Maître du Jeu/Fondatrice
Maître du Jeu/Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 476
Age : 33
Âge du personnage : 150 ans
Alignement : Eau
Personnalité :
55 / 10055 / 100

Date d'inscription : 05/08/2007

Feuille de personnage
HP:
2000/3500  (2000/3500)
Mana:
4000/6000  (4000/6000)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Jeu 20 Sep - 23:23

Hitoki, épuisée par son rituel ne bougeait plus, n'ayant pas la force de résister ni même de se battre. Elle voyait à peine ce qui se passait autour d'elle et l'acte de Nagesh pour lui sauver la vie. Un bourdonnement sourd lui infligea une douleur au niveau de ses oreilles pointues, celle de la déflagration de la technique de la fée ainsi qu'un cri étouffé. Étrangement, une fumée noire se répandit, l'asphyxiant, la forçant à mettre sa main devant sa bouche pendant que des bruits de lutte s'entendaient à ses côtés. Vainement, la Sage essayait de deviner ce qui se passait autour d'elle, mais dans son état, c'était peine perdue. Ouvrant à peine ses yeux, Luthien sentit que quelqu'un la happait hors de la purée de poids qui manquait de l'étouffer et de la porter sur son épaule.

Son sauveur apparaissait flou mais l'odeur qui se dégageait de lui ne pouvait être que celle de Nagesh. Rassurée de l'avoir à ses côtés, elle ne bougea pas essayant de devenir la plus légère possible pour lui. Brusquement, ne comprenant rien, l'elfette atterrit sans douceur sur le sol froid en même temps que l'elfe de sang. Heureusement, cela lui permit de l'éveiller vraiment, lui permettant de reprendre conscience et de voir la blessure de Nagesh. Terrifiée, mais, en même temps soucieuse de son sort, Hitoki posa sa douce main sur son visage et lui sourit, le rassurant. En le regardant, son doux regard reprit sa teinte mauve. Celle caractérisant la race des elfes de Nuit.


- Je vais essayer quelque chose pour soulager ta douleur mais je ne suis pas sûre que ça pourrait marcher. Ne bouges pas ou ta souffrance sera bien pire que celle que tu éprouves en ce moment. J'ai peu de force mais, pour toi, je le ferais quitte à tomber dans un profond sommeil d'une journée entière. Tu m'as sauvé en sacrifiant ton bras, un tel geste ne pourra pas être oublié. Jamais.

Sans le brusquer, elle posa sa douce main sur son visage, caressant sa peau et le releva. Elle l'embrassa passionnément tout en lui donnant ses forces. Une intense lumière les entoura tout deux s'infiltrant en lui pour calmer la douleur qu'il ressentait au plus profond de sa chair et cicatrisant peu à peu chacun de ses muscles noircis. Hélas, à court d'énergie, elle arrêta. Continuer plus risquait de la tuer et elle le savait.

- Nagesh, je suis désolée de tout ça. Si j'avais fait plus attention, ton bras ne se retrouverait pas ainsi. Je ne voulais pas que toi ni les autres ne souffre autant. Je n'aurais jamais du vous demandez de me suivre sur mon chemin. Je suis une vraie idiote. Appréciant ta présence près de moi, je ne me souciais pas de votre sécurité. Le destin nous joue parfois de vilains tours. Tu peux hurler si tu veux vu la douleur que tu dois ressentir en ce moment.

Pour la première fois depuis qu'elle se trouvait près de lui et des autres, Hitoki versa des larmes. Elle se battait pour ne pas l'inquiéter mais elle n'y arrivait pas. Doucement, l'elfe de sang les essuya délicatement et lui fit un mince sourire. N'y pouvant plus, la Sage le prit dans ses bras et cala sa tête sur sa peau entre son cou et sa poitrine. Se rappelant de sa nudité sous la cape, la peau de ses joues se mit légèrement à rosir de gêne. Jamais encore un de ses homologues masculins se trouvait si près, trop même. Son coeur battait la chamade alors que le feu du désir qu'elle ressentait pour lui s'éveillait doucement.

Forçant tout son être à ne faire aucune bêtise, Luthien se trouvait bien près de lui. Elle oubliait le terrible destin qui l'attendait l'empêchant de pouvoir vivre une vie normale comme les elfes de son âge. Massant ses cheveux avec sa main, elle ferma ses yeux. Or, quelque chose d'imprévu l'enleva de ce cocon de bien-être. Alakaranion leva sa grosse carcasse et jetant un oeil sur sa maîtresse bouilla de rage. Ne se contrôlant plus, il l'attrapa par son épaule et la jeta au loin, contre un arbre. Du sang coula le long de sa lèvre alors qu'elle le regardait. D'un claquement de dent, il prononça sur un ton sinistre.


- Comment peux tu te comporter comme une catin en laissant cet elfe poser sa tête contre ta peau nue ? Tes parents seraient encore en vie, ils te tueraient de voir un tel libertinage avec un bouffon. Je ne te laisserai jamais être auprès de lui jamais !!! Depuis que tu es avec lui, tu m'écoeures, je peux à peine te regarder car tu sens son odeur. Cette puanteur putride ne me donne qu'une envie, vomir.
Et continuant sur un ton impérieux. Oublies tu la mission pour laquelle tu es née ? Celle pour laquelle leurs vies ont été sacrifiées ? Si oui, vas t'en de ma vue !!

Blessée, Hitoki ne put répliquer. Sur ces propos, il y avait une part de vérité. Elle devrait arrêter de rester auprès de l'être qu'elle appréciait pour obéir à sa volonté. D'autre part, sans le lien avec son dragon, sa force baisserait, la rendant plus vulnérable qu'elle ne l'est déjà. Ravalant sa salive, la Sage soupira. Réfléchir et se lamenter sur son sort ne lui ressemblait pas, non. Alakaranion allait souffrit par les mots. Levant sa tête, elle répliqua sur un ton cinglant.

- Pauvre reptile que tu es ! Jaloux de l'amour que je ressens pour lui tu feras tout pour l'empêcher. Pourquoi n'avoues tu pas que tu me veux ? Tu es lamentable, tellement que je regrette d'avoir accepté ce lien qui nous uni par la vie et par la mort. Tu es un ingrat invétéré qui ne pense qu'à sa personne et non aux autres. Laisse moi vivre ma vie à la place de prendre tes grands airs. Et, avant de dire : je suis le plus fort, regardes toi. Tu es une loque et tu ne fais peur à personne. Comportes toi comme le dragon vénérable que tu es et non comme un amoureux transit qui possède un crétinisme sans borgne. Là, je pourrais être fière de toi mais pas avant. fit-elle en ayant un sourire sadique au coin de ses lèvres.

Sur ces propos, la Sage se releva et remit bien en place la cape de l'elfe pour cache sa pudeur. La puissante créature ailée ne répondit pas, battu à plate couture pas sa maîtresse.

démon pour Nagesh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aedenia.forumactif.org/forum.htm
Nagesh
Maître du Jeu/Admin sadique
Maître du Jeu/Admin sadique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 31
Âge du personnage : 162 ans
Alignement : Neutre
Personnalité :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 16/08/2007

Feuille de personnage
HP:
3000/3000  (3000/3000)
Mana:
5400/5400  (5400/5400)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Ven 21 Sep - 23:48

Désormais, Uphir avait retrouvé presque toutes ses capacités et il reprenait part au combat avec sa violence habituelle. Il fracassait les os, et broyait les chairs sans même se soucier de la nature ou de l’agressivité de l’ennemi, le démon voulait en finir au plus vite. Ce combat ne l’amusait plus, et il n’avait qu’une seule chose en tête : vite partir d’ici.
Seule la présence de Nagesh ici l’en empêchait mais cela ne durerait pas…
Quand un horrible malaise l’envahit et le fit stopper en pleine course comme figé, la tête droite, les yeux exorbités.
Il jeta des regards alarmés de gauche à droite, semblant chercher quelque chose. IL était arrivé malheur à Nagesh. Il le savait le sentait jusqu’au tréfonds de ses os et toute sa chair trasaillait.

Sans chercher à comprendre plus il s’élança droit devant lui.
Il lui fallut à peine une dizaine de secondes pour arriver sur place, s’attendant au pire. Mais c’est devant un Nagesh allongé et aux soins de la Sage de la nuit qu’il tomba.
Au début, abasourdi, il ne comprit pas la situation. Il pensait le trouver mourant ou grièvement blessé.

De son coté, Nagesh était vraiment ensuqué et n’écoutait que d’une oreille distraite ce que lui disait Luthien. Il essayait de ne penser à rien mais sa douleur lui rappelait toujours plus qu’il n’était pas si facile de l’oublier.
Il semblait qu’elle le remerciait, elle parlait de sommeil, de force… tout était si flou.
Elle allait bien apparemment. Ceci confirmé, il ferma les yeux, rassuré et regarda à nouveau le ciel pour tromper sa douleur. Quand il sentit une main caresser son visage puis s’initier dans sa nuque pour le relever. Il eut un faible sursaut de surprise puis un rictus de douleur une fois redressé, à cause des cotes brisées cette fois. Puis un visage qui se rapprocha pour venir l’embrasser avec passion.
Il avait bien du mal à suivre les événements. Et au début il voulu la repousser, de peur qu’elle ne touche à son bras. Mais au contact de ses lèvres, et de la chaleur qui le recouvrait petit à petit, il se laissa aller à ce baiser. L’énergie de la Sage le parcourait, petit à petit et il sentait que sa douleur commençait à s’apaiser.
Mais bien vite, faute de forces suffisantes, Luthien s’arrêta et les plaies qui s’étaient anesthésiées un moment recommencèrent à faire parler d’elles.
Nagesh laissa à nouveau échapper un hoquet de douleur et laissa repartir ses yeux en se réattaquant à sa lèvre déjà meurtrie.

Luthien était désespérée de le voir ainsi, de ne rien pouvoir faire et elle s’excusait. Les larmes lui montaient aux yeux et son doux visage était mutilé de culpabilité.
L’elfe de sang cligna des paupières et tourna les yeux vers elle sans pour autant faire l’effort de bouger le cou. Son souci principal était de ne pas bouger c’était peut être comme ca qu’il souffrait le moins.
Mais… pourtant il n’était pas si mal là en fait. La clairière avait retrouvé son calme habituel, et allongé dans cette herbe sanguinolente, il restait quand même au frai. Des douleurs il en avait connu beaucoup d’autres et des bien pires et d’ailleurs, il commençait à réussir à faire l’impasse sur son bras. Sa maitrise de lui-même reprenait le dessus.
Mais cette jeune fille là, qui était si désolée. Ne comprenait elle pas qu’elle ne pourrait jamais le protéger ?

Sans trop bouger, il allongea son bras valide vers elle et lui essuya une larme avec un sourire.
S’en fut trop pour la jeune elfe qui lui tomba littéralement dans les bras, installant sa tête contre son torse. Nagesh n’ayant pas actuellement la souplesse nécessaire disponible, eut un peu de mal avec la flexion que cette position imposait.
Mais passé la première douleur, il ne sentit plus que la peau de la jeune fille sur son visage. Fermant les yeux, il aurait été sourd de ne pas entendre le cœur de Luthien qui faisaient des bondissements surexcités.
Lentement, il dégagea sa main valide et la laisser glisser le long du dos de la jeune elfe. Puis sans rouvrir les yeux ni bouger il lui murmura.


Je pensais t’avoir dit de ne pas m’inquiéter pour moi.. Tu n’as pas à me protéger. Occupes toi seulement de toi, tu as déjà beaucoup à faire..


Quand il cessa de parler, les sens éveillés. C’est alors que ses craintes se justifièrent. Alakranion s’était rapproché à force de dandinements saccadés si propres aux dragons et, furieux, il arracha Luthien à son étreinte pour la jeter contre un arbre.
La jeune alla s’écraser sur un arbre et devant la violence du coup, Nagesh ne put retenir un tressautement.
C’en fut trop pour Uphir, d’un bond, il s’élança de la butte sur laquelle il s’était posé pour observer la scène et se plaça au dessus de Nagesh, crocs retroussés, muscles saillants et ses yeux ronds de fauves rivés sur le dragon.
L’elfe de sang lui, tenta de se redresser mais par habitude il voulu prendre appui sur son bras calciné et retomba lourdement sur le sol. Ce n’est qu’à cet instant qu’Uphir comprit ce sentiment qui l’avait poussé à venir aussi vite sur place et il jeta des coups d’œil frénétiques vers son bras noirci. Cette découverte le rendit encore hargneux qu’il ne l’était déjà et personne n’aurait imaginé approcher Nagesh dans ces conditions.

Nagesh leva les yeux vers son surion et devant la rage de son entité, il comprit que le danger actuel était plutôt de faire comprendre au démon qu’Alakaranion n’avait rien à voir avec son bras.


Uphir… Ne t’en préoccupes pas, viens plutôt m’aider.

Il leva la main vers son entité pour essayer de prendre appui sur lui et déjà il s’était redressé sur ses genoux avec peine. Voyant cela, mais tout de même toujours hargneux, Uphir lui attrapa le col de sa cape en laissant chacun de ses crocs la transpercer et le souleva sans mal pour lui rendre la tache plus facile.
Une fois debout, Nagesh se laissa tomber sur le dos du démon détruisant définitivement ses cotes restantes. Toute fois il eut quand même la force nécessaire pour jeter un regard méprisant au dragon qui se dressait non loin de lui et lui cracha.


Je te trouve bien bavard pour l’élément négligeable que tu as été durant cette bataille. Tu n’es bon qu’à cracher ton venin.

Uphir leva les yeux vers Nagesh

Tu gaspilles ta salive maigrichon, tu m’écouteras la prochaine fois quand je te dirai qu’il ne faut pas se mêler à la plèbe.

Tout en disant cela, il se dirigea vers l’orée des bois un peu plus frai et moins souillé que le reste et s’y posta à l’écart pour poser son fardeau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitoki
Maître du Jeu/Fondatrice
Maître du Jeu/Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 476
Age : 33
Âge du personnage : 150 ans
Alignement : Eau
Personnalité :
55 / 10055 / 100

Date d'inscription : 05/08/2007

Feuille de personnage
HP:
2000/3500  (2000/3500)
Mana:
4000/6000  (4000/6000)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Sam 22 Sep - 14:57

A peine relevée, Uphir se posa sur une bute et fustigeait du regard Alakaranion avec toute la haine qu'il éprouvait pour cette espèce. Jamais il ne pourrait s'entendre avec cette être stupide et se croyant supérieur. La Sage le savait et sentait qu'une entente entre ces deux Sùrion reviendrait au miracle. De plus, vu l'état de son maître, si le dragon aurait le malheur de lui parler sur un ton qui lui déplairait, cela finirait en un bain de sang. Chose que préférerait éviter Lùthien car sa vie ne faisait qu'une avec cette grosse carcasse qui lui servait de gardien. La créature ailée ne supportant pas de le voir, ouvrit sa gueule et répliqua sur un ton froid et dénué de gentillesse, seule une pointe de dégoût résonnait dans chacun de ses mots.

- Ne me regardes horrible créature ou ....

A peine commença t'il de le menacer que sa maîtresse, agilement et d'une rapidité effroyable bondit sur son dos et bloqua ses mâchoires l'empêchant d'en dire plus. Le puissant gardien de la cascade passa de la surprise à la haine la plus profonde pour cette elfette qui l'empêchait de dire le fond de sa pensée. Faisant de brusque coup de tête de tout les côtés, il ne voulait qu'une chose, désarçonner sa cavalière et lui montrer qui commandait. Mais, grossière erreur de sa part de sous estimer la Sage. Avec le peu de force qui lui restait, elle attrapa une de ses dagues au sol et la pointa sur la peau de sa gorge.

- Alakaranion, suffit !! Tu sais que je n'hésiterais pas à te laminer même dans mon état. Ne me force pas à faire couler ton sang avec ma dague. Tu connais l'effet qu'il peut avoir sur sa lame. Je ne veux plus te voir ni t'entendre dire du mal de Nagesh et de son sùrion. Tu as compris ? Nous aurons besoin d'eux dans l'avenir. Nous disperser nous rendra que plus faible face à la Succube et son armée et tu le sais en ton âme et conscience. Mais ta jalousie reprend le dessus. Conduis toi comme le gardien que tu es.

Brusquement, la dague tomba des mains de la Sage et elle s'écroula à terre, au pied d'Alakaranion, les yeux clos. Libéré de son étreinte, au début, le dragon n'avait qu'une envie, la broyer entre ses griffes. Ne sachant pas ce qu'il faisait, la patte du gros lézard s'approcha inexorablement du visage de l'elfe de la Nuit pour l'écraser, l'écarteler. Or, la vu de cette petite si fragile et vulnérable stoppa son geste. Pendant que le dracoliche partait avec son maître à l'orée de la forêt, le sùrion d'Hitoki la prit délicatement dans sa gueule et la déposa entre ses deux ailes.

Paresseusement il se mit à la recherche de son armure pour la vêtir plus convenablement mais, sous cet amas de chair, de corps amassé les uns sur les autres et de sol souillé, comment faire ? Autant chercher une aiguille dans une botte de foin. La clairière, jadis un havre de paix et de beauté ne paraissait être maintenant qu'un sanctuaire pour sans maître ou une odeur de mort, de cadavres putride se répandait dans l’air. Étrangement, sous l’une des têtes de feu Cerbérus, un objet émettait une certaine lueur. Curieux, le dragon s’approcha et constata avec stupéfaction qu’il s’agissait bien des vêtements de la Sage. Les prenant, il pesta de la malchance. L’armure cachant la poitrine ne pouvait plus être utilisée, cabossée au plastron, les protèges épaules abîmés par la salive acide du lieutenant. Seul le pantalon pouvait encore servir ainsi que les bottes.

Alakaranion savait en son âme et conscience que le seul moyen serait d'aller en ville, chez les humains. Mais, il détestait cela, déjà car en premier lieu sa maîtresse dormirait pendant deux jours d'affilés à cause de sa fatigue et d'autre part, les ruelles bien que petites l'empêcheraient de bouger convenablement en cas d'attaques. Et pour couronner le tout, tuer un seul des mortels lui serait interdit.

Les heures s'ensuivirent, ne sachant que faire, le gros lézard ailé eu l'audace d'aller à la rencontre d'Uphir. Voyant celui-ci lever sa tête et de le regarder d'un oeil courroucé, il baissa sa tête en signe de paix et se coucha sur le sol, faisant attention que son fardeau ne tombe pas. Jetant un oeil sur Nagesh, pour la première fois, il s'adressa à lui sans chercher querelle
.

- Elfe de sang, ne te soucie pas de ma maîtresse. La fatigue accumulée entre son rituel de sang et l'énergie donnée l'a juste terrassée. D'ici quelques jours, elle sortira de son profond sommeil. Mais jusque là, je veillerai à ce que rien ne lui arrive. Puis, continuant sur un ton plus dur. Pendant que j'y suis, que veux tu en échanges ? Profites qu'elle dort car il est très rare que nous sommes séparés l'un de l'autre. Depuis la cascade, nous n'avons pas eu le temps de finir notre petite conversation. Nous pourrons la continuer lorsque tu te sentiras mieux si tu le souhaites.

La pluie se mit à tomber en averse, nettoyant la boucherie amassée sur le sol comme si elle voulait tout effacer. Ne voulant pas que la Sage tombe malade, Alakaranion la prit dans sa gueule, la déposa près de lui et la recouvrit de ses ailes pour la garder au sec. En ce moment même, personne ne pouvait croire que cette elfe restait le seul espoir d'empêcher le chaos de et les ténèbres de détruire Arckalésia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aedenia.forumactif.org/forum.htm
Nagesh
Maître du Jeu/Admin sadique
Maître du Jeu/Admin sadique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 31
Âge du personnage : 162 ans
Alignement : Neutre
Personnalité :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 16/08/2007

Feuille de personnage
HP:
3000/3000  (3000/3000)
Mana:
5400/5400  (5400/5400)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Dim 23 Sep - 19:35

Uphir n’eut qu’un regard méprisant pour le reptile qui déjà commençait à se faire métriser par sa maitresse. Ses préoccupations étaient autres.
Nagesh, appuyé contre un arbre laissait aller ses yeux dans le vide. Il avait perdu bien plus de sang qu’il n’y paraissait et il était un peu en état de choc à cause de la violence de la douleur qui le rongeait encore. Il se laissait à rêver et s’endormait petit à petit.

Uphir plaça sa terrible gueule en face de lui et scruta le fond de ses yeux avec un air sévère. Et sans crier gare son énorme patte griffue vient se jeter contre le visage de Nagesh. Désarçonné, il manqua de s’affaler et lança un regard perdu vers son entité mais cette fois il était réveillé.


Ne t’endors pas maigrichon.

Sur ces mots, il se pencha sur l’elfe de sang avec une précaution étonnante pour le démon qu’il était et attendit.
C’est à ce moment là qu’arriva près d’eux Alakaranion. Immédiatement Uphir l’accueillit avec un grondement sourd et une mise à nue de ses crocs. Mais le dragon ne semblait pas chercher querelle et se coucha près d’eux l’air le plus pacifiste du monde.


" Elfe de sang, ne te soucie pas de ma maîtresse. La fatigue accumulée entre son rituel de sang et l'énergie donnée l'a juste terrassée. D'ici quelques jours, elle sortira de son profond sommeil. Mais jusque là, je veillerai à ce que rien ne lui arrive. "

Nagesh, maintenant bien réveillé et qui gardait encore sur sa joue la marque de la patte du démon lui porta simplement un regard las en coin.

Je ne m’inquiète pas.

Puis, il farfouilla dans les replis de sa cape pour en extirper sa dague d’assassin. Et, sans plus prendre compte du dragon, il approcha sa dague de son entité toujours penché sur lui, et d’une main experte il fit une fine mais profonde entaille dans le cou du démon, juste dans sa carotide.
Uphir ne broncha pas, continuant à surveiller du coin de l’œil Alakaranion, il ne fit même pas cas du sang gluant qui s’écoulait en torrent de son encolure. Des que les premières gouttes de sang eurent fait leur apparition à la surface de la peau noircie du démon, Nagesh ferma les yeux et y porta son visage pour y coller sa bouche fine.
Et pendant plusieurs longues secondes, il resta là, sans bouger, à boire à grandes gorgées le sang du démon.
Au fur à mesure que le sang sombre entrait en lui, une nouvelle fougue vient animer l’elfe de sang qui but avec plus de vigueur. Et bientôt, sa peau elle-même fut animée. A la manière de celle d’Uphir, elle se mit à bouillonner et à ramper, reformant tissus et muscles. Peu à peu, sous les restes de chair calcinée, d’abord les os, puis la chair, les muscles et les tendons se reformèrent avec une malignité déconcertante. Son torse enfoncé s’anima lui aussi sous sa peau contusionnée retrouvant progressivement son relief. Chacunes de ses plaies se refermèrent de la même façon et la dernière à se refermer fut la griffure infligée par Alakaranion quelles heures auparavant.

Enfin, Nagesh s’écarta du cou de son entité qui se cicatrisa immédiatement que sa bouche l’eut quitté.
L’elfe épuisé qui s’était trainé ici tantôt avait complètement disparu, et à sa place se dressait un elfe vigoureux, sans plus aucune blessure. Ses yeux avaient retrouvé leur flamme malicieuse et provocatrice.

Il tourna la tête vers le dragon, et, comme si de rien n’était il lui lança un regard narquois.
Uphir lui, se releva, piétina un moment puis se coucha derrière Nagesh pour profiter de l’appui offert par son dos.


Alakaranion… Tu es un cas rare le sais tu ?
Je ne connais aucun être vivant censé qui viendrait rappeler ses dettes. Tu es le premier, il doit falloir un début à tout.

Uphir grogna derrière lui
C’est parce que tu n’as jamais trainé parmi les rangs de ces pestiférés, maigrichon. Ils mettent un point d’honneur sur leur parole et leurs dettes les pauvres diables.
Avec un soupir
Comment veux-tu tirer quelque chose de ce tas d’imbéciles.

Nagesh lui adressa un sourire complice puis se tourna à nouveau vers Alakaranion.


Soit, mais toujours est-il que tu as raison, je n’ai rien oublié de notre petite discussion. Et comme tel que tu me vois je me sens en pleine forme alors nous pouvons reparler affaire.
Avec un sourire mauvais.
Comme à son habitude, il ramassa une brindille à terre en narguant le dragon du coin de l’œil puis la porta à sa bouche.


Mais ne t’en fais pas, dragon… Je ne vais pas de demander ton cœur sur un plateau d’argent, ce serait de mauvais gout. Et je suis quelqu’un de raisonnable. Ajouta-t-il avec un sourire amusé.
Non ce que je veux c’est un service.
Qu’importe ou et quand je te le demanderai tu me le devras, et cela peu importe la durée d’attente que prendra mon souhait. Ne demande pas ce que c’est je n’en ai pas moi-même la moindre idée.
Mais le soutient de quelqu’un aussi… Imposant
appuyant sur le mot avec ironie que toi ne peux être négligeable.
Alors voila ce que je te propose. Un service pour un service. Je te rends ce service de ne rien dévoiler à ta maitresse et tu m’en devras un quand j’en aurai besoin. Mais tu ne pourras ni le refuser ni le discuter et me le donner selon le temps et la nature de ma demande. C’est le plus honnête marchandage qu’une crapule comme moi puisse te faire, tu devrais être content.
Qu’en dis-tu ? Evidemment inutile de te préciser que c’est là ma seule condition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitoki
Maître du Jeu/Fondatrice
Maître du Jeu/Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 476
Age : 33
Âge du personnage : 150 ans
Alignement : Eau
Personnalité :
55 / 10055 / 100

Date d'inscription : 05/08/2007

Feuille de personnage
HP:
2000/3500  (2000/3500)
Mana:
4000/6000  (4000/6000)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Dim 23 Sep - 23:28

Alakaranion assistait à toute la scène entre Uphir et Nagesh et observa leurs moindre faits et gestes d'un oeil attentif. Il connaissait la capacité régénératrice des dracoliches mais il n'avait encore jamais pu assister à cela de toute sa vie. Il ne pensait pas non plus qu'un elfe de sang buvant leur sang impur pourrait se soigner de la même façon. Patient, il attendit que l'elfe soit rétablit complètement pour continuer la conversation de la dernière fois. Si les révélations parvenaient à ses chastes oreilles, Hitoki ne le supporterait pas et mettrait fin à ses jours. Fort heureusement, l'elfe de Nuit dormait paisiblement sur le sol protégée de la pluie par ses ailes parcheminées. Aux répliques cinglantes du démon, le puissant gardien ravala sa salive et ne prit pas la peine de lui répondre. Il voulait à tout prit éviter un bain de sang et surtout écraser par inadvertance sa maîtresse. Un tel geste lui coûterait sa vie. Courtois, il lui répondit.

- Uphir, je ne peux nier que nous les dragons avons toujours garder nos paroles et respecter nos dettes. Cela remonte bien avant ma naissance, au tout premier des nôtres pour être exact. Nous paraissons peut être imbécile à tes yeux mais agir ainsi est notre façon d'être depuis des générations et des générations. Rappeler ma dette à ton maître n'est qu'une façon de prouver ma bonne volonté de ne pas m'entretuer avec lui même si cette idée alléchante me démange. Mais … Il se tut un instant et regarda la Sage qui paraissait si inoffensive et chétive devant son imposante carcasse. Puis reprit sur un ton sombre. Elle me tuerait et me démembrerait de telle façon que je ne puisse plus me mettre debout après un certains temps. Elle est très forte lorsqu'il s'agit de torturer quelqu'un de plus, sans sourciller. Je te conseille de ne jamais l'énerver ou de te mettre en travers de sa route lorsque la colère et la haine la guident.

La pluie s'étant calmée, Alakaranion prit dans sa gueule la Sage et la déposa sur un tapis de mousse fraîche, bien humide mais, cela ne l'éveillerait pas. Bien au contraire. Celle-ci roula sur le côté et se mit en position foetale, un bras en dessous de son visage. Touché de la voir ainsi, la créature ailée se permit de lui donner un coup de langue sur son visage et sur son bras dégoûtant Nagesh et le cherchant juste un peu. Le dragon n'étant pas fou, il devinait que même s'il ne l'avouait pas, il appréciait l'elfette d'une certaine façon et de le voir lui en train de la lécher devait l'agacer au plus haut point. Surtout qu'il faisait exprès de bien le faire face à lui pour qu'il puisse tout voir.

Amusée d'entendre sortir de la bouche de Nagesh la proposition servant d'exemple, le gardien de la cascade se leva de toute sa hauteur et lui souffla dans ses narines son haleine et posa sa patte sur son épaule. Un brin moqueur il lui tint ces propos


- Me demander d'offrir mon coeur sur un plateau d'argent ? Pourquoi pas, petit. Mais j'ai l'impression que tu omets un léger détail. Tu ne vois pas de quoi je parle ? D'une jeune et jolie elfe à qui tu tiens.


Tout en disant la dernière phrase, il s'était rapproché d'Hitoki et sous le regard surpris de Nagesh, la grosse carcasse ouvrit la cape dévoilant la poitrine de Lùthien jusqu'à son bassin. Il fit un sourire sadique à l'elfe de sang et pour le chercher encore plus, Alakaranion frôla la peau de la Sage avec ses griffes de son bassin jusqu'en haut, entre sa poitrine. L'elfe de Nuit frémissait à ce contact froid et pointue mais resta toujours endormis. Alakaranion répliqua sur un ton taquin pour mettre hors de lui la personne qu’il haïssait.


- Tu ne voudrais pas être à ma place, non ? Pouvoir caresser sa poitrine qui me paraît si douce et si ferme au toucher ? Caresser sa peau sucrée et pendant que tu y es, la goûter ? Je vais t’apprendre quelque chose qui explique vite le pourquoi du comment de ma surprotection vis-à-vis d’elle. Pour l’instant, tu es le seul qui ait réussi à t’approcher aussi près de son corps et de ses lèvres suaves. Encore aucun elfe ou aucun mâle en chaleur n’a pu la contempler en son entier. A ce jour, tu es le premier à l’avoir fait, mais, jamais je ne la laisserai aller plus loin qu’un simple baisser, jamais. Montrant ses crocs à la dernière phrase et en forçant sur celle-ci pour bien lui faire comprendre.

Il allait continuer mais Hitoki prononça dans son sommeil le nom de l’elfe de Sang. Ce qui enragea Alakaranion et le dégoûta. Ses yeux brillèrent d’une façon meurtrière et sa magie l’entoura révélant la force cachée qu’il contenait d’habitude. L’arbre se trouvant près de lui gela de sa racine à ses branches et se brisa en plusieurs morceaux. L’atmosphère se refroidit subitement alors que des éclairs zébrèrent le ciel assombrit par la rage du dragon. Ainsi, il regarda Nagesh et lui répondit sur un ton qui effrayait n’importe qui l’entendrait.


- J’accepte ta condition, petit mais tu n’auras mon soutien qu’une fois et rien qu’une fois. Pas besoin après de venir quérir mon aide car tu risquerai fortement de te faire laminer par moi. Et, je ne te laisserais plus approcher ma maîtresse à partir de maintenant, tu m’entends ? Tu as de la chance qu’elle tienne à toi. Si cela n’aura pas été le cas, tu serais mort à l’heure qu’il est. Je vais te …..


Un cri l’arrêta en pleine lancée. Jetant un œil sur sa maîtresse, il frémit. Une marque noire grandissait et se répandait sur la peau de celle-ci, l’amenant peu à peu à la mort. Rapidement, il s’approcha d’elle et sous les yeux horrifié de Nagesh, il n’hésita pas à enfoncer sa patte griffu dans son ventre, près du cœur. Une épaisse fumée sortit de son corps. Sans perdre de temps Alakaranion l'aspira permettant à l'elfette de respirer normalement alors que la marque disparaissait. Doucement, il enleva son membre de la chair de la Sage et soigna sa plaie sanguinolente pour qu'elle ne perde plus de sang. Il maugréa tout bas.


- Maudite succube. Tu es vraiment une peste et une être sadique pour avoir jeter un tel sort sur ma maîtresse. Dès notre prochaine rencontre, je te tue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aedenia.forumactif.org/forum.htm
Cendres
Frère Capitaine/Modérateur
Frère Capitaine/Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 168
Age : 32
Personnalité :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 15/08/2007

Feuille de personnage
HP:
1600/1600  (1600/1600)
Mana:
3000/3000  (3000/3000)
Point d'expérience:
920/3000  (920/3000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Jeu 27 Sep - 9:11

Un charnier, comme tant d'autres... Le chemin de ceux qui combattent est toujours jonché de corps. Cerberus était mort et les quelques sans-maitres restant ne firent pas long feu. Une forte odeur de chair grillée et de sang alourdissait l'air. Des flammes s'élevaient alentours, semblant lécher les étoiles . La pluie qui s'abattait semblait lutter contre les nombreux brasiers qui éclairaient la clairière. Si cette dernière persistait, le reste de la forêt ne serait par ravagée par les flammes. Cendres s'en sentit soulagé. Bien qu'il n'appréciât pas spécialement les forêts, se retrouver au cœur d'un immense brasier ne l'enchantait pas plus que ça.

D'un coup d'œil, Cendres évalua la situation : La Sage s'était endormie après son rituel et Nagesh et Alakaranion semblaient se disputer l'emprise sur la Sage. Le dragon en particulier était d'un arrogance sans bornes et malgré ses paroles Cendres avait du mal à croire qu'il aimât vraiment Hitoki. Dans un soupir, l'Elfe Gris s'approcha du cadavre de l'immense cerbère. Avec son épée il arracha l'un des monstrueux crocs de la bête et s'en servit pour marquer la garde de son poignard. Celle-ci était striée de marques : une pour chaque combat d'envergure: pour ne pas les oublier.

Toujours attentif, Cendres observa Alakaranion "tripoter" sa maitresse en tentant de pousser Nagesh à la faute. Par la pensée, Sohma lui confirma alors qu'il n'y avait plus d'ennemis dans un périmètre confortable, elle ajouta qu'elle partait récupérer l'armure que Cendres avait laisser au ravin. Lui recommandant la prudence, le chevalier dragon s'approcha alors de l'Avarielle, inconsciemment il sentit les cicatrices de son dos le démanger. Un sourire triste aux lèvres il demanda :


- Ma Dame, auriez vous la bonté de me fournir un peu de votre onguent de soins afin que je soigne mes blessures?

La majeure partie d'entres elle étaient superficielles mais l'Elfe avait perdu beaucoup de sang et une plaie au moins l'inquiétait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itarillë Elenwë
Plume d'Argent
Plume d'Argent
avatar

Féminin
Nombre de messages : 60
Age : 25
Personnalité :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 06/08/2007

Feuille de personnage
HP:
1700/1700  (1700/1700)
Mana:
3000/3000  (3000/3000)
Point d'expérience:
70/2000  (70/2000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Jeu 27 Sep - 20:21

Après cette bataille la jeune avariel ne cherchait plus à se demander si elle aimait le combat, il faisait partit intégrante de son être.

Elle s'observât un instant, ses vêtements étaient souillés du sang des succubes, elle avait hâte de se changer, le sang de ses ennemis sur son corps la répugnait. Ce sang se mêlait au sien et cela ne lui plaisait pas mais après tout son sang était déjà un curieux mélange.

Le collier qu'elle portait autour du cou cadeau de son père semblait soudain peser plus lourd mais elle s'en moquait.

La sage de la nuit s'était endormie près son rituel qui semblait, mais c'était prévisible, l'avoir épuisée. Alakanarion semblait se disputer Hitoki avec Nagesh, mais à vrai dire elle n'en avait pas grand chose à faire, cela lui passait au-dessus.

Elle entendit alors les paroles de Cendres qui lui demandait ses onguents, elle lui souri et lui tandis un pot d'onguent.


- Considérez ceci comme un cadeau du peuple avariel.
Tachez juste de ne pas y avoir recourt trop souvent.


Elle observa alors ses propres blessures, elle était assez superficielles mais la faisait souffrir mais elle n'utiliserait pas d'onguents d'abord pour les économiser et ensuite pour se fortifier.

Elle observât ensuite les alentours on aurait dit qu'un cataclysme avait décimé cette partie de la forêt. Et elle se rendit compte qu'elle n'était pas étrangère à cela. Mais sont élément a elle était l'air par ses origines et le feu par sont entité.

Elle caressa le plumage de feu de son phénix, celui ci semblait perplexe comme ci quelque chose le dérangeait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagesh
Maître du Jeu/Admin sadique
Maître du Jeu/Admin sadique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 31
Âge du personnage : 162 ans
Alignement : Neutre
Personnalité :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 16/08/2007

Feuille de personnage
HP:
3000/3000  (3000/3000)
Mana:
5400/5400  (5400/5400)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Jeu 27 Sep - 20:50

L’elfe de sang de contenta tout le long je jeter de rares regards au dragon pour lui montrer qu’il suivait de loin son monologue. Et tout en écoutant, il faisait mentalement l’inventaire de ses pertes en équipement. Sa cape, celle là même qui entourait à cet instant Hitoki dans son sommeil était en lambeaux. Il y porta un regard ennuyé tout en regardant la jeune elfe se rouler en boule.
Captant ce regard, Alakaranion se mit à lui baver de gros coups de langues qui se voulaient touchants. S’il avait voulu ennuyer Nagesh, il avait parfaitement réussi son coup, et c’est pourquoi l'elfe se promit devant cette scène navrante d’exiger à l’elfette de se laver à grande d’eau si l’envie lui venait de lui sauter dessus à nouveau.
Puis il se replongea dans l’étude de son équipement. La protection de son bras gauche était tout naturellement irrécupérable et il lui restait encore quelques gouttes de métal fondu sur le bras.

Alakaranion pendant ce temps devenait de plus en plus obscène avec Luthien. Nagesh relâcha son étude pour le regarder à nouveau. Au début ses yeux s’ouvrirent d’étonnement devant la scène qui s’offrit à lui mais bien vite, son étonnement se changea en une moue navrée et il posa son menton dans sa main pour mieux fixer le dragon.
Il hésita un moment, ou peut être terminait il juste d’observer le manège du dragon puis, fronçant les sourcils, il se passa la main sur le visage et répliqua calmement.


Ecoutes… nous sommes en train de parler affaire là alors je ne vois pas bien ce que la demoiselle à avoir la dedans…
Et si ton seul but est de m’énerver, venant de toi cela ne m’étonnerais pas, tu te trompes. Bien au contraire tu m’amuses et me désoles encore plus.
Avec un brin de poésie on pourrait qualifier ton acte de désespéré mais comme je ne suis pas d’humeur je dirai simplement que c’est ridicule.

Il ajouta avec un sourire particulièrement marqué d’ironie
Et pour information nous autres humanoïdes et surtout les elfes, possédons plus de terminaisons sensorielles au niveau des mains que mille dragons réunis. De plus considérant ta taille et ta flexion reptilienne je suis persuadé que je suis mieux adapté que toi à profiter de pareille situation.
Alors je ne suis peu être pas à ta place mais n’aies crainte que lorsque je le serai je ne manquerai pas de penser à toi et à tes grosses pattes écailleuses incapables de toucher correctement.


Cette remarque arrache un rire discretà Uphir et il se leva en grommelant.

Pour ma part j’ai connu des succubes avec bien plus d’arguments. Vos histoires me donnent la nausée je vais chasser.

Nagesh se tourna vers lui pour lui demander de lui rapporter quelque chose car cela faisait un bon moment qu’il avait le ventre vide et cette remarque venait de lui en faire prendre conscience.
Uphir n’y répondit rien et s’enfonça dans les fourrés.


Nous revoilà entre nous, ca m’avait manqué
Reprit Nagesh avec un ton sarcastique.


Mais à ce moment la, dans son sommeil, Luthien prononça son nom ce qui ne manqua pas d’énerver le dragon.
Nagesh ne releva même pas les mots de l’elfe de la nuit, faisant comme si de rien était, préférant regarder les arbres se geler.


- "J’accepte ta condition, petit mais tu n’auras mon soutien qu’une fois et rien qu’une fois. Pas besoin après de venir quérir mon aide car tu risquerai fortement de te faire laminer par moi. Et, je ne te laisserais plus approcher ma maîtresse à partir de maintenant, tu m’entends ? Tu as de la chance qu’elle tienne à toi. Si cela n’aura pas été le cas, tu serais mort à l’heure qu’il est. Je vais te ….. "

Nagesh reçu cette phrase avec une lueur particulière dans le regard et un grand sourire satisfait, si bien qu’il ne releva pas non plus les menaces du dragon. Mais ce sourire s’évanouit vite pour redevenir son habituel sourire malicieux.
S’arrangeant une mèche derrière l’oreille il ne lâchait pas le regard furieux d’Alakaranion.

Fort bien, Alakaranion. Je suis heureux de voir que malgré tout on peut arriver à se mettre d’accord tout les deux. Mais je te demanderai encore une chose.
Ne me sous estime pas en imaginant que je ne connais que le sous monde. Je me suis beaucoup renseigné sur les gens de lumière et les coutumes dargonnique n’ont je pense, plus de secret pour moi.
Ainsi je sais que pour qu’un accord soit honoré en tout circonstance et qu’il soit considéré comme irrévocable, vous procédez à des pactes de sang. Comme beaucoup de peuplades d’ailleurs en y réfléchissant…
Bref, je veux que toi et moi sellions ce pacte. Car…
. Avec un sourire Je n’ai aucune confiance en toi.
Et je ne me trompe pas en imaginant que c’est pareil de ton coté alors j’estime que c’est mieux de procéder de la sorte.

Les menaces du dragon avaient fusé au dessus de sa tête mais ne l’intéressant pas, il n’y répondit pas, attendant sa réponse.

Soudain, Luthien poussa un cri et une tache noire se mit à la ronger. Pris d’un sursaut, Nagesh se dressa d’un trait et ouvrit de grands yeux devant ce fait étrange.
Mais Alakaranion maitrisa rapidement la situation et maugréa le nom de la succube.
L’elfe de sang se rassit, plus ou moins sur ses gardes. Encore cette succube, ce voyage promettait d’être intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Rang 2]Wanted Water - Combat pour le troisième badge ! [Terminé]
» Seul est digne de la vie celui qui chaque jour part pour elle au combat [Pv: Fiora, Atios]
» Entrainement n°2 : Entrainement au combat (Nuage de Saule)
» Un petit combat pour se changer l'humeur ?
» Aide pour les personnages sans fiches ayant "évolué"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde magique d'Arckalésia :: 
Neverwind Continent Elfique
 :: Eáránë Anwamanë :: La Cachette de la Sage de la Nuit
-
Sauter vers: