Forum RP Test/ Ne pas s'inscrire
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Cendres
Frère Capitaine/Modérateur
Frère Capitaine/Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 168
Age : 32
Personnalité :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 15/08/2007

Feuille de personnage
HP:
1600/1600  (1600/1600)
Mana:
3000/3000  (3000/3000)
Point d'expérience:
920/3000  (920/3000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Jeu 27 Sep - 22:30

Cendres accepta le cadeau de l'Avarielle d'une inclinaison de la tête.

Je vous remercie Ma Dame, je vous promet de faire bonne usage de ce présent. Je vous suis redevable ce soir, si il a quelque chose que je puisse faire pour vous, je suis votre débiteur.

Cendres passa la main dans ses cheveux, ceux ci s'étaient détachés durant le combat et le sang qui les maculaient commençait à couler sur son visage, mêlé à l'eau de pluie. Les rabatant en arrière Cendres préleva un peu d'onguent que lui avait fournit Itarillë. Il l'appliqua sur la blessure qui l'ennuyait et laissa le baume agir. Ecoutant presque malgré lui la conversation entre Nagesh et Alakaranion, Cendres se demanda où le pacte dont ils parlaient allait les mener. Apparemment le dragon avait quelque chose à se reprocher vis à vis de sa maitresse et Nagesh était en position de force.

*Heureusement que je n'ai pas à souffrir un tel boulet* Pensa le Chevalier Dragon.

Il avait de la peine pour Hitoki qui se retrouvait au cœur d'une étrange farandole. Car, si d'apparence les deux protagonistes ne lui voulait que du bien, elle serait la seule à souffrir si d'aventure la situation dégénérait.
Soupirant, Cendres gagna alors l'orée de la forêt ou il ne tarda pas à trouver quelques champignons : le combat l'avait épuisé et son ventre criait famine. Humant ensuite l'air, il avisa un nid de cailles et en quelques mouvements habiles il dénicha quelques œufs. Il fut alors en mesure de préparer un repas, certes frugal.

C'est alors que Sohma descendit des cieux, un cerfs entre ses griffes. Cendres la rejoignit dans la clairière et préleva sur l'animal deux cuisseaux d'apparence délicieux. Alors que le Dragon dévorait la carcasse crue, Cendres mit à cuire le cerf et prépara une omelette aux champignons. Il interrompit alors le conciliabule entre Alakaranion et l'Elfe de Sang.


- Nagesh? Itarillë? Si vous désirez vous sustenter en ma compagnie, n'hésitez pas, il y a assez pour trois.

Le fumet qui s'élevait du repas luttait avec l'odeur de mort qui régnait dans la clairière même si Cendres avait pris soin de préparer le repas relativement à l'écart du charnier. Ce qui n'avait pas été une mince affaire étant donner la pluie qui tombait toujours. Attentant la réponse des deux Elfes, Cendres entreprit alors que confectionner une bouillie avec les quelques pousses d'herbe à pèlerin qu'il avait trouver à l'orée de la forêt. Lorsque ce fut fait, il se dirigea vers Hitoki. Il s'inclina devant le Dragon et déposa la bouillie près de ses griffes avant de déclarer :

Dès qu'elle s'éveillera, fait lui manger ceci, c'est amer, mais si tu connais les propriétés de l'herbe à pèlerin, tu conviendra qu'il est nécessaire qu'elle renforce son corps après cette rude épreuve.

Cendres se tourna alors vers Nagesh et lui lança une flasque d'eau de vie d'abricot. Ajoutant avec un sourire :

- Nous avons bien mérité un petit réconfortant après cette épreuve, viens donc manger toi aussi, ton Sùrion, lui, ne se prive surement pas à l'heure qu'il est...

Cendres espéra que son intervention détendrait l'atmosphère déjà lourde et que, au lieu de se déchirer, le petit groupe meurtri pourrait se rapprocher autour du feu en se rassasiant. Se rappelant soudain qu'il avait oublié de faire du thé, Cendres retourna vers le feu et mit de l'eau a bouillir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitoki
Maître du Jeu/Fondatrice
Maître du Jeu/Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 476
Age : 33
Âge du personnage : 150 ans
Alignement : Eau
Personnalité :
55 / 10055 / 100

Date d'inscription : 05/08/2007

Feuille de personnage
HP:
2000/3500  (2000/3500)
Mana:
4000/6000  (4000/6000)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Sam 29 Sep - 20:28

Dédaigneux et en colère, le dragon ne porta aucune attention sur les deux disciples de la Sage. C'était à peine s'il repérait leur propre existence et entendait leurs voix. Pour lui, seule la personne qui l'intéressait vraiment en ce moment, cet elfe de Sang, ce débris qui risquerait de lui enlever la seule chose en qui il importait de l'intérêt, sa maîtresse. Celle pour laquelle il serait prêt à mourir ou à se sacrifier pour sauver ce monde qui lui paraissait parfois infect à en vomir. Personne ne pourrait le penser en le voyant agir, mais, en son coeur, il saignait de connaître une réalité que quiconque ignorait, le prix à payer pour le sort qui détruira l'ultime entité, la mort. Les non initiés aux pouvoirs anciens ne comprendraient pas en quoi un tel sacrifice résulterait à sauver ce monde.

Agacé, énervé par les propos de Nagesh sur sa capacité ou non à pouvoir donner du plaisir à Hitoki, Alakaranion s'approcha de l'elfe et son haleine glacée créa sur son visage une fine pellicule de glace. Mais, celui-ci ne réagit pas et le regardait toujours de son regard qui lui donnait qu'une envie, lui arracher ses yeux de vipère. L'effluve de pouvoir se concentra en un point, et, se surprenant lui même, il laissa sa colère envahir son être et ronger sa raison. Il feint de jouer le jeu, or, au fond de lui, il bouillait. Trop pour qu'il puisse justifier sa façon d'agir contre son ennemi à sa douce maîtresse.

Il ouvrit sa gueule dévoilant ses crocs tranchant et plissant la peau de ses mâchoires. S'étouffant presque, la créature ailée répliqua sur un ton dur à l'incongru en face de lui tout en se faisant une légère entaille dans la paume de sa patte griffue.


- Tu n'as pas tout à fait tort. Je n'ai aucune confiance en toi et ta seule vue me donne envie de vomir. Mais, comme ma maîtresse t'apprécies, je dois m'en accommoder. Cela me gêne que tu connaisses l'existence des vieilles traditions dragonniques et particulièrement les pactes de sang. Je pensais que tu étais un véritable ignare, mais, par manque de chance, je me suis trouvé dans l'erreur. Tu es dangereux Nagesh, trop pour que je te laisse en vie. Puis, après un instant de silence, il continu sur sa discussion. Passons ! Fais comme moi pour que le pacte soit fait.

La grosse carcasse contempla avec des yeux avides Nagesh se blesser pour poser sa main au creux de sa patte. Ainsi, le pacte de sang se scella entre ces deux êtres. Au contact de sa peau, le regard du dragon se voila et engloba l'elfe de Sang dans l'une de ses visions. Une qui ne voulait surtout pas partager.

¤ Dans un terrain détruit, vide de vie, une terre nue, une senteur de mort et de putridité, la Sage s'écroulait à terre, le regard à moitié vide. Son énergie se dissipait dans l'espace créant une magie d'une grande puissance inhalant l'ultime entité. De son corps se répandait de nombreuses blessures signes d'un combat acharné et sans pitié contre des ennemis trop nombreux. En face, la succube riait de la semi mort de son ennemie. Blessée elle aussi, elle soufflait pour récupérer mais l'amusement de la Sage mourante la faisait rire. Gagnante, elle pouvait à loisir prendre le contrôle du monde d'Arckalésia et personne n'aurait ni l'audace, ni la puissance nécessaire pour l'empêcher de semer la destruction et la mort. Le ciel se zébra de la noirceur épaisse des ténèbres et, lorsque les dernières traces d'Hitoki et du dragon disparurent, la terre trembla, annonçant une fin tragique.¤

Brusquement, Alakaranion rompit le contact alors que des larmes coulèrent de ses yeux, mais, celles-ci n'étaient nullement transparentes mais noires. C'est ainsi qu'il laissa ses pouvoirs le dominer. Personne ne devait connaître l'existence de cette tragique fin ni de cette vision représentant la fin de Lùthien et la sienne. En traître, il posa ses deux pattes sur le sol et déploya ses ailes. Le souffle de celles-ci créèrent de nombreux pics de glace qui, implacable enserrèrent Nagesh dans leurs étreintes glacées et de mort. Dans un souffle, le gros lézard jeta un oeil sur cette terrible attaque et murmura.


- Tu ne m'as pas donné d'autre choix que ta mort. Tu en savais trop et je ne pouvais pas me laissais dresser par toi. Ta mort permettra t'elle à empêcher qu'une chose aussi atroce n'arrive. Je ne dirais pas à ma maîtresse la vérité, bien entendu mais que j'ai du me défendre. Au départ, elle ressentira la souffrance mais cela ne durera qu'un temps. Puis, elle redeviendra celle que j'ai toujours connu.

Après un tel acte, la haine qui obscurcissait le jugement du puissant gardien disparut, le laissant vide de force. Regardant ce qu'il avait fait, il soupira et, paresseusement, il se dirigea vers Itarillë et Cendres sans leur jeter un regard de regret ni de compassion. Seule une fatigue immense se reflétait dans ses yeux sombres. Alors qu'il se couchait à même le sol, il sentit la chair de poule traverser sa nuque et le paralyser complètement. Avait il fait une erreur ? Non, le laissait agoniser dans sa technique vicieuse était le bon choix à prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aedenia.forumactif.org/forum.htm
Cendres
Frère Capitaine/Modérateur
Frère Capitaine/Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 168
Age : 32
Personnalité :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 15/08/2007

Feuille de personnage
HP:
1600/1600  (1600/1600)
Mana:
3000/3000  (3000/3000)
Point d'expérience:
920/3000  (920/3000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Dim 30 Sep - 17:21

Alors qu'il ajoutait quelques feuilles de thé à l'eau qui chauffait Cendres sentit la puissance magique du dragon de le Luthien se déployer. Arrêtant son geste l'elfe se retourna et observa le dragon commettre un acte impardonnable... Nagesh tenta bien d'échapper à l'étreinte glaciale du sort mais sous sourire s'effaça lorsque la glace l'emprisonna.
Le sang de Cendres ne fit qu'un tour : comment avait il oser? Frapper ainsi par surprise en rompant un pacte de sang? Quelle dragon digne de ce nom oserait commettre un tel acte? Malgré le dégout que lui inspirait un tel acte, Cendres devait agir vite. Ce genre de sort aspirait lentement l'énergie vitale de la cible et si il n'intervenait pas rapidement Nagesh mourrait presque à coup sûr.

Malgré l'épuisement Cendres s'approcha de Nagesh, lentement il posa la main sur l'écrin de glace qui enserrait l'elfe de sang. Aussitôt la magie draconique le saisit. Suffocant, le chevalier dragon lutta contre le gel qui envahit ses poumons presque instantanément. Il libéra alors un pouvoir ancien... L'air se fit alors encore plus froid dans la clairière. Tout autour de Cendres la pluie qui tombait se changeait en neige et auréolait l'elfe de glace d'un halo presque irréel. Apposant alors sa deuxième main sur le cercueil de glace Cendres insuffla un peu de sa propre chaleur au corps de Nagesh qui gelait lentement.


- Ne meurt pas elfe de sang... murmura Cendres, les yeux fermés. Je ne permettrait pas qu'un tel crime soit commit en ma présence. Sur mon honneur tu vivra...

Alors que petit à petit la terre gelait autour des bottes de Cendres l'étreinte de la glace se déserrait. Abattre une telle barrière était relativement simple mais la chose se compliquait lorsque qu'un être vivant, au sang chaud se trouvait au milieu... La tache était d'autant plus ardue que la magie draconnique d'Alakaranion était puissante... Abaissant encore la température de son sort Cendres entama une longue incantation . Si Nagesh tenait le coup encore quelques instant, il vivrait... Cendres sentait la force de ce dernier grandir alors qu'il absorbait tout la chaleur que lui donnait Cendres pour lutter contre l'étreinte de sa prison de glace.

Le chevalier ouvrit alors le yeux et dans ses pupilles palpitait tout la fureur de l'hiver nordique, cruel et froid, un fureur dont la puissance ne pouvait être égalée que par l'irréelle beauté qui se dégageait de la scène : la pureté d'une aube glaciale, lorsqu'un pale soleil s'élève sur une étendue de neige et de glace. Puisant dans ses dernières forces le chevalier puisa dans ses dernières forces et dans un craquement sourd l'étreinte de glace explosa. Sous une pluie de cristal les deux elfes tombèrent alors a genoux, épuisés. Dans un souffle, la voix mal assurée Cendres déclara :


- Tu as de la chance que ce dragon sans honneur ai agit à l'encontre de tous les principes que je défends... Son acte ne sera pas oublié... Mais n'espère pas agir de même envers lui... Je déteste devoir combattre une personne que je viens de sauver... Quoi que dans ce cas... J'ai fortement envie d'oublier ces principes...

Non loin Sohmophorïa reprenait son souffle, elle aussi avait puisée dans ses forces pour sauver l'elfe de sang et sa voix résonna dans l'esprit de Cendres :

* Et maintenant? Pouvons nous vraiment suivre une personne dont l'entité est cruelle et sans honneur? Crois tu que ce groupe trouvera la force de s'unir pour combattre l'ennemi que la Sage nous avait décrit? En avons nous désormais la force? et la volonté...*


Cendres ne répondit pas, mais le doute était fort en lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagesh
Maître du Jeu/Admin sadique
Maître du Jeu/Admin sadique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 32
Âge du personnage : 162 ans
Alignement : Neutre
Personnalité :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 16/08/2007

Feuille de personnage
HP:
3000/3000  (3000/3000)
Mana:
5400/5400  (5400/5400)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Dim 30 Sep - 18:33

Le sourire effronté de Nagesh n’avait jamais été aussi présent, pourtant il s’efforçait de le maintenir dissimulé mais son contentement était bien trop grand.
Peu à peu, mot à mot il pliait le dragon encore une fois et il le sentait fléchir petit à petit.

Alakaranion lui, arrivait de moins en moins à se contrôler. Sa colère était palpable et il se laissa aller à geler légèrement le visage de l’elfe qui ne cilla pas. Il savait qu’il devait s’attendre à ce genre de comportement. De la provocation, toujours de la provocation mais il savait que le dragon était muselé. Néanmoins, il restait méfiant. Plus il le connaissait plus il se rendait compte d’à quel point il était incontrôlable, pour les autres et pour lui-même.
Alors c’est avec réserve qu’il poursuivit cet entretient. Inutile de tout faire rater maintenant.
Il se contenta de passer une main sur son visage pour faire craqueler la mince pellicule de givre avec un air las et attendit que le dragon se décida à accepter son marché.

C’est d’ailleurs ce qu’il fit. Il ralait et l’insultait mais le principal était là et cette lueur suspecte se remit à scintiller dans les yeux de l’elfe de sang. Son sourire était plus victorieux que badin et il leva la main pour se l’entailler en son tour.


Tu ne m’apprends rien quand à la marche à suivre, imagines tu être le seul lié à moi ? Sot…
Mais…
il lui offrit un sourire mauvais en portant un doigt sur ses lèvres
Ma dangerosité restera un secret entre nous.

Et disant cela, il posant sa main contre la sienne.

Mais quelque chose d'improbable se produisit. Une vison lui apparut. Celle d’Alakaranion et de Luthien aussi.
Apres quelques secondes elle cessa et il se retrouva à nouveau abasourdi, nez à nez avec le dragon.
Tous ses sens étaient en éveil mais pourtant il était tellement surpris qu’il en restait bouche bée.
Sans faire un mouvement il articula


Tu vas mourir Alakaranion…

Il n’eut pas le temps d’en dire davantage. Furieux d’être ainsi découvert, le dragon ouvrit subitement ses ailes pour en laisser échapper une nuée glacée qui emprisonna Nagesh avant même qu’il eut le temps de réagir, encore choqué par sa vision.
Il posa ses mains contre la paroi gelée faisant une faible buée à la surface et se mit à hurler.


Pauvre idiot arrete ca !

Mais il se calma vite et se contenta de le fusiller du regard en lui sifflant

Débats toi du mieux que tu peux mais saches que j’obtiens toujours ce que je désire charogne; et tu ne fais pas exception. Je te plierai sois en sûr attends juste de te rendre compte vers quel abime tu te diriges toi et ton exécrable carcasse.

Voyant que le dragon s’éloignait, résigné, se mit à ausculter les parois de glace qui s’étaient formées autour de lui, lui enserrant les jambes et une grande partie du torse.
Le gel lui mordait la chair et l’engourdissait progressivement. Mais le sang du démon bouillait encore en lui et le maintenait en était de se débattre. Pourtant… ses forces diminuaient et peu à peu il sentait son souffle plus difficile à reprendre à chaque fois.

C’est alors que Cendres bondit vers lui. Il avait l’air plus que conscient de la gravité de la situation, peut être même plus que Nagesh lui-même qui en fin de compte n’avait jamais vraiment eu affaire aux sorts de gel.
Agité et soucieux, il entreprit de s’approcher tant bien que mal de lui. Ce n’est que lorsqu’il se surprit à ne plus sentir la présence de ses propres jambes que Nagesh comprit réellement l'empressement de l’elfe gris. Pourtant il resta calme et sur le qui-vive, prêt à suivre les directives de l’elfe.
Mais il n’en eut pas besoin. Apres cela, tout se passa très vite. Le maintenant à l’aide de sa propre chaleur, le chevalier réussit finalement à percer la glace dans une impressionnante explosion de givre.
Ils tombèrent de concert dans une pluie d’éclats de cristal à genoux et épuisés. Nagesh quand à lui se laissa tomber sur le flanc, laissant tomber son visage contre le sol.


"- Tu as de la chance que ce dragon sans honneur ait agi à l'encontre de tous les principes que je défends... Son acte ne sera pas oublié... Mais n'espère pas agir de même envers lui... Je déteste devoir combattre une personne que je viens de sauver... Quoi que dans ce cas... J'ai fortement envie d'oublier ces principes..."

L’elfe de sang ne répondit pas, toujours jonché dans la même position que sa chute l’avait laissé. Inquiet de cette attitude, Cendres allait se pencher sur lui quand l’elfe de sang l’arrêta d’un geste brusque de la main. Il releva alors son visage vers celui de Cendres mais ce ne furent pas ses yeux qu’il rencontra. Ce furent les pupilles vipérines d’Uphir.
Sans un mot, il se releva avec difficulté sur ses jambes endolories. Mais bien vite elles retrouvèrent leurs forces. L’elfe semblait bouillir de l’intérieur.
Lentement, il fit craquer quelques articulations de ses épaules et marmonna quelque chose avant de s’avancer vers Alakaranion. Mais cette voix grave qui sortit de sa bouche ne lui ressemblait en rien.


De principes je n’en ai aucun..

Puis avançant de plus en plus rapidement vers le dragon, sa marche se changea en course enragée. Et il sauta sur l’entité. Son bras se dressa au dessus de lui et emmena directement son poing se fracasser dans le flanc du dragon surpris de ce retournement de situation et épuisé par les effort qu’il avait du fournir tantôt. Mais le poing de l’elfe ne rencontra pas la cuirasse du dragon, ce fut un long poignard dissimulé dans sa manche qui le remplaça. Et d’un coup d’un seul il transperça ses épaisses écailles de dragon, continuant son geste pour lui creuser une profonde entaille sur tout le flanc. Puis il bondit de nouveau au dessus de d’Alakaranion puis aller glisser jusqu'à à sa tête.

Les aptitudes de l’elfe étaient anormalement décuplées et ne rappelaient que trop celle de son entité et de sa hargne dévastatrice. Toute conscience semblait lui avoir été retiré.


Il arriva enfin à atteindre la tête de l’énorme dragon et il plongea la main pour lui saisir la joue. La ses doigts l'enserrèrent et lui firent progressivement craquer un à un les os, exerçant une torsion telle qu'il l’obligea à maintenir sa gueule contre terre.
La il saisit le poignard effilé qui lui avait déjà servit à l’éventrer et le pointa au dessus de sa gueule attendant pour frapper. Mais avant cela, un sourire cruel se dessina sur son visage. Un sourire que Nagesh n’avait encore jamais arboré. Il se pencha sur Alakaranion et lui souffla de manière si imperceptible que lui seul l’entendit.


Tu n’auras donc pas eu le temps d’apprendre à te méfier suffisemment de moi…Adieu.

Sur ces mots il précipita sa lame sur le crane du dragon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itarillë Elenwë
Plume d'Argent
Plume d'Argent
avatar

Féminin
Nombre de messages : 60
Age : 26
Personnalité :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 06/08/2007

Feuille de personnage
HP:
1700/1700  (1700/1700)
Mana:
3000/3000  (3000/3000)
Point d'expérience:
70/2000  (70/2000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Dim 30 Sep - 19:05

Itarillë observa la scène qui s'offrait à ses yeux dépités. Le dragon avait faillit tuer l'elfe de sang. Celui ci semblait empli de vengeance. Elle se doutait qu'il ferait un acte irréfléchi et c'est pourquoi cette dernière ce tenait prête. Les elfes ailés s'étaient toujours méfiés des autres elfes et ne se mêlaient que très rarement à eux, conscients du fait que beaucoup étaient arrogants et n'avaient cure ou presque pas du destin des autres... à quelques exceptions près. Elle avait observée les astres et savait qu'un danger incommensurable approchait. Elle connaissait la mission de la Sage et se rappela des paroles qu'avait un jour prononcée sa mère lorsqu’elle lui expliquait le pouvoir des arcanes anciennes et de leur puissance magique

* Plus la magie est puissante plus celui qui l'utilise souffre, pour que le sort prenne vie le lanceur doit être prêt a en payer le prix fort et parfois, dans des cas extrêmes et quand la magie égale celle que pourrait avoir un dieu, le lanceur épuise ses dernières ressources vitales en l'utilisant. *

Elle comprit à présent le véritable but de la mission de la Sage, mais elle n'en dirait rien aux autres. Après tout, elle n'avait pas à interférer dans la voie que l'elfe s'était choisi... qui lui était destinée?

Elle vit alors l'elfe de sang se jeter sur Alakanarion, et avant qu'elle ai eu le temps de réagir, le rouer de coups. D'un mouvement rapide elle se plaça entre la lame et le crâne du dragon lui empêchant une mort certaine. La lame s'était enfoncée dans son épaule, elle avait juste eu le temps de la dévier, l'empêchant de s'enfoncer trop profondément.

- Sombre idiot... ne comprenez-vous pas que si vous le tuez sa maîtresse mourra aussi?

La vie de la Sage vaut beaucoup plus que la votre ou la mienne.

Je n'approuve pas du tout son geste de tout à l'heure, mais surveillez vous un peu tous les deux!

Vous êtes bien puérils... alors arrêtez vos jeux malsains et gardez votre énergie pour les sans-maîtres!

La jeune hybride était très remontée et observait tour à tour le dragon et l'elfe de sang espérant qu'il aient reçu le message. Son épaule saignait abondement mais elle n'en avait cure. Elle savait qu'elle avait fait ce qu'il y avait à faire.

Attentions aux accords du pluriel et autres temps, n'oublie pas les accents sur les 'à' . N'hésite pas à ajouter quelques virgules pour permettre de réduire les longues phrases et faire des pauses, pense aux fumeurs XD


Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagesh
Maître du Jeu/Admin sadique
Maître du Jeu/Admin sadique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 32
Âge du personnage : 162 ans
Alignement : Neutre
Personnalité :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 16/08/2007

Feuille de personnage
HP:
3000/3000  (3000/3000)
Mana:
5400/5400  (5400/5400)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Dim 30 Sep - 20:16

Un rictus cruel au coin des lèvres, Nagesh précipita son poignard sur le dragon quand quelque chose de plus doux rencontra sa lame au lieu du crâne de la bête.
Surpris il leva ses yeux vipérins vers celle qui avait osé s’interposer entre lui et sa victime.
C’était Itarillë, dressée devant lui avec un air sévère.
Cette petite demoiselle ailée… une elfe qui plus-est… oser venir ici…

Cet assemblement de constat provoqua un terrible sourire chez l’elfe de sang qui visiblement n’était plus du tout lui-même. Pour qui se prenait-elle pour ainsi vouloir lui offrir une morale?
Lentement, il rapprocha son visage d’elle avec un sourire carnassier et ceci faisant, il se mit à tourner avec lenteur le poignard encore planté dans son épaule.

Mais malgré la douleur, l’elfe ne tergiversa pas. Et elle continua de lui parler et de le sermonner.
Quand elle prononça la nom de la sage.

A ces mots, Nagesh se mit à rire doucement sans pour autant arrêter son manège.

Tu sais petite elfe…

Mais soudain il se stoppa, les yeux écarquillés et les pupilles fixes ; comme si il venait de se rendre compte de quelque chose. Il fixa Ita, puis se regard se tourna vers Luthien endormie plus loin, à nouveau sur Ita puis sur Alakaranion se redressant derrière l’Avarielle et finit par froncer les yeux et porta sa main sur son visage en serrant les dents.
Peu à peu il revenait à lui. Il regarda le poignard enserré par sa main et l’arracha de l’épaule de l’Avarielle d’un geste vif. Ses pupilles avaient retrouvé leur habituelle couleur sanguine.
Puis il regarda à nouveau Alakaranion, il jeta un regard féroce et lui cracha en lui tournant la dos.


Il n’y a décidemment que les abrutis de ton espèce qui peuvent me faire faire ce genre d’erreur…

Et il s’éloigna à grand pas plus nerveux que furieux. Passant pres de Cendre il lui assigna un rapide regard.

Désolé Chevalier…

Puis il se dirigea vers ses affaires restées à terre plus loin pour aller les ramasser. C’est à ce moment là qu’arriva Uphir l’air amusé et plein de sous entendus.

Alors maigrichon ? Que t’arrives t-il ? Susurra-t-il d’un ton doucereux.

Toujours ennervé, Nagesh ne le regarda plus, occupé à voir si rien ne lui avait échappé et marmonna dans une des langues souterraine qu’il avait apprise.

Uphir, Vi forlater jeg ville ikke lide mer et enkelt andre i hans selskap jeg er glad til å høre det til du

D’un sourire malicieux, Uphir suivait les va et viens de l’elfe encore sous le choc de sa propre attaque

Nagesh, men jeg hadde advart du

Nagesh se redressa et jeta un dernier regard à l’assemblée, à Cendres en particulier et lui dit:

Il faut que je m’en éloigne, elfe gris. Sans quoi vous n’aurez pas que les sans maitre à surveiller. Mais ne vous en faites pas… reportant son regard flamboyant sur le dragon, J’emporte ca, je ne compte pas abandonner si facilement.

D’une main, il leva l’épée de la Sage qu’il avait encore gardé sur lui.
Je ne voudrai pas que tu penses te débarasser de moi comme ça, Alakaranion, mais puisses tu avoir plus de plomb dans la cervelle lors de notre prochaine rencontre.
Il se tourna une nouvelle fois vers Cendres, puis Ita et ajouta.
Ne vous en faites pas vous me trouverez aisément dans la ville la plus proche, je me laisse ce délai de réflexion. Dites à Luthien que je la retrouverai la bas et que je lui rendrai volontier son épée.

Sur ces mots il passa une jambe par-dessus l’encolure d’Uphir qui se laissa faire (il faut dire aussi que cette atmosphère tendue l’enchantait) et ils partirent au petit trot pour aller s’enfoncer dans les sous bois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitoki
Maître du Jeu/Fondatrice
Maître du Jeu/Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 476
Age : 33
Âge du personnage : 150 ans
Alignement : Eau
Personnalité :
55 / 10055 / 100

Date d'inscription : 05/08/2007

Feuille de personnage
HP:
2000/3500  (2000/3500)
Mana:
4000/6000  (4000/6000)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Dim 30 Sep - 22:02

Alakaranion, énervé d'avoir trahi sa propre maîtresse en ayant porté une attaque sur Nagesh regardait le ciel et particulièrement la lune rouge. Ses longues ailes parcheminées, d'une belle couleur orangée se trouvaient soigneusement pliées sur son dos. Étrangement, son acte ne l'apaisait pas, au contraire, il ravivait la flamme de la défaite proche. De plus, les paroles de l'elfe de Sang résonnaient à ses oreilles comme les tintements sinistres des carillons de la mort. Pourquoi avait-il fait ça ? A quoi ça lui servait de s'en prendre à un ridicule ennemi ? A satisfaire ses propres peurs et sa défaite imminente face à la terrible succube ? Dépité, il n'en connaissait pas les réponses. Lui, un puissant dragon, se comporter comme un vulgaire idiot par un acte lamentable et désespéré ne lui ressemblait pas. La créature voyait déjà la réaction de la Sage. Elle ne supporterait nullement son affront et le tuerait. Perdu dans ses pensées et sa propre lâcheté, le gardien de la cascade ne remarqua pas ce qui se passait ni la destruction de sa technique la plus vicieuse, la prison de glace éternelle.

Brusquement, une ombre sur le côté le ramena à la réalité et l’impression d’un danger imminent le força à lever sa tête. Alakaranion poussa un grondement sinistre quand Nagesh le cogna au poitrail par surprise. Déséquilibré, il s’écrasa de tout son long sur le sol froid laissant son flanc à sa merci. Epuisé, le gardien d’Hitoki essaya de se relever mais son effort fut vain. Le contact du poignard dans sa chair le brûla et du sang coula abondamment de sa plaie. Ouvrant la gueule, la grosse carcasse dévoila ses crocs espérant effrayer son tortionnaire. Hélas, comment entendre raison à un être assoiffé de son sang et de vengeance froide ? Mettant de côté sa propre peur, le gardien de la cascade observa son ennemi et particulièrement son regard. A la vue de ses pupilles vipérines, une chair de poule s'empara de lui. Il s'étrangla presque en reconnaissant la façon de l'écraser d'Uphir. Cette agilité, cette brusquerie sauvage et sanguinaire et ce regard démoniaque. Troublé par ce phénomène, il marmonna tout bas à son attention.


- Tu oserais me tuer tout en sachant que ma mort provoquerait la perte de ma maîtresse, la Sage de la Nuit ? Par mon idiotie, je n'ai pas sentie que tu étais pire qu'un chien, un prédateur prêt à abattre sa proie. J'aurais du me méfier de toi plus tôt et même t'empêcher d'agir ni même d'avoir allumé une flamme dans le coeur de ma maîtresse. Mon idiotie nous amènera tout deux à la mort.

Trop lent, le lézard ailé se retrouva plaqué au sol par la pression impressionnante de Nagesh et souffrait horriblement des os brisés de sa joue. Les quelques mots prononcés de façon audible pour lui seul provoquèrent un frisson glacé et la peur s'installa en lui. Il savait qu'il allait mourir de sa main. Attendant sa dernière heure, Alakaranion percevait la pulsion meurtrière de l'elfe de Sang. Mais, le coup de poignard ne vint pas. L'arrivée subite d'Itarillë stoppa la lame et lui sauva la vie. Contemplant leurs échanges de paroles, leurs faits et leurs gestes, il assistait impuissant à cette scène d'où dépendait sa survie ou non.

Le brusque changement d'état de son ennemi le surprit. Apaisé, il enragea en le voyant partir avec l'épée de la Sage. Or, dans son état, se remettre sur ses pattes s'apparentait à l'impossibilité la plus totale. Un souffle glacé et une aura qu'il reconnaissait bien lui donna la chair de poule. Sur la couche de mousse humide, Hitoki ou plutôt le mal à l'état pur les observait, un sourire sadique aux bords des lèvres. Ses yeux sombres fendus de rouge paralysaient quiconque la toisait du regard par la lueur qui s'en dégageait. Les pulsations de sa magie aspiraient l'énergie des arbres de la clairière et bloquèrent toute les entrées et sorties empêchant toute créature de fuir. Elle laissa s’échapper de sa bouche un cri de bête terrifiant qui ne lui ressemblait pas. De son apparence d’elfe, il ne restait rien et son âme obscurcie par la haine lui ordonnait de tuer, de briser et de détruire tout ce qui bougeait. D’un bond, elle se retrouva au milieu de ses disciples, accroupie. Itarillë et Cendres, horrifiés, n’arrivaient plus à bouger. Sa seule présence les terrifiait. Regardant ses mains, ils en restèrent sans voix. A la place d’avoir habituellement des ongles, ils voyaient des griffes aiguisées prêtes à pénétrer la chair. D'une voix rauque et puissante, Hitoki leur adressa la parole.


- Qu'avez vous à me regarder de cette façon ? Mon apparence vous effraie donc à ce point ? Pourtant, je ne suis pas un monstre. Mais juste l'ombre de moi-même. La terreur sans nom qui apeure mon gardien. Il ne pouvait pas parler de mon état à vous sans se rappeler de la leçon que je lui ai donné il y a quelques années de cela.


Alakaranion détournait la tête et tremblait tel un chien battu. Hitoki, ouvrit sa main et le dragon lévita jusqu'à elle. Agile et sans demander son reste, l'elfette arracha l'une de ses écailles et suça le sang coulant le long de ses griffes. Oui, ce goût exquis lui donnait qu'une envie, tuer et se battre. Fronçant les sourcils, la Sage chercha une proie qui lui permettrait de combler ses attentes. Le chevalier ? L'avarielle ? Non, il lui fallait quelqu'un de plus puissant. Humant l'air, la senteur de Nagesh parvint à ses narines.

Ne s'intéressant plus à son gardien, elle le laissa choir sur le sol et tourna sa tête. Uphir et son maître n'étaient pas loin. Prenant son élan, Hitoki sauta d'arbre en arbre pour se retrouver enfin en face à eux. Tout deux ne s'attendaient pas à ce qu'elle leur barre la route. Amusée par la situation, Luthien s'adressa à eux.


- Vous voulez déjà partir ? Pourtant, je n'ai pas encore eu le temps de m'amuser. Elfe de Sang, j'ai sentit la douleur que tu as infligé à mon stupide gardien mais ce n'est pas pour me venger que je suis devant toi. Bien au contraire. Faisant mine de réfléchir. Hum, je ne pense pas qu'il t'a parlé de cette apparence. C'est amusant. Si j’avais envie de vous tuer, vous répondrez quoi ? Vous essaierez de vous défendre ou tout simplement fuirez comme des lâches ?

Sans leur laisser le temps de réponse, la Sage effaça sa présence et disparut pour réapparaître derrière le cavalier, près à le frapper de ses griffes. Son regard n’exprimait aucune émotion à part la folie et l’envie de faire souffrir. Pris de remord, Alakaranion ne voulait pas que celle qui partage sa vie tue l'elfe de sang. D'un rapide battement de ses ailes, il recréa sa technique vicieuse, mais cette fois-ci, pour emprisonner Hitoki. Surprise, elle ne résista pas à l'étreinte glacée de la technique. La grosse carcasse ferma ses yeux et parla par la pensée à Nagesh.


- Mon erreur a provoqué l'éveil du mal tapi en la Sage. Par ma faute, le risque que la Succube apprenne le moyen de réveiller l'entité démoniaque approche. Je ne peux réparer le préjudice que je t'ai fait en t'attaquant, elfe de Sang. Mais, je ne supporterai pas de te voir mourir. Ta mort n'apaisera pas ma conscience. Puis il continua sur sa lancée mais sur un ton plus moqueur. Si tu es si fort, amuses toi à lui faire reprendre sa raison. Tu comprendras pourquoi cette petite elfette m'effraie autant.

La créature ailée stoppa son échange en riant puis ne prononça plus une seule parole. Luthien, emprisonnée pestait. Ne voulant pas baisser la tête devant son gardien, elle posa ses mains au sol et prononça une invocation. La terre se craquela laissant échapper un torrent d'eau qui explosa sa prison pour se répandre sur le sol et s'arrêtait soudainement.

démon pour Nagesh


Dernière édition par le Jeu 4 Oct - 11:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aedenia.forumactif.org/forum.htm
Nagesh
Maître du Jeu/Admin sadique
Maître du Jeu/Admin sadique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 32
Âge du personnage : 162 ans
Alignement : Neutre
Personnalité :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 16/08/2007

Feuille de personnage
HP:
3000/3000  (3000/3000)
Mana:
5400/5400  (5400/5400)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Mar 2 Oct - 2:17

Nagesh s’élançait à présent parmi les feuillages allant bon train. Au dessous de lui, Uphir, les sens éveillés trottait sur un ancien sentier fait de galets usés par le temps.
Quand ses naseaux tressaillirent, sa gueule se crispa et il stoppa progressivement sa course pour flairer l’air.


Qu’y a-t-il ?

Nagesh lui-même se sentait mal à l’aise et lui aussi avait senti que quelque chose approchait. Mais il aurait aimé qu’Uphir qui avait le nez plus fin l’éclaire davantage.
Le démon trépignait sans trop savoir encore vers quelle direction se tourner. Ca avançait vite. Très vite.
Et soudain ca surgit d’entre les arbres. Dès son
apparition, Uphir fit volte face et se tourna vers la créature qui les avait pris en chasse. Mais ce fut Nagesh qui la reconnut en premier.

Luthien…

Sa phrase se suspendit par son incompréhension puis par sa méfiance. Il ne lui fallut pas longtemps avant de comprendre qu’elle n’était plus elle-même. Qu’avait il donc bien pu se passer entre le moment où il l’avait vu pour la dernière fois allongée dans l’herbe et cet instant où elle veut soudainement lui barrer la route ?!

« - Vous voulez déjà partir ? Pourtant, je n'ai pas encore eu le temps de m'amuser. Elfe de Sang, j'ai sentit la douleur que tu as infligé à mon stupide gardien mais ce n'est pas pour me venger que je suis devant toi. Bien au contraire. Faisant mine de réfléchir. Hum, je ne pense pas qu'il t'ai parlé de cette apparence. C'est amusant. Si j’avais envie de vous tuer, vous répondriez quoi ? Vous essaierez de vous défendre ou tout simplement fuirez comme des lâches ? »

C’était donc ca, ce sentiment de déjà vu qui le tracassait depuis qu’il l’avait vu se dresser devant lui.
Un sourire se dessina lentement sur ses lèvres et il porta sa main sur la garde de son épée.
Son sang de guerrier répondait à cet appel, ils semblaient si proches que c’en était troublant.
Tuer pour tuer… il savait quelle sensation cela procurait. Seules les raisons divergeaient car au fond jamais il n’avait tué parce que cela lui procurait du plaisir.
Mais se battre pour lui, était très différent de l’acte même de tuer. Et pour la première fois il vit en cette femme un adversaire motivant.
C’est avec ce sourire malicieux qu’il pointa sa lame sur Hitoki et lui souffla.

Ce que j’y répondrai ?
Il eut un léger petit rire et haussa les épaules.
Qu'il te faudra plus que de la témérité pour arriver à tes fins ma belle...

Il eut à peine le temps de répondre ceci que la Sage disparut. Nagesh eut un sursaut et se crispa sur sa lame. Il ne lui connaissait pas cette aptitude et cela le contraria beaucoup d’être forcé de constater que de nouvelles capacités étaient entrées en jeu.
Mais un courant d’air dans sa nuque l’alerta de la présence de la Sage dans son dos. Il se retourna avec dextérité mais ce fut pour observer Alakaranion geler sa maitresse.

-"Mon erreur a provoqué l'éveil du mal tapi en la Sage. Par ma faute, le risque que la Succube apprenne le moyen de réveiller l'entité démoniaque approche. Je ne peux réparer le préjudice que je t'ai fait en t'attaquant, elfe de Sang. Mais, je ne supporterai pas de te voir mourir. Ta mort n'apaisera pas ma conscience. Puis il continua sur sa lancée mais sur un ton plus moqueur. Si tu es si fort, amuses toi à lui faire reprendre sa raison. Tu comprendras pourquoi cette petite elfette m'effraie autant. "-
Nagesh lui adressa une grimace agacée alors qu’il sautait du dos d’Uphir et lui répondit de la même façon.

La peste sois tu dragon de seconde zone, je te démembrerai moi même!!

Disant cela il fit un écart pour éviter un énorme éclat de givre issu de la glace brisée retenant Hitoki encore il y a quelques secondes.
Serrant les dents, Nagesh se campa sur ses
jambes et attendit un instant, sa lame inclinée à la défensive. Ses yeux roulèrent vers Uphir, celui ci attendait ses instructions.
Alors l’elfe lui fit un hochement de la tête avec un sourire, il paraissait confiant.
Uphir lui, regarda tour à tour les deux adversaires qui se toisaient de loin, prêts à bondir. A son signe de tête, le démon comprit que Nagesh ne voulai
t pas qu’il intervienne et il soupira avec résignation. Puis il s’écarta. Mais il se promit d’intervenir dès que les choses tourneraient mal

Nagesh, en position de combat, adressa un nouveau sourire à la Sage qui se tenait devant lui toutes griffes dehors.


Puisque tu tiens tant à verser mon sang, autant que cela se règle entre toi et moi pas vrai ? Et pour l’heure… son air se fit sévère puis angoissant. Je vais oublier que je t’ai en affection…

Et sur ces mots, il leva sa main libre face à lui et écarta légèrement les doigts avec un sourire malsain pour laisser apparaitre une petite fiole couleur rouille.
Et, d’un geste sec il la fracassa au sol pour laisser s’échapper un nuage opaque et irritant désormais bien connu où il se dissimula sans mal, laissant Luthien aveugle et étouffante dans cette purée de pois.


smiley pour Loki


Dernière édition par le Sam 6 Oct - 1:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitoki
Maître du Jeu/Fondatrice
Maître du Jeu/Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 476
Age : 33
Âge du personnage : 150 ans
Alignement : Eau
Personnalité :
55 / 10055 / 100

Date d'inscription : 05/08/2007

Feuille de personnage
HP:
2000/3500  (2000/3500)
Mana:
4000/6000  (4000/6000)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Mer 3 Oct - 22:56

La Sage ou plutôt ce qui restait d'elle regarda amusée l'échange silencieux entre Nagesh et son entité sans bouger, ne voulant pas gâcher inutilement ses forces. Elle l'observait, le jaugeait, pour sentir ce qu'il valait dans un vrai combat. Une chose l'intéressait, se battre jusqu'au bout, oubliant tout et ne gardant que sa soif de sang insatiable, celle d'une folie meurtrière qui dépassait l'entendement humain. Quiconque l'observait ne pourrait la reconnaître ni par son apparence ni même par sa façon d'agir. Rien ne laissait penser qu'il s'agissait réellement de Lùthien mais plutôt à une possédée dont le regard noir fendu de rouge paralysait les plus faibles et les plus lâches.

Une brusque bourrade de vent se mit à souffler, pliant les arbres par la puissance de son souffle et emmêlant la belle chevelure de nuit d'Hitoki. Attendant son heure, elle toisait son adversaire espérant qu'il vienne en premier. Surprise, l'elfette en mode furie fronça les sourcils en voyant Uphir s'éloignait pour leur laisser la place de s'affronter. Son coeur battait fort dans sa poitrine et l'adrénaline parcourrait chacune de ses veines à la perspective d'un combat long, et épuisant mais intéressant à souhait. Un sourire torve apparut au coin de ses lèvres à ses phrases et, sur un ton sadique, la Sage lui répondit.


- Faire couler ton sang, Nagesh ? C'est plus que ça en fait. Je ne vais pas que te blesser mais je vais te briser en mille morceaux, faire de toi de la charpie pour sans maître. Je prendrai plaisir à broyer tes os un à un jusqu'à ce que tu ne puisses plus supporter ce supplice, puis, je m'abreuverai de ton sang encore chaud si tu ne me satisfais pas durant ce combat. Elle se tut un instant et continua sur un ton sadique et froid. Depuis que je t'ai vu, je n'ai eu qu'une envie, t'affronter. Mais, dans mon état normal et avec les sentiments qui m'habitaient, lever la main sur toi se trouvait être une offense. Mais maintenant, je m'en fiche complètement. Il y a qu'une chose qui compte en ce moment, mon envie de me battre et de voir ce que tu as dans le ventre.

A peine l'elfe de Nuit prononça son speech que Nagesh cassa une fiole couleur rouille. Son contenu, une fois libéré, se répandit en un nuage irritant, opaque, qui brûla ses yeux et cacha son ennemi en son sein. Hitoki resta un court instant perdue mais se ressaisit vite. Se rappelant que dans cette purée de poids, elle serait une proie très facile, d'un bond gracieux, l'elfette se rattrapa à une branche d'arbre et s'y assit. Du haut de son perchoir, Hitoki sonda le nuage, écoutant les moindres sons lui parvenant de l'intérieur, les battements du coeur de l'elfe de sang, ses pas. Rien n'échappait à son ouïe fine. Lassée d'attendre sa proie sans rien faire, la Sage sauta et atterrit délicatement au sol. La fumée la dérangeait et l'empêchait de voir devant elle. L'elfette se mit à rire, puis, prenant son élan marcha à l'aveuglette dans la direction même où elle sentait l'elfe, son odeur trahissait sa présence. D'un mouvement vif, elle lui donna un coup de griffes destiné à arracher la chair tendre de son poitrail et à lui infliger une blessure sévère. Nagesh surprit ne s'attendait pas à ce qu'elle le trouve si vite mais réussi à parer son coup in extremis.

Agacée de s'être fait contrer, Hitoki se concentra un long moment. Quand son niveau de magie atteignit le seuil qu'il lui fallait pour une de ses nombreuses techniques dévastatrices, elle prononça son incantation et traça des signes dans l'air. Peu à peu, un énorme typhon se créa, aspirant le contenu de la fiole et de nombreuses feuilles des arbres. Agilement, la Sage pénétra au coeur même de celui-ci et sentait sa puissance dévastatrice qui la happait. Voulant tester la rapidité de Nagesh et sa résistance, cette technique était la bienvenue. Laissant son envie de sang la guider, Hitoki ouvrit grand les bras et augmenta la taille du typhon même et sa force de destruction. S'il se défendait, l'oeil l'aspirerait en lui et lui déchirerait les entrailles et s'il désirait la toucher, il n'y avait qu'un seul moyen, détruire sa technique. Chose impossible à moins que la personne dispose de capacité exceptionnelle et une maîtrise de la magie conséquente à la sienne.


- Essayes d'éviter ça Nagesh !! Sens la puissance destructrice de mon oeil du typhon. Technique que je partage avec mon idiot de gardien. Si tu ne te bats pas avec toute tes forces contre moi, tu ne pourras pas résister. Car, j'y vais vraiment en ayant qu'une idée en tête, t'écraser.

Après ces phrases, Lùthien renforça sa défense tout en augmentant la capacité d'absorption de la technique. Ainsi, dans l'oeil du Typhon, il existait un moyen de la toucher, car, placé au centre même de sa technique, faire des mouvements amples se trouvait être une épreuve difficile et pratiquement irréalisable.

démon pour Nagesh


Dernière édition par le Mar 9 Oct - 17:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aedenia.forumactif.org/forum.htm
Cendres
Frère Capitaine/Modérateur
Frère Capitaine/Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 168
Age : 32
Personnalité :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 15/08/2007

Feuille de personnage
HP:
1600/1600  (1600/1600)
Mana:
3000/3000  (3000/3000)
Point d'expérience:
920/3000  (920/3000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Ven 5 Oct - 23:19

Après le départ précipité de Nagesh, Cendres eut à peine le temps d'enfiler son armure et de manger un morceau. La Sage s'éveilla brusquement, et ses yeux étaient emplis d'une envie de meurtre brulante. Cendres lui jeta un regard dégouté, le démon qui la possédait le répugnait. Sohmophorïa se redressa et Cendres adressa quelques mots à Itarillë tout en enfourchant sa monture.

- hâtons nous, il est probables que la nuit sera encore longue...

Sohma pris son essor, et l'immense dragonne s'éleva avec grâce dans les cieux nocturnes. Ils rejoignirent Nagesh peu après Hitoki et Cendres se concentra sur les mots échangés puis les techniques utilisées. Il réalisa alors qu'il avait eut beaucoup de chance de détruire la technique du dragon de la Sage.

Alors que la magie enflait dans la nuit, un étrange martèlement se mit à envahir son esprit et une nouvelle vision du passé lui apparut, se superposant à la réalité. Il revit son père, ainsi que sa mère qui tenait son petit corps de bébé. Encerclés par une horde d'ennemis, le couple combattait pour rejoindre la forteresse. Les ailes de sa mère étaient cruellement blessées, alors que calmement son père commença une étrange incantation. L'ancienne langue des Eldars, qu'ils transmirent aux elfes d'argent résonna dans son esprit. Cendres compris quelques mots, tels que "Glaces" et "Eternelles". L'incantation durant longtemps, alors que le combat en contrebas se continuait. Inconsciemment, les lèvres de Cendres formaient les mots anciens et des runes d'argent luisantes commencèrent à tourbillonner autour de sa tête. Puis l'incantation s'acheva, s'en suivit une terrible vague de magie, et Cendres fut projeté hors de son rêve. Les derniers mots fatidiques sur les lèvres, le chevalier hesita à les prononcer, sentant que sa vie pourrait se consumer dans cette magie. Sohmophoria trompeta un appel, un appel que tous les chevaliers dragons de la zone
reconnaitraient...

"She'e Arëy's Mar", "Que sonne le glas de l'hiver éternel"... La magie de ses ancêtres vivait en lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagesh
Maître du Jeu/Admin sadique
Maître du Jeu/Admin sadique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 32
Âge du personnage : 162 ans
Alignement : Neutre
Personnalité :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 16/08/2007

Feuille de personnage
HP:
3000/3000  (3000/3000)
Mana:
5400/5400  (5400/5400)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Sam 6 Oct - 1:30

Nagesh ne remarqua pas l’arrivée dans les airs de cendres. Il ne voyait qu’elle, elle et son aura malveillante.
Très vite, il s’était enfoncé comme à son habitude dans les volutes de fumées rougeâtres de sa fiole. Mais il savait qu’il n’avait que très peu de temps. On n’use pas impunément deux fois de la même technique.
Rapide, il s’éloigna suffisamment d’Hitoki pour se laisser un peu de temps. Il savait qu’il ne resterait pas caché bien longtemps, mais cela avait suffit à démarrer le duel à son avantage. La laisser attaquer de front aurait été suicidaire.
Tres vite, il se posa dans un repli formé par le relief du terrain et s’y accroupi pour plonger la main dans sa sacoche. Il en retira deux autres fioles.
Il avait l’habitude de faire ses petites mixtures dans ce genre de situation et ses doigts se mouvaient avec dextérité et expérience.
Apres un bref mélange des contenus des fioles et quelques formules rapidement tracées du bout du doigt dans les airs, la petite éprouvette commença à se tinter du douce couleur cyan toujours plus lumineuse.
Il eut à peine le temps de s’en verser le contenu sur les paumes des mains qu’Hitoki surgit de la fumée, griffes en premières.

C’est son ouïe qui le sauva accordée à son instinct de rôdeur, et les griffes de la sage le ratèrent de peu. Roulant à terre pour parer le coup, il se releva, toujours sur la défensive.
Mais il se refusait à sortir à nouveau son épée. Au contraire, il semblait à présent plus préoccupé à prendre un soin tout particulier à la couleur bleutée qui recouvrant ses mains.

Mais Hitoki n’apprécia pas de se faire contrer. Et, rageuse elle commença à former de ses bras tendus, un terrible typhon.
Le vent se mi à souffler et l’eau si mêla pour former une tempête tourbillonnante.

Baissant la tête fasse à cette tempête, les cheveux humides puis trempés de Nagesh virent se coller sur son visage. Bientôt c’est tout son corps qui fut inondé. Et, courbé, il s’efforçait de résister au vent qui se faisait toujours plus violent.
Ca et la, des éléments du décor s’arrachèrent à leur place pour venir eux aussi tourbillonner au dessus de leur tête. Mais un bref regard sur ses branches broyées au centre du typhon lui passèrent l’envie de se laisser emporter.
Plus il attendait plus il se laissait entrainer vers le centre du typhon. Il lui fallait réagir vite.
Alors il regarda ses mains avec un certain regret. Il ne voulait pas les utiliser comme ca mais… Avait-il le choix ?
Alors, il ferma les yeux, et traça plusieurs signes dans les airs puis il joignit ses deux mains, provoquant la diffusion d’une lumière plus vive que la précédente.
Faisant cela, un dôme arcanique commença à se former mais comparé à l’habituel, celui si était immense et recouvert de runes entrelacées.
Mais cela n’était pas pour le protéger. Bien au contraire.
Bien vite, la surface du dôme le traversa comme s’il fut fait d’air. Et, parcourant les airs, il alla s’étendre au dessus du typhon pour finir par totalement l’englober.
Il l’avait entièrement mit sous globe.

Voyant cela, Nagesh eut un sourire malsain et poursuivit les mouvements ses se bras, comme s’il le modelait au fur à mesure de son avancée. Puis, ses mains, largement écartées se rapprochèrent petit à petit. Il en fut de même pour le dôme qui se mit à rétrécir à vue d’œil.
Bien vite, le vent, percutant cette surface solide et imperméable, se mit à vrombir et à tourner toujours plus vite, prisonnier. Et l’eau, se trouvant d’endroit ou s’écouler finit par tapisser le fond du globe ainsi formé.

Et ce qu’il attendait finit par se produire. Hitoki, maitresse de cet élément n’avait pas trop de mal à repousser les éléments pour se garder hors de danger. Mais il lui était impossible de faire disparaitre des éléments préexistants. Si bien que réduits dans un espace toujours plus confiné, la pression des éléments autour d’elle finirent par la déstabiliser et la gêner.
Et, lors des secondes qui suivirent, Hitoki était pratiquement renversée par la tempête de ses propres éléments, enfoncée dans une marée montante qui la plongeait déjà jusqu'à la taille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitoki
Maître du Jeu/Fondatrice
Maître du Jeu/Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 476
Age : 33
Âge du personnage : 150 ans
Alignement : Eau
Personnalité :
55 / 10055 / 100

Date d'inscription : 05/08/2007

Feuille de personnage
HP:
2000/3500  (2000/3500)
Mana:
4000/6000  (4000/6000)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Sam 6 Oct - 20:12

La Sage ou plutôt la démone augmenta la puissance d'aspiration de sa technique, prenant le risque de brûler encore plus sa propre magie. Mais, la rage et son envie de sang et de meurtre la poussaient à cet acte dénoué de toute vraisemblance, tenant même d'une folie inhumaine, bestiale. Tué ou être tué. Tel était son but. Jouer avec sa proie, la broyer de mille façon que possible pour satisfaire ses besoins les plus primaires, oubliant ses sentiments éprouvés pour cet être, pour cet elfe. Hitoki le regarda comme un félin regarde sa victime avant de la tuer et lui donner le coup fatal. Oui, il s'approchait de plus en plus, attiré par l'étreinte dangereuse de l'oeil du Typhon pour le mener à sa perte. Quel plaisir l'elfette prendrait en entendant ses cris de douleurs. Un son si doux et si délicat dans ses oreilles pointues. Rien ne lui paraissait si beau qu'une longue plainte d'agonie et de souffrance. A la perspective d'entendre ce si magnifique bruit, Luthien frémissait d'impatience.

Or, quelque chose d'inhabituel brisa ses projets. Plissant ses yeux, la possédée chercha à savoir ce que manigançait Nagesh, qui ne se préoccupant pas de l'arrivée subite de Cendres, traçait des runes dans l'air dans le but d'une contre attaque. A peine finit-il ses gesticulations qu'un dôme de lumière le traversa et engloba facilement Hitoki et son typhon. Rageuse, n'appréciant pas de se trouver dans une prison de verre, la "Sage" concentra plus de la moitié de sa force pour la briser totalement. La puissance du vent mêlé à l'eau repoussait l'étreinte qui se refermait inévitablement sur elle. Peine perdue, le dôme repoussa ses efforts facilement, même trop et la confina de plus en plus dans un espace restreint. Pas assez pour qu'Hitoki puisse rester concentrée pour maintenir sa terrible attaque. Restait sans bouger devint impossible surtout que le risque de se faire blesser ou tuer augmentait dangereusement.

Il fallait agir très vite sinon, elle allait perdre contre lui, un insecte insignifiant à ses yeux. Mais, cet vermine avait réussi à retourner contre elle son typhon et la poussait dans ses derniers retranchement. Brusquement, sa chair se retrouva lacérée, son sang coulait le long de ses nombreuses blessures qui augmentaient au fur et à mesure du contact de l'oeil. N'acceptant pas de se faire dominer de cette façon, l'elfe de la nuit pesta. Ne voulant qu'une chose, lui rendre la monnaie de sa pièce, Luthien laissa une colère froide prendre le dessus. Sa propre énergie se déversa en elle, la brûlant de l'intérieur alors que de sa bouche sortit un cri inhumain, celui d'une bête sauvage. Surpris d'entendre la Sage crier comme un animal Nagesh se déconcentra et la sphère se brisa. Délivrée de sa prison, la captive se releva avec peine. Une aura noire, dangereuse et mortelle entourait son être pendant que des flux de magies interdites pulsaient, aspirant la vie des arbres. Les feuilles séchèrent, noircirent pour finalement retomber sur le sol.

Hitoki s'approcha de Nagesh, un sourire torve sur son visage qui exprimait ses intentions les plus sombres. Ne lui laissant pas le temps d'agir, la possédée utilisa son sang et traça sur la terre des signes étranges tout en psalmodiant. Répondant à son appel, le ciel s'assombrit et des éclairs zébrèrent la voûte céleste. Alakaranion, qui, se trouvait toujours allongé rouvrit ses yeux. Il reconnaissait cette énergie négative et se maudit. Le dragon comprenait que sa maîtresse allait utiliser une de ses arcanes interdite pour écraser celui qui a la chance d'avoir fait brûler en elle une flamme. Il fallait qu'il prévienne son ennemi d'agir vite ou il mourra. Par la pensée, le gardien de la cascade essaya d'avertir Nagesh d'agir maintenant.


- Nagesh, je ne peux pas t'aider mais écoutes moi. Ma maîtresse va utiliser une arcane interdite pour te vaincre ou pour te tuer. Si tu n'agis pas maintenant, il sera trop tard pour toi et tu mourras. Car, son sang mélangé à son invocation appelle des créatures des ténèbres et seule la Sage peut les renvoyer d'où elles viennent pas toi. Leur seul but est d'aspirer la vie des êtres vivants qui peuplent ce monde. Les laisser libre est un jeu dangereux. Il se tut un instant et continua sur un ton plus suppliant. Je sais que nous ne sommes pas amis, mais, je t'en prie, arrête là avant qu'il ne soit trop tard et qu'elle ne puisse plus jamais redevenir normale. Sa technique comporte une faille, une seule. Quand tu la verras croiser les bras, attaques là ou agis.

La grosse carcasse se tut et tomba dans l'inconscience. Il avait réussi à le prévenir, il ne restait plus qu'à Nagesh de prendre en note son avertissement ou de s'en moquer. Pendant ce temps, la "Sage" se releva, contemplant son oeuvre. Des formes éthérées sortaient de la terre, formes livides, sans consistance, pourtant, elles n'aspiraient qu'à une chose, retirer la vie dans chaque être, chaque créature pour lui enlever son essence vitale et s'en nourrir. Hitoki poussa un rire sinistre. Il ne lui restait plus qu'à les envoyer sur lui.


- Elfe de Sang, montres moi ta résistance en affrontant mes fiers soldats des ténèbres. Tu vas adorer leur étreinte plus que glaciale et tu ne pourras pas rester de marbre face à eux. Tu mourras de leurs mains !!

Un bref moment, Hitoki croisa les bras pour sommer ses créatures d'attaquer.


Dernière édition par le Jeu 11 Oct - 13:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aedenia.forumactif.org/forum.htm
Nérévar

avatar

Masculin
Nombre de messages : 38
Age : 29
Personnalité :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 26/08/2007

Feuille de personnage
HP:
1500/1500  (1500/1500)
Mana:
2400/2400  (2400/2400)
Point d'expérience:
20/1500  (20/1500)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Dim 7 Oct - 19:18

Après être passé par une multitude de villes les plus intrigantes les unes que les autres, Nérévar arriva en bordure d'une immense forêt. La nuit était tombée et une douce brise caressa le visage de Nérévar en faisant virevolter ses cheveux blancs, emmêlés et secs.
La lisière de la forêt était envoûtante mais à la fois terrifiante. Aucune personne dite normale n'aurait voulu y pénétrer, mais pour on ne sait quelle raison Nérévar se devait d'y allez; quelque chose l'attirait comme un aimant attire une plaque de fer.
Malgré l'odeur de mort émanant des cimes, malgré le manque de luminosité, Nérévar avançait à petit pas dans la forêt.
Son coeur battait à très vive allure, une goutte de sueur coulait le long de sa tempe droite, et sa main droite était agrippée au fourreau de sa lame qu'il portait devant lui comme un prêtre le ferait avec une croix.


Nérévar fût plongé dans la terreur par un bruit sec provenant des profondeurs de la forêt. Il prit ses jambes à son cou et parcourut une longue distance d'un trait puis il fût stoppé par un gouffre gisant à quelques mètres. Nérévar tenta de s'arrêter en se jetant au sol et dans sa course il glissa sur plusieurs mètres où il tenta de s'agripper à n'importe quels objets: pierres, racines, herbes, os, et même des squelettes, oui des squelettes.
Mais il ne put s'agripper à quelque chose de suffisamment solide pour arrêter sa longue glissade et finît par se précipiter dans le gouffre.


Après quelques heures Nérévar se réveilla, il essaya de toute ses forces de soulever ses paupières qui s'étaient faites plus lourdes que de coutume. Il roula sur le coté pour se relever et fût surpris de voir que le gouffre ne s'arrêtait pas là. Le jeune drow leva la tête et constata qu'il était tombé sur une corniche surplombant le vide. Nérévar accrocha son épée sur son dos avec sa lanière prévue à cet effet puis il commença une longue ascension pour remonter à la surface.
C'est après plusieurs minutes d'efforts intenses qu'il regagna la surface où il s'écroula sur le sol pour reprendre son souffle.


Durant son repos il observa le ciel et ses longues étendues d'étoiles; un humain lui avait dit il y'a une semaines de cela, que chaque individu avait sa bonne étoile et que la sienne devait être bienveillante car d'après l'histoire du jeune drow et du jugement de l'humain, Nérévar devait en avoir une très bonne.
Après avoir pleinement récupéré Nérévar se releva et continua son long périple dans cette forêt loin d'être accueillante.


Il marchait le long d'une rivière toujours sous la lumière naturelle de la lune. Il franchissait chaque obstacle avec toujours plus de facilité. Puis il s'arrêta un instant sur le haut d'un rocher gisant dans la petite rivière. Il écouta un instant le bruit du vent et il put percevoir un bruit sourd, le même bruit qu'il crut entendre quelques minutes auparavant. Le jeune drow porta sa main droite sur la garde de son épée et la serra de toute ses forces puis il se décida avec fermeté à se diriger vers ce lieu où émanait ces bruits étranges.

Il se mît à trottiner puis à courir au fil des minutes. Il ne savait pas pourquoi, mais il savait qu'il devait faire vite. En quelques instants les mouvements de Nérévar étaient devenu plus clairs et plus précis pour finalement devenir plus rapides. Il sautait par dessus chaque obstacle à une vitesse alors inconnue pour lui, c'est à ce moment, ce moment où il crut planer à quelques centimètres du sol qu'il ressentît un immense sentiment de liberté.
Les bruits sourds se faisaient de plus en plus fréquents et leurs amplitudes ne cessaient d'augmenter.
Nérévar agrippa le manche de son épée et la tira hors du fourreau pour finalement s'arrêter d'un trait.


La source des ces bruits étranges se trouvait juste devant le jeune drow, à quelques centaine de mètres seulement. Nérévar se jeta alors sur le coté à l'abri caché derrière un arbre.
Sans raison valable il savait qu'il ne devait pas s'interposer dans ce combat le dépassant de loin. Il scruta du regard les alentours, la peur l'envahissait, s'ils le trouvaient il serait mort dans la seconde.


Il aperçut au loin une énorme souche capable de l'accueillir et de le cacher à la vue de tous. Il se pencha sur le coté et tourna sa tête pour observer la scène, et dès que le moment fût venu il accourut vers cette souche où il se glissa à l'intérieur comme le ferait un lièvre pour entrer dans son terrier. Le combat faisait rage et Nérévar priait pour qu'aucun de ces deux combattants ne le trouve pendant ce combat.

Après avoir repris son souffle le jeune drow put observer des cadavres jonchant le sol un peu partout...

* Que devrai-je faire dans une situation pareille ? Attendre au milieu de cette puanteur et de ces cadavres ? Non, je ne dois pas mourir, pas maintenant, je dois me rappeler ! *

smiley pour Loki


Dernière édition par le Mer 10 Oct - 0:00, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cendres
Frère Capitaine/Modérateur
Frère Capitaine/Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 168
Age : 32
Personnalité :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 15/08/2007

Feuille de personnage
HP:
1600/1600  (1600/1600)
Mana:
3000/3000  (3000/3000)
Point d'expérience:
920/3000  (920/3000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Lun 8 Oct - 15:56

De plus en plus fort. De plus en plus douloureux... Le sang battait dans les tempes de Cendres. La puissance d'une ancienne magie résonnait dans tout son être et il sentait la souffrance de Sohma qui elle aussi luttait contre ce pouvoir qui menaçait de les consumer. Si Cendres relâchait l'incantation maintenant, alors qu'il ne possédait pas assez de pouvoir, il serait surement détruit. Alors que ne nouvelles voix commençaient à résonner dans son esprit, l'attirant de toutes part et menaçant de lui faire perdre la tête.

Soudain, le dôme qu'avait invoqué Nagesh explosa. Le souffle de l'explosion, repoussa la dragonne qui planait et Cendres retrouva ses esprits. Alors que Sohmophorïa entamait sa descente, le chevalier dragon vit la Sage incanter. D'étranges créatures d'ombres sortirent alors du sol et commencèrent à avancer vers Nagesh. Plus noires que la nuit même, les ombres semblaient aspirer la vie de tout ce qu'elles touchaient. Cendres dégaina son épée et sauta au sol, il fit face aux créatures mais ses jambes se dérobèrent sous lui. Il sentit ses articulations craquer, comme si elles étaient faites de glace. Il voulut parler mes ses poumons étaient gelés. La peur commença à s'emparer de lui : sa magie était entrain de le consumer quoi qu'il fasse... Sohmophorïa hurla de désespoir alors que les ombres se jetaient sur son maître, incapable de riposter.

Les créatures touchèrent Cendres, mais ce dernier ne sentait déjà plus rien. Pourtant quelque chose d'étrange se produisit : au lieu d'aspirer la vie du chevaliers les invocations se nourrirent de sa magie, absorbant la fureurs de l'hiver éternel en leur sein. La peau de Cendres gelait alors qu'une à une les créatures d'ombre se figeaient, saturés par le gel. Le chevalier Dragon se retrouva prisonnier de son corps gelé au milieu d'un étrange groupes de statues de glace. Tout autour le sol était noir et brillant. Cendres sentait les battements de son cœur ralentir alors que Sohma se jetait sur lui pour le protéger défiant de souffle glacé les deux créatures qui avaient échappées au gel.

- Ne meurt pas petit Elfe, tiens bon...

Le reste de la scène devint flou alors que ses paupières se fermèrent, elles aussi gelées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagesh
Maître du Jeu/Admin sadique
Maître du Jeu/Admin sadique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 32
Âge du personnage : 162 ans
Alignement : Neutre
Personnalité :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 16/08/2007

Feuille de personnage
HP:
3000/3000  (3000/3000)
Mana:
5400/5400  (5400/5400)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Lun 8 Oct - 21:28

Nagesh regarda les créatures invoquées par Hitoki se rapprocher. Son visage, impassible et sévère, semblait sonder avec détermination la marée montante qui se rapprochait de lui.
Mais en réalité, il était inquiet.
Les dents serrées, il jeta un rapide coup d’œil vers ses deux avants bras qui tremblaient. La dose de magie arcanique dont il avait du faire preuve pour créer un tel dôme ne pouvait être sans conséquence pour lui qui était peu enclin à utiliser les énergies anciennes. Sa propre puissance lui avait rongé les avants bras, et il était à nouveau reparti pour un totale remise à neuf.
Mais la situation restait moins grave que lors du dernier combat, ses mains étaient encore tout à fait utilisables.
Fort de ce constat, il empoigna son épée pour se protéger quand Alakaranion fit à nouveau irruption dans son esprit.


- Nagesh, je ne peux pas t'aider mais écoutes moi. Ma maîtresse va utiliser une arcane interdit pour te vaincre ou pour te tuer. Si tu n'agis pas maintenant, il sera trop tard pour toi et tu mourras. Car, son sang mélangé à son invocation appelle des créatures des ténèbres et seule la Sage peut les renvoyer d'où elles viennent, pas toi. Leur seul but est d'aspirer la vie des êtres vivants qui peuplent ce monde. Les laisser libre est un jeu dangereux. Il se tut un instant et continua sur un ton plus suppliant. Je sais que nous ne sommes pas amis, mais, je t'en prie, arrête là avant qu'il ne soit trop tard et qu'elle ne puisse plus jamais redevenir normale. Sa technique comporte une faille, une seule. Quand tu la verras croiser les bras, attaques là ou agis.


Nagesh fumait intérieurement. Ce dragon qui faisait irruption sans prévenir dans son esprit le rendait fou, et vu la situation ce n’était vraiment pas le moment.


Ecoutes moi bien pauvre lézard dégénéré, la situation est suffisamment tendue pour que je doive encore supporter tes sifflements, alors si tu as d’autres banalités à m’apprendre tu peux…

Il s’arrêta sur le passage de la faille de la Sage. Quel drôle de talon d’Achille… Mais soit, cela restait intéressant.
Il soupira et se laissa quelques secondes de réflexion.
C’est à ce moment la qu’il se rendit compte que s’il pouvait s’accorder ce temps, c’est parce que les créatures avaient radicalement changé de direction. Leur nouvelle cible était Cendres qui semblait plus qu’en difficulté mais étrangement protégé.
Paré d’une sorte de couche glacée, sa magie diffuse attirait les monstres comme l’aurait fait une lampe avec des papillons. Et une fois repues de sa magie, elles finissaient par se geler.
Nagesh observa cet étrange manège abasourdi et se demanda s’il ne devrait pas aller l’aider. Mais très vite il opta pour neutraliser la Sage en premier. Tenter de stopper sa horde de sangsues n’arrangerait rien.
Quand un sourire énigmatique se dessina sur ses lèvres. Il eut une pensée pour Alakaranion et marmonna tout en se mettant en marche.

¤Apres tout… c’est bien lui qui m’a supplié…¤
Et dans la cohue régnant, il disparut soudainement, sans laisser aucune trace.
La sage l’aurait certainement remarqué si son attention n’était pas focalisée sur ses créature désordonnées et désobéissantes, gourmandes d’une magie si violente qu’elle les glaçait les uns après les autres. Cette vision la rendait folle et elle s’efforçait de reprendre le contrôle de la situation.
C’est pour cette raison qu’elle ne remarqua pas non plus les deux pupilles rouges braquées sur elle au dessus de sa tête. Perché sur une branche, Nagesh avait tout simplement préféré passer au dessus de la masse et se dissimuler dans le feuillage abondant que procurait la sombre foret d’Ashenvale.
Il doutait un peu que son idée soir la bonne si ce n’était pas le cas… il n’aurait que tres peu de temps pour sauver sa vie si il échouait et cette solution ne permettait pas en revanche qu’Hitoki conserve la sienne.
Mais qui ne tente rien…
Et il se lança en avant.
Il atterrit juste dans le dos d’Hitoki qui sursauta de rage en comprenant que quelqu’un ou quelque chose avait profité de cette pagaille pour se rapprocher d’elle. Faisant volte, face et griffes sorites, elle se retourna avec fureur pour les planter dans la chair de son agresseur.
Mais contre toute attente, Nagesh ne bougea pas et son épaule fut transpercée de part et d’autre par les longues griffes de l’elfe de la nuit. Il eut un rictus de douleur mais garda le silence.
Et, de sa main ou coulait le sang de son épaule blessée, il attrapa la main d’Hitoki encore plantée dans son épaule et s’en servit pour la rapprocher de lui sans la lâcher de ses yeux couleur sang.
Son visage se rapprocha du sien, il passa son autre main dans sa nuque puis posa ses lèvres sur les siennes pour l’embrasser.
Il resta quelques dizaines de seconde dans cette position, sans bouger partagé entre plaisir et la crainte de sa réaction. Si la situation tournait mal… il s’en voudrait de devoir user de sa dernière ressource.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitoki
Maître du Jeu/Fondatrice
Maître du Jeu/Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 476
Age : 33
Âge du personnage : 150 ans
Alignement : Eau
Personnalité :
55 / 10055 / 100

Date d'inscription : 05/08/2007

Feuille de personnage
HP:
2000/3500  (2000/3500)
Mana:
4000/6000  (4000/6000)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Mar 9 Oct - 0:47

Énervée, enragée, la "Sage" n'acceptait pas que ses créatures s'attaquent à une autre proie que celle qu'elle leur avait désignée, Nagesh. Pourquoi ces idiots ne lui obéissaient jamais quand il le fallait ? Déjà, pour les avoir appelés, l'énergie brûlée lors de cet instant l'affaiblissait plus que prévu, diminuant ses capacités. Fronçant ses sourcils, Hitoki chercha la cause qui provoquait chez ses guerriers des ténèbres une certaine désobéissance et une certaine attirance, tel des fourmis cherchant à s'emparer d'un morceau de sucre. Faisant le vide dans son être, un frisson glacé la parcourut totalement, preuve qu'une magie d'une grande puissance venait d'être utilisée. Les ouvrant, Luthien pointa son regard démoniaque sur son élève et concentra son énergie afin de les faire revenir vers elle. Or, un imprévu de taille se passa, ses êtres des ombres se gelèrent peu à peu, trop gorgés par la déferlante de froid qu'ils buvaient avidement du corps de Cendres. Comprenant qu'elle devrait faire le sale boulot elle-même, l'elfette chercha Nagesh, mais, il avait disparut. Reniflant l'air, Hitoki chercha l'odeur de son ennemi ou sa présence. Dans le feuillage des arbres, tapi dans un trou ? Rien n'indiquait où son jouet se cachait. Cette partie de cache-cache éveilla son envie de chasser, de le débusquer pour mieux le détruire et le broyer de ses griffes acérées. Pour s'amuser, Luthien siffla entre ses dents et tapa sur ses jambes tout en disant d'une voix visiblement douce.

- Nagesh, Nagesh. Viens par là ma petite proie !! Je ne te ferai aucun mal, juste te passer mes griffes en travers de ta chair pour te dépecer. Tu n'as pas à avoir peur. Ce sera juste un mauvais moment à passer avant que je te tue. Allez, montres toi ou je viens te chercher et la douleur sera pire. Tu es trop vieux pour jouer au chat et à la souris.


Peine perdue, l'elfe de sang ne répondit pas à cet appel. La démone pesta, elle se montrait douce envers lui et il n'avait même pas la franchise de venir à elle. Un moment de silence se mêla à son intervention jusqu'à ce qu'un bruissement de feuille et un bruit ressemblant fortement à quelqu'un se réceptionnant sur le sol le brisa. Surprise, ne s'y attendant pas, Hitoki se retourna avec rage, griffes sorties et les planta profondément dans la chair de Nagesh, au niveau de son épaule. Pas un cri ne sortit de sa bouche, pas un geste ne montra la douleur ressentie. A la vue de son sang, Luthien luttait, et la démone commençait à se faire happer par la véritable Sage. Celle qui ressentait des sentiments pour lui et qui ne s'autoriserait pas à le mutiler. Faire un tel geste provoqua chez elle, un duel de l'esprit où les deux êtres s'affrontaient pour avoir le dessus et reprendre le contrôle du corps. Faisant fi de sa souffrance, l'elfe de sang attrapa la main de la Sage l'emmenant vers lui. Et, de son autre main, rapprocha son visage pour l'embrasser. Au contact de ses lèvres si attirantes, si chères, les yeux de la démone s'éteignirent pour devenir blancs et reprendre leurs teintes caractéristiques mauve.

Les griffes enfoncées dans l'épaule de Nagesh diminuèrent, jusqu'à redevenir des ongles. La magie sombre et mortelle qui l'entourait se dissipa complètement la laissant vide, ankylosée. Épuisée, Hitoki ne repoussa pas l'étreinte de son homologue masculin, et, avec douceur, posa ses main sur son dos pour l'embrasser passionnément.
smiley pour Loki


Du bout de ses doigts, Luthien caressa la chevelure soyeuse de l'elfe de sang sans pour autant arrêter son baiser. Une vague de plaisir la traversa, effaçant de son esprit la fatigue mentale qui la pliait en deux, la forçant à se tenir sur lui pour ne pas tomber. Les battements de son coeur augmentèrent pour devenir assourdissant dans sa poitrine. Tellement fort qu'elle crue que Nagesh, de son ouïe fine l'entendrait aussi. Un écho la dérangea amèrement, un danger menaçant un de ses proches, retirant indéniablement sa vie. Il fallait agir vite ou il sera trop tard pour lui. Déçue de devoir remettre à plus tard sa tranquillité, la Sage se maudit d'être toujours dérangée alors qu'elle voulait qu'une chose, avoir la paix. Calmement, Hitoki releva son visage et pointa son regard sur Cendres. Les créatures des ombres encore recouverte à l'instant d'une pellicule de glace la craquelèrent pour sortir et aspiraient ses forces vitales. Comprenant que seule une magie conséquente à celle qui les avaient appeler pourraient les détruire, elle observa l'elfe de sang, sondant son regard rouge.


- Nagesh, j'ai besoin de mon épée pour détruire ces ombres des ténèbres. Sans arme, il me sera impossible des les ramener d'où elles viennent. Je peux utiliser la magie mais elle ne sera pas suffisante pour les faire disparaître complètement et ces créatures auront le temps nécessaire pour vider de ses forces Cendres et ne laisser de lui qu'une carcasse sans vie. Je ne peux pas me permettre de le voir mourir par ma faute car j'ai perdu la raison. Je dois assumer la conséquence de mes actes, même si ce n'était pas vraiment moi à l'instant.


A peine Nagesh lui tendit son arme garde à l'avant que la Sage la prit dans ses mains et se concentra. Une vague d'énergie la submergea, faisant voler ses longs cheveux. En connaisseuse, elle passa deux doigts sur la lame qui tressaillit et s'illumina à son contact. Sous les yeux surpris du maître d'Uphir, elle enfonça profondément l'épée dans le sol. La terre trembla, se fissura, pour enfin laisser s'échapper de sa profondeur des rayons lumineux, teintés de bleu sur plusieurs mètres de largeur et de longueur. La puissance qui s'en réchapper ne permettait pas de savoir si c'était tout simplement qu'un simple trait de lumière pour faire joli ou plus encore, une magie capable de détruire l'intérieur même des victimes.

Les créatures touchées par la technique poussèrent des cris aigus, avant de se disloquer en plusieurs morceaux et de ne laisser d'elles qu'une trace noire sur le sol. Contente de son oeuvre, un sourire torve apparut au coin des lèvres de Luthien alors qu'elle retirait son épée et l'essayait pour enlever la boue qui la maculait. Elle appréciait ce moment de bien-être qui la submergeait, celui du prémisse d'un combat gagné et belle et bien finit. Soupirant, sa tête se releva pour observer le ciel et contempler la pleine lune. Ses yeux s'ouvrirent de surprise, l'astre de la nuit n'avait plus sa teinte rougeâtre, sanglante. Réfléchissant au mystère qui a provoqué ce virement de situation, elle jeta un oeil sur l'épaule de l'elfe de sang et sursauta. Cet évènement lui remettait en mémoire une situation similaire à celle-ci, celle qui s'est déroulée il y a trente ans de cela. Ce jour-là, devenue folle, elle avait faillit tuer son dragon. Une chance que cette grosse carcasse ai survécue à cet incident.

Hitoki marcha près de son disciple, écoutant les battements de son coeur. La pellicule de glace qui le recouvrait s'était cassée pendant sa technique. D'une voix forte, elle s'adressa à l'entité.


- Somophoria, il n'y a plus de glace qui le recouvre, mais, la température de son corps a chuté. Utilises ta magie dragonique et un souffle de flamme pour lui redonner sa chaleur normale ou tu risques de le perdre. De plus, l'arcane ancienne qu'il a utilisée à aspirer une grande quantité de sa mana. Trop pour son niveau. Veille sur lui, son réveil sera douloureux.


N'attendant pas la réponse de la dragonne de son disciple, à pas feutrée, l'elfette s'approcha de l'elfe de Sang et se mit face à lui. Il l'interrogeait du regard, essayant de comprendre la situation. Hitoki ne lui laissa pas le temps de la questionner, elle avait l'intention de clarifier la situation et en même temps s'excuser pour l'avoir blessé lui et Cendres.

- Nagesh, je suis désolée pour tout ça. Par ma faute, toi et Cendres, vous vous êtes retrouvés blessés. Si tu ne m'avais pas ramené à la raison, je vous aurais tué et rien n'aurait pu m'arrêter. Quand je suis ainsi, je ne fais pas montre de tendresse et d'amour. Une folie sanguinaire s'empare de moi et me pousse à faire souffrir mes proches quitte à les broyer. Cet incident s'est déjà déroulé il y a trente ans, un soir où la lune était pleine et sanglante. J'ai failli assassiner mon propre gardien. Je ne me souviens plus de toute la scène ni comment je suis redevenue moi-même, je me souviens juste d'une envie de sang insatiable.
Hitoki se tut et baissa la tête. Elle allait faire quelque chose qui la briserait mais il le fallait. Des larmes coulèrent le long de ses joues quand elle continua à parler. Nagesh, je suis désolée mais il ne faut plus que je t'approche. J'ai peur de redevenir une possédée, et, cette fois-ci, te tuer. Je sais que tu es fort, mais je le suis d'autant plus. S'il t'arrivais quelque chose, je n'y survivrai pas. La douleur serait trop insupportable pour que je puisse encore avoir la volonté de vivre. Je n'ai pas vraiment le choix que de faire ça.

A peine prononça t'elle ces phrases qu'elle essaya de se détourner de lui mais n'y arriva pas. La Sage se trouvait envoûtée par son regard, imprimant son visage dans sa mémoire. Elle le vit s'approcher d'elle et poser une de ses mains sur son visage. Son contact rassurant sur sa peau la fit tressaillir. Ne pouvant plus le regarder en face ou elle risquait de regoûter à ses lèvres, Hitoki baissa sa tête.


Dernière édition par le Sam 13 Oct - 20:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aedenia.forumactif.org/forum.htm
Cendres
Frère Capitaine/Modérateur
Frère Capitaine/Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 168
Age : 32
Personnalité :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 15/08/2007

Feuille de personnage
HP:
1600/1600  (1600/1600)
Mana:
3000/3000  (3000/3000)
Point d'expérience:
920/3000  (920/3000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Mer 10 Oct - 20:55

Le corps de Cendres retrouva rapidement des couleurs, Sohmophorïa restait lovée autour de lui alors que le souffle du chevalier se faisait plus régulier. Comme s’il émergeait d’un profond abysse, Cendres aspira avidement une bouffée d’air. Ses poumons le brûlèrent et il fut pris d’une longue quinte de toux. A genou, le visage tourné vers le sol, il cracha du sang, alors que la douce magie curative de la dragonne soignait son corps brisé. Toutes les articulations de son corps le faisaient souffrir, et la vision qu’il venait d’avoir se perdit dans les affres de la douleur. Cependant, une image rémanente restait plaqué devant ces yeux, et le chevalier avait du mal à revenir à la réalité. Lentement, alors que la chaleur revenait dans son corps, Cendres se releva. Il aperçu Hitoki et Nagesh presque enlacés. Ils lui rappelèrent Ceyn’ar et Mirava, lors de lors mariage… Qui était ces deux personnes, c’était une autre question. Il se souvint vaguement qu’il avait vu cela dans la cité d’Aladriss, cependant, celle-ci avait été détruite bien avant sa naissance. Mais alors, d’où lui venait cet étrange souvenir? Sa tête le faisait souffrir mais cet étrange souvenir l’effrayait. Etait il en train de perdre la tête?
Tant bien que mal, Cendres se releva en s’appuyant sur Sohma. Il fut aussitôt pris d’un vertige mais parvint à rester debout. Il essuya le sang qu’il avait sur lèvres et regarda ses deux compagnons, essayant de se rappeler où il aurait pu entendre parler de ce Ceyn’ar et de cette Mirava. Il devait les observer étrangement car ils se retournèrent vers lui, comme si ils sentaient le poids de son regard. Tentant un timide sourire, le chevalier voulut les rassurer :


- Ne vous inquietez pas ! Je vais bien ! déclara t’il d’une voix rauque.

Ils lui jetèrent alors un regard interloqué, alors que Sohma lui demandait quelque chose dans une langue étrange. Il réalisa alors qu’il n’avait pas employé la langue commune mais un ancien dialecte Nain qui s’entendait autrefois dans les tavernes de Maradür alors que l’ancienne Alliance était encore forte. L’ancienne Alliance ? Cela faisait des siècles que cette alliance entres les Nains du Nord et les Elfes Gris avait été rompue ! « Rar’k gründ trem ! Rechss mar’k ! » Voilà ce qu’il venait de dire. Extrêmement perturbé par ces étranges souvenirs qu’il sentait enfler en lui Cendres tenta de réagir, et en se concentrant il s’exprima de nouveau :

– Rassurez vous, ce n’est rien ! Je me sens bien.

Les deux Elfes hochèrent la tête, rassurés. Absorbés par leurs propres préoccupations, ils ne relevèrent pas l’étrange écart de langage de Cendres. Ce dernier remarqua alors l’accoutrement de la Sage, et observant son corps, il la trouva nettement moins à son goût que l’une de ses ancêtres qu’il avait connu intimement… A cette pensée, Cendres eut envie de hurler de désespoir, il possédait apparemment des souvenirs ne lui appartenant pas, cependant ceux-ci semblaient si réels et présents dans son esprit ! Secouant la tête pour se rassurer, l’Elfe d’Argent s’approcha de ses deux compagnons sous le regard intrigué de Sohmophorïa. La dragonne ressentait le trouble de son maître, mais son esprit lui restait fermé depuis l’incident des créatures d’ombre. Il s’adressa alors à eux :

– Bien, je suis ravi de voir que tous les deux vous ayez récupérés vos esprits. Cependant je crains que votre tenue, chère Hitoki, ne soit peu adaptée à la suite de notre voyage. Je possède quelques effets de rechanges, un peu grands je le crains, mais cela devrait suffire le temps que nous rejoignons une ville… Si toutefois nous décidons de rejoindre la civilisation ensembles…

Cendres se tu alors, car il s’apprêtait à proposer de rejoindre la cité de Polaïta, bien que la seule ville humaine proche soit Artésia. Polaïta devait elle aussi être issue de ces souvenirs. Cette situation promettait d’être très inconfortable…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagesh
Maître du Jeu/Admin sadique
Maître du Jeu/Admin sadique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 32
Âge du personnage : 162 ans
Alignement : Neutre
Personnalité :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 16/08/2007

Feuille de personnage
HP:
3000/3000  (3000/3000)
Mana:
5400/5400  (5400/5400)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Jeu 11 Oct - 20:57

Enlacé par les bras d’Hitoki, Nagesh eut un soupir de soulagement quand les griffes de celle-ci se s’extirpèrent de sa chair.
Son rythme cardiaque se fit plus raisonnable et considérant la menace comme écartée, il retira avec précaution sa main de la nuque de la jeune fille pour la poser contre sa joue.
Si elle avait su que quelques secondes auparavant cette main tenait une lame dissimulée dans sa manche ... Un simple mouvement de poignet suffit à la remettre en place émettant un inaudible cliquetis d’armement.
Si la Sage n’avait pas réagi ainsi, il aurait été contraint de s’en servir…

Mais sa folie semblait s’être envolée. Il ne restait la plus qu’une jeune elfe épuisée, pendue à ses lèvres. Elle resserra son étreinte autour de lui pour passer ses doigts fins dans ses cheveux et se maintient en équilibre contre son corps, avec un frisson de plaisir.
Ce n’est qu’à cet instant que Nagesh se rappela que la demoiselle était toujours nue, cette idée lui décrocha un sourire amusé mais il n’en dit rien.

Mais bien vite, Hitoki se rappela la présence des créatures qu’elle avait elle-même invoqué. Des sa prise de conscience, son air changea et elle lui réclama son épée que Nagesh lui tendit sans mot dire.
Du coin de l’œil il la regarda faire tout en examinant ses blessures. Pour lui le combat était terminé et il préférait observer de loin Hitoki s’activer à éliminer les ombres qui s’effaçaient face à sa technique dans un concert de cris aigues.
Ses yeux se plissèrent quand les traits lumineux invoqués par la Sage surgirent du sol. Les grands éclats de magie blanche lui avaient toujours déplu.

Puis elle s’occupa de Cendres. Las, l’elfe de sang se remit à étudier son équipement. Décidemment, il n’allait pas faire d’économies ces temps ci, et l’idée qu’il allait devoir faire des emplettes devenait plus qu’évidente. Il passa sa main sur son épaule meurtrie pour en arrêter le filet de sang qui s’en écoulait. Mais bien vite, le flot rougeâtre passa outre le barrage fait par sa main et vint filer entre ses doigts.
Agacé, Nagesh chercha des yeux Uphir. Mais à sa grande surprise il ne le vit pas. Il tourna la tête à gauche, puis à droite, sans trop savoir ou chercher, étonné de pas trouver son entité là ou il l’avait laissé en début de combat. Mais l’approche d’Hitoki lui fit momentanément cesser ses recherches.

Pourtant le Surion n’était pas bien loin. Le nez flairant l’air, le démon était en chasse. Et, surexcitées, ses pupilles vipérines balayaient chaque buisson, chaque recoin ou ce quelque chose s’était enterré.
Tous ces tumultes n’avaient pas réussi à masquer cette odeur intrigante au démon, et voyant Nagesh hors de danger, il avait vite préféré satisfaire sa curiosité.

De son coté, Nagesh écoutait Hiotki avec attention.


"- Nagesh, je suis désolée pour tout ça. Par ma faute, toi et Cendres, vous vous êtes retrouvés blessés. Si tu ne m'avais pas ramené à la raison, je vous aurais tué et rien n'aurait pu m'arrêter. Quand je suis ainsi, je ne fais pas montre de tendresse et d'amour. Une folie sanguinaire s'empare de moi et me pousse à faire souffrir mes proches quitte à les broyer. Cet incident s'est déjà déroulé il y a trente ans, un soir où la lune était pleine et sanglante. J'ai failli assassiner mon propre gardien. Je ne me souviens plus de toute la scène ni comment je suis redevenue moi-même, je me souviens juste d'une envie de sang insatiable. Hitoki se tut et baissa la tête. Elle allait faire quelque chose qui la briserait mais il le fallait. Des larmes coulèrent le long de ses joues quand elle continua à parler. Nagesh, je suis désolée mais il ne faut plus que je t'approche. J'ai peur de redevenir une possédée, et, cette fois-ci, te tuer. Je sais que tu es fort, mais je le suis d'autant plus. S'il t’arrivait quelque chose, je n'y survivrai pas. La douleur serait trop insupportable pour que je puisse encore avoir la volonté de vivre. Je n'ai pas vraiment le choix que de faire ça."

Ses mots ne trouvèrent aucun écho auprès de l’elfe de sang. Toutefois, il porta l’une de ses mains sur sa joue avec douceur et attira son menton en avant pour à nouveau reposer ses lèvres sur les siennes. Après quelques secondes, il s’en écarta et posa son front contre le sien pour que la distance entre leurs deux visages soit la plus fine possible, figeant son regard sur le sien.

Si c’est ce que tu veux, Nuit…

Il n’attendit aucune réponse de sa part. Il lui offrit un sourire taquin et se tourna vers Cendres qui apportait des habits pour la jeune elfe.

C’est une chance que tu aies ces affaires sur toi elfe gris.
Je te laisse t’occuper d’elles, car je comptais m’en aller avant de me faire attaquer. Quand à l’épée Nuit, je te la laisse, j’ai idée que nous nous reverrons sans que je te force à venir récupérer cet objet.
Tu….


Un cri d’effroi l’arrêta net dans sa phrase et lui fit porter la main à sa lame, cherchant frénétiquement des yeux d’où pouvait bien provenir ce cri.
La réponse ne fit pas attendre. Lourdement et traînant quelque chose qu’il tenait à pleine mâchoire, Uphir s’efforçait d’arracher quelque chose à sa cachette, chose qu’il fit assez rapidement.
Nagesh leva les yeux aux ciels et se dirigea vers lui d’un pas rapide. Il connaissait suffisamment son entité pour savoir que s’il commençait un repas maintenant ils en auraient encore pour plusieurs minutes avant de prendre la route ce qui en l’occurrence ne l’arrangeait absolument pas.
Il arriva enfin à rattraper Uphir qui commençait à partir avec sa proie et se courba pour essayer de savoir ce que le démon avait encore bien pu attraper.
C’est alors que son visage se serra, synonyme de contrariété chez l’elfe de sang.

A ses pieds se tenait un elfe noir, ou plus communément appelé drow, qui tentait vainement de repousser les canines acérées profondément implantées dans son col.
Uphir se retourna mais ne lâcha pas sa proie pour autant. Bien au contraire. Son expression, à la manière d’un chat dévorant un oiseau était rageuse et menaçante. Quand il vit ça, Nagesh comprit qu’il ne serait pas facile de le retirer à son entité.


Crache moi ça charogne, serais-tu devenu un chien pour porter un intérêt si soudain aux ossements?

C’est parce que je ne suis pas un chien que tu peux encore sauver ta carcasse maigrichon…

Uphir était furieux. Lui prendre ses victimes était quelque chose qu’il considérait comme une profonde insulte et il sentait bien que c’était la qu’en voulait venir Nagesh.
Il serra l’emprise de sa mâchoire déjà bien renfermée sur les habits du drow et recula d’un pas l’air menaçant.

Par le sang Uphir sois un peu plus censé d’un orc pour une fois !
Mais il savait que c’était peine perdue et puis au fond, savoir ce que cet elfe noir faisait ici l’intéressait plus que de le sauver.
Cette race était très proche de celle du sang mais comme toutes les autres, il la haïssait.
Certainement même plus que les autres races elfiques car c’était peu être la seule qu’il jugeait la plus similaire à la sienne mais aussi la plus dangereuse. Depuis toujours les siens s’étaient sentis rivaux aux elfes noirs et sa présence ici l’inquiétait. Les drows ne sortaient de chez eux qu'occasionnellement et jamais pour de bonnes raisons.
Il se pencha vers lui en prenant bien garde de ne pas trop approcher afin de ne pas froisser Uphir et le toisa d’un regard malveillant.


Que faisais tu ici et qui t’envoie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nérévar

avatar

Masculin
Nombre de messages : 38
Age : 29
Personnalité :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 26/08/2007

Feuille de personnage
HP:
1500/1500  (1500/1500)
Mana:
2400/2400  (2400/2400)
Point d'expérience:
20/1500  (20/1500)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Ven 12 Oct - 19:39

Nérévar tapis dans l'ombre observa la scène, une jeune elfe de la nuit était enlacée dans les bras d'un elfe de sang. Ce sentiment était inconnu pour Nérévar si bien qu'il ne comprenait pas très bien ce qu'il se passait. Un autre elfe était quand à lui en train de récupérer de son combat très éprouvant à première vue.

Soudain Nérévar sentît un petit picotement sur sa cheville droite, puis il la la sentît se faire broyer par quelques choses de pointu et d'acérer. Nérévar se retourna comme il le pouvait dans cette cavité étroite et vît une sorte de monstre le tirer de sa cachette tout en grognant. Cette vision était une vision d'horreur. Jamais Nérévar n'avait vu pareil créature sortie tout droit de l'enfer. Même dans ses cellules étroites et moites il n'avait jamais vu plus horrible et terrifiant que cette créature quadrupède qui s'acharnait à le tirer de là.
Nérévar ne put s'empêcher de paniquer, il se mît à hurler de douleur et tenta désespérément d'agripper son fourreau où sa lame était rangée. Quand il parvînt à empoigner le manche de son épée la créature l'extirpa de sa cachette et le fît voler dans tout les sens tout gardant sa cheville droite entre ses crocs.

Nérévar se sentait ballotter dans tout les sens sans comprendre ce qui lui arrivait réellement, puis soudainement le manège s'arrêta pour une petite pose ou Nérévar se trouva plaqué au sol entre les crocs de la bête. Après un petit moment où il put réaliser il entreprît d'écarter les crocs à mains nues, mais s'était impossible, la mâchoire de la créature était bien trop puissante. Il profita de cette petite interlude où quelqu'un parlait à la créature pour insérer son épée entre le palais et la mâchoire inférieur de la créature.

*Ça ne va pas être suffisant mais au moins ça me laissera quelque secondes en plus pour agir.*

Quand l'elfe de sang ordonna à son entité de relâcher le jeune drow celui-ci se retrouva encore plus compressé entre la mâchoire, l'épée intercalée entre le palais et les crocs du bas n'y pouvait pas grand chose.
Nérévar retînt un petit gémissement entre ses dents. Il tourna la tête et vît un elfe de sang au regard froid et interrogateur. Nérévar plissa un instant les yeux avant de les rouvrir en dévoilant toute sa détermination.

-Je vous prierai de bien vouloir vous faire obéir à votre créature. Je suis ici pour une mission de haute importance confiée par la reine des drows Elvanshalee en personne. Je dois à tout prix continuer ma route, je n'ai point voulu m'interposer dans votre combat, maintenant il serai judicieux de votre part de me faire libérer.

A ces parole Nérévar sentît les crocs de la créature entrer dans la chaire, mais au moment où tout son corps aurai dût se retrouver broyer par la mâchoire surpuissante la créature relâcha son emprise et recula un instant avant de se lécher les babine et de se remettre Nérévar en gueule.
Mais Nérévar roula sur le côté et agrippa de nouveau son épée et la sortît de son fourreau.
L'entité se jeta sur lui et attrapa Nérévar par le torse, celui-ci plaça le bout de sa lame sous le palais de la créature.


-Non de non ! Faites quelque chose, dites lui d'arrêter ou on risque tout les deux de ne plus pouvoir vous suivre ! Faites quelque chose ... Maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitoki
Maître du Jeu/Fondatrice
Maître du Jeu/Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 476
Age : 33
Âge du personnage : 150 ans
Alignement : Eau
Personnalité :
55 / 10055 / 100

Date d'inscription : 05/08/2007

Feuille de personnage
HP:
2000/3500  (2000/3500)
Mana:
4000/6000  (4000/6000)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Sam 13 Oct - 0:14

Après sa déclaration quoique surprenante de ne plus s'approcher de Nagesh, ni de l'embrasser, la Sage sentit le désespoir l'envahir. Pourquoi fallait-il qu'elle aille aussi loin et briser son espoir et ses propres sentiments ? De plus, sentir les mains douces de cet être si cher sur ses épaules se trouvaient être pire qu'une torture. Doucement, Nagesh lui releva son visage et, lui vola un autre baiser. Au contact de ses lèvres, douces, fines, exquises, Hitoki ne réussit pas à cacher le frisson de plaisir qui la traversait de toute part. Au fond de son être, de sa chair, l'elfe de la nuit comprit ce que ressentait le charismatique Elfe de sang à son égard par son simple baiser. Comment résister alors que son coeur battait fort dans sa poitrine par une telle proximité, presque intime. Front contre front, Luthien le dévisagea, figeant son regard dans ses yeux rouges, envoûtants. Après sa courte phrase, l'elfette aurait tellement voulu lui dire la vérité, la flamme qui la consumait, de son envie de rester auprès de lui, et, surtout que sa décision n'était pas la bonne et ne le serait jamais. Mais rien ne sortit de sa bouche, pas un mot, pas un murmure. Seul son regard trahissait ses émotions, mélange de peur, de tristesse et d'amour pour lui.

Son ouïe fine capta un son qui se rapprochaient doucement d'eux, des bruits de pas sur le sol. Il ne s'agissait que de Cendres, son élève, un chevalier dragon. Jetant un oeil sur lui, sur son visage, Hitoki soupira de soulagement. Il ne restait aucun trace, aucune séquelle de son expérience auprès des créatures des ombres, créatures toutes droit appelées des abysses pour détruire toute vie. Une technique trop mortelle et trop dangereuse qui demandait une énergie insoutenable pour créer un lien entre ces deux mondes, celui des vivants et celui des morts. Il a fallu que son mauvais côté outrepasse l'interdit en les appelant et en prenant le risque de détruire ces personnes si proches. Rassurée, la Sage changea son expression et ne montra qu'une expression calme, déterminée. C'est ainsi que la jeune elfe s'adressa à son disciple après avoir contemplé la cape en lambeaux cachant son intimité.


- Mon disciple, tu n'as pas tout à fait tort. Une telle tenue risquerait de m'attirer plus d'ennuis que je n'en ai besoin pour l'instant. Je ne refuserais pas une telle proposition et tu le sais. Je n'apprécie pas de me promener devant vos yeux seulement recouvert d'une simple cape en miette. De plus, dans la ville d'Artésia, j'ai un objet à récupérer, des plantes extrêmement rares laissées là-bas il y a trente ans de cela. Mais, je ne vous révélerais pas pourquoi celles-ci sont précieuses à mes yeux.

La Sage de la nuit sentit le regard pesant de Nagesh et son interrogation sur ces plantes. Cette curiosité la dérangeait, si son étude sur la marque noire inscrite dans sa chair par la succube et l'effet de ces plantes s'avérait vraie, elle ne deviendrait plus jamais la démone. Mais, son idée pouvait aussi être une erreur. C'est pour cela qu'elle n'avait pas l'intention de lui révéler cette solution si elle ne marchait pas et échouait. Ses yeux s'assombrirent pour devenir rouge sang. Hitoki leva sa tête et réfréna chez lui toute envie de poser des questions à ce sujet. Devoir passer par ce moyen ne l'arrangeait aucunement mais s'il le fallait, elle n'hésitait pas une seconde. Elle n'avait pas pour habitude de divulguer des informations qu'elle jugeait importante.

Tenant fort la garde de son épée, dernier vestige de la toute puissante Sage, celle qui a sauvé ce monde par son sacrifice, son ancêtre au tempérament de feu, Hitoki se demandait si la prêter à l'elfe de sang durant un certain temps serait bien vu. Déjà, son cher dragon risquerait de mal le prendre. Contemplant la lame qui lui renvoyait son image et le fourreau travaillé, Luthien se remémora que cette arme restait toujours autant mystérieuse à ses yeux. Qui l'avait forgé ? Quand ? La seule chose que la jeune elfe connaissait, la sensation de sentir une magie ancienne la traverser lors de ses longs affrontements et de pouvoir utiliser certaine de ses techniques les plus dévastatrices, chose impossible avec les dagues.

Méditant sur ces mystères, l'elfe de la nuit sursauta en entendant un cri déchirant parvenir à ses fines oreilles pointues. Qui est l'homme qui hurlait de cette façon ? Agacée, sur les nerfs, Luthien sonda chaque recoin de la clairière pour découvrir la source et la cause de ce tapage jusqu'au moment où Uphir, tenant en bouche sa proie s'arrêta net, pas de sa propre volonté mais celle de son maître. Curieuse, la Sage marcha d'un pas alerte jusqu'à eux et s'assit posément sur une souche morte, contemplant d'un oeil cette scène qui l'amusait et l'empêchait de penser. Comprenant que l'objet de désir du démon ne s'agissait que d'un elfe noir, Hitoki ne se donna pas la peine d'agir et de le dégager de la mâchoire du dracoliche.

Or, au seul nom d'Elshanvalee, la reine Drow, l'intrus attira son attention. Se levant dignement, elle s'approcha près de la gueule béante d'Uphir et jaugea ce petit être si chétif dans cette mâchoire si grande. Apercevant l'épée appuyée contre le palais de la bête, ses sourcils se froncèrent signe d'une réflexion soudaine. N'avait-il donc pas conscience que ni le dracoliche, ni l'elfe de sang ne le laisserait agir à sa guise ? Faire un tel acte montrait soit de la folie soit du courage. Après tout, l'elfette lui laisserait une chance mais il fallait déjà qu'elle le sorte du guêpier où il s'était logé. Agissant rapidement avant que Nagesh ne put faire le moindre pas, elle utilisa son arme et cassa l'épée de Nérévar en deux, le laissant sans voix.


- Je veux bien t'aider Drow, mais, agir ainsi ne t'aideras pas. En premier lieu, menacer Nagesh et son entité ne te serviras qu'à une chose, raccourcir ta vie. En second, je voudrais connaître ton nom et plus précisément, la mission importante que t'a confié ta Reine. En dernier, n'essaies pas de mentir, tu ne gagneras rien à part la mort. Hitoki ferma les yeux et les rouvrit aussitôt pour reprendre sur un ton qui décelait une légère menace dans sa voix. Avant que tu me répondes, je veux ta parole qu'une fois hors de danger tu n'essaieras pas de te venger d'une quelconque façon du dracoliche.

Sans lui laisser le temps de répondre, la Sage réfléchissait déjà au moyen qui permettrait au Sùrion de Nagesh de changer d'avis et de s'en prendre à quelqu'un d'autre. La solution lui vint à l'esprit aussi clair que de l'eau de source. Mais, devoir employer ce moyen ne l'arrangeait pas. Hitoki n'utilisait jamais ce don or, cette fois-ci, il lui permettrait de sauver cet elfe noir qui l'amusait. Délicatement Luthien déposa son épée avant d'entonner un vieux chant dans sa langue, celle des elfes de la Nuit, une complainte à la nature. Nagesh et Cendres écarquillèrent les yeux. Ils ne pensaient pas que la Sage possédait une voix aussi envoûtante, aussi belle. Du fin fond de la forêt, des bruits de sabot répondirent à cet appel. Une jeune biche, attirée par ce chant si pur s'approcha tout près d'elle, à portée de ses mains. L'elfette caressa la tête gracieuse de la bête jusqu'à son cou.

Brusquement, Luthien la dénuqua en laissant couler le long de sa joue une larme. Tenant en arrière son dégoût pour son acte, elle prit le corps encore chaud de l'animal et le déposa face à Uphir. Ne voulant pas l'offusquer, la Sage se baissa un court instant avant de se relever. Dans son regard brillait la tristesse d'avoir tué cette biche. Or, elle savait au fond d'elle, une vie pour une vie. Tel était le dur prix à payer. Reprenant son calme et un visage qui ne montrait plus qu'une chose, la sagesse qui l'habitait, Hitoki s'adressa à Uphir, d'une voix neutre sans animosité à son égard.


- Ne m'en veux aucunement, dracoliche de te gêner dans ta chasse mais, j'apprécierai de garder cet être en vie. Il pourrait toujours me servir. Mort, il me sera inutile et sans intérêt. Uphir, acceptes tu de relâcher ta proie pour celle que je viens de t'offrir ? Je ne pense pas qu'un elfe dont il ne reste plus que la peau sur ses os t'attires. Tu n'as rien à manger dessus et avec lui, ta faim ne sera pas assouvie.

Consciente que de rester trop près de lui pendant qu'il lorgnait sur sa victime était un acte insensé, la Sage bandait chacun de ses muscles, prête à se protéger ou à éviter un coup de crocs ou de griffes. Si sa magie ne suffisait pas, son arme ferait toute la différence. Hitoki préférait ne pas l'utiliser contre lui surtout que l'épée brillait d'une faible lueur blanche, signe de son réveil et de la douleur cuisante qu'il ressentirait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aedenia.forumactif.org/forum.htm
Nérévar

avatar

Masculin
Nombre de messages : 38
Age : 29
Personnalité :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 26/08/2007

Feuille de personnage
HP:
1500/1500  (1500/1500)
Mana:
2400/2400  (2400/2400)
Point d'expérience:
20/1500  (20/1500)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Dim 14 Oct - 17:12

L'elfe de la nuit qu'avait put observer Nérévar quelques minutes auparavant s'approcha de Uphir et du jeune drow. Sans ne pouvoir rien tenter Nérévar vît son épée se casser en deux sous un coup d'Hitoki. À cet instant Nérévar crut que tout fût perdu, plus rien ne pouvait l'aider à retrouver cette sage qu'il cherchait si ardemment depuis quelques semaines déjà sans avoir put trouver la moindre trace de celle-ci.
Nérévar ferma un instant les yeux il se résignait déjà à son sort mais l'elfette le tira de son désarroi.


-Je veux bien t'aider Drow, mais, agir ainsi ne t'aideras pas. En premier lieu, menacer Nagesh et son entité ne te serviras qu'à une chose, raccourcir ta vie. En second, je voudrais connaître ton nom et plus précisément, la mission importante que t'a confié ta Reine. En dernier, n'essaies pas de mentir, tu ne gagneras rien à part la mort. Avant que tu me répondes, je veux ta parole qu'une fois hors de danger tu n'essaieras pas de te venger d'une quelconque façon du dracoliche.

Nérévar rouvrît les yeux à ces paroles et leva la tête pour contempler le visage de l'elfe. Puis après quelques secondes il fronça les sourcils et parla sans retenu avec une voix roque et sévère tout en s'emportant au fil de sa tirade.

-Ne confondez pas légitime défense et attaque. Je ne faisais que rechercher la personne que je cherche depuis quelques semaines et je suis tombé ici, en plein milieu de ce conflit insensé et terrible. J'ai décidé de ne pas m'initier dans un combat qui n'est pas le mien car je sais que vous autres guerriers de haut rang avez votre estime mal placée. Une fois le combat terminé cette horreur m'a tiré de ma cachette et essaya de me dévorer. Qu'aurai-je dû faire selon vous ? Mourir sans ne rien tenter et faillir à ma tâche ?! Je ne suis pas de ceux qui abandonne si facilement, je ne suis pas un lâche même si je n'ai jamais tenu un épée de ma vie ! Je ne suis pas un monstre même si j'ai passé le plus claire de mon existence en prison sans n'avoir jamais rien fait de mal ! Je ne fait pas partie de ceux qui font le mal autour d'eux, je ne suis qu'un homme qui essaie de rendre service. Il y'a deux semaines à peine on m'apprend que j'ai été enfermé durant vingt longue années sur un mal entendu, on m'apprend que je suis le fils d'un général défunt et qu'on m'a enlevé une partie de ma vie sans aucune raison valable ! Alors non, je pense que m'excuser n'a aucun raison d'être pour moi. J'ai juste envie qu'on me laisse en paix ! Le jeune drow marqua une pose durant laquelle il ferma les yeux pour retenir une larme prête à descendre le long de sa joue. Vous autres guerriers ne pensez qu'à votre égaux et à votre honneur. Mais que faites vous de ceux qui souffre de ces conflits interminables ? Vous les ignorez tout simplement... Vous n'êtes pas mieux que ces succubes qui détruisent des vies partout où ils se déchaînent.

Le jeune drow paraissait perdu, jamais il n'avait été aussi sincère. Pour lui, qui n'avait connu que la tristesse et la souffrance dans ses cellules sombres et moites, tout autres sentiments lui paraissait lointain. Fixant le manche de son épée gisant entre ses mains il se remémora les paroles de la reine des drows : - Prisonnier 143, je viens de châtier les imbéciles qui t'ont jeté en cellule. Comme ton père se trouvait être l'un de mes proches, je t'offre son nom. Dès à présent ont te nommera Nérévar. Tu as encore de nombreuse choses à découvrir. Seule une personne pourra t'aider, la dénommée Sage de la Nuit. Personne ne connaît son véritable nom, mais, je sais qu'elle te sera d'une aide précieuse. Il te sera dur de la trouver. Je sais qu'elle se trouve à l'intérieur même de la forêt d'Ashenvale.

*Futile, comment une personne si forte soit elle pourrai me montrer et m'apprendre à ressentir d'autres choses ? Ce sont des choses que je dois apprendre par moi même.*

Nérévar se tourna de nouveau vers l'elfe de la nuit et avec un regard plein d'humilité prononça quelques paroles sortant du fond de son âme.

-Je suis sincèrement désolé de m'être emporté de la sorte. Il y'a peu on m'a donné le nom de Nérévar, le nom de mon père, je ne sais pas très bien de qui il s'agit mais on put m'apprendre durant mon voyage qu'il était autrefois un grand général qui s'opposa seul, avec son armée, face à l'avancée des succubes. Je ne l'ai jamais connu, je n'ai pas connu ma mère, la seul chose que j'ai acquise durant ma courte existence est la contemplation des mûrs de ma cellules et la culture de la souffrance. Je ne veux pas qu'on me prenne en pitié, j'aimerai juste continuer ma route sans tarder, cette sage n'attend pas à ce qu'on m'a dit. Et si je veux la retrouver pour découvrir qui je suis réellement je dois me hâter. Nérévar se mît à hésiter et dût mettre son égaux de côté pour prononcer ces quelques mots. C'est pourquoi ... c'est pourquoi ... Veuillez me pardonner !

Encore dans la gueule de ce monstre Nérévar se sentait mis à nue, un sentiment pourtant si bien connu, face à ces deux guerriers si cruels en apparence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagesh
Maître du Jeu/Admin sadique
Maître du Jeu/Admin sadique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 32
Âge du personnage : 162 ans
Alignement : Neutre
Personnalité :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 16/08/2007

Feuille de personnage
HP:
3000/3000  (3000/3000)
Mana:
5400/5400  (5400/5400)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Dim 14 Oct - 20:36

"-Je vous prierai de bien vouloir vous faire obéir à votre créature. Je suis ici pour une mission de haute importance confiée par la reine des drows Elvanshalee en personne. Je dois à tout prix continuer ma route, je n'ai point voulu m'interposer dans votre combat, maintenant il serait judicieux de votre part de me faire libérer."

Nagesh contemplant cette scène avec ennui, s’accroupit dans une position plus confortable et continua à observer l’elfe se débattre avec pour seule pointe d’intérêt celle qui pousse les enfants à regarder une fourmi se débattre quand on lui écrase les pattes.
Il baissa les yeux pour les plonger dans les siens et lui dit avec un air détaché.

Ce n’est même pas que je ne veuille pas t’aider petit elfe noirci mais il est difficile de faire changer d’avis à Uphir… Mais répètes moi plutôt le nom que tu viens de prononcer à l’instant, il m’est familier.

Pendant qu’il disait ça, le démon en question enfonçait plus profondément ses crocs dans le col de l’elfe avec un air courroucé.

Nagesh n’eut pas le temps le poser plus de question qu’arriva déjà Hitoki. Mais si au début elle parut amusée, le nom d'Elshanvalee l’interloqua tout autant et elle changea apparemment d’avis.
Bien vite, elle se mit en tête de lui porter secours, et pour montrer sa bonne foi elle brisa son épée le laissant sans défense.
Devant cet acte, Nagesh poussa un soupir consterné. C’était mal connaitre le démon que de penser que la bonne figure le sauverait. La situation ne s’arrangea d’ailleurs guère peu lorsque la Sage s’arrangea pour lui trouver un sacrifice de remplacement. Non seulement l’acte sembla couter beaucoup à la jeune fille mais surtout Nagesh savait que cela la faisait d’autant plus baisser dans l’estime d’Uphir.
On ne marchande pas avec un démon sauf si le don vaut au moins le double de ce qu’on a à offrir.
Et les biches avaient depuis longtemps cessé d’amuser le palais du démon. Bien au contraire la situation lui faisait d’autant plus tenir à son petit prisonnier qui faisait l’objet de tant d’intérêts.
Il lui fit d’ailleurs bien vite comprendre.


Garde tes distances petite mijaurée si tu ne veux pas être la suivante… Tu n’as décidemment aucune idée des ordres de valeur…

Disant cela il commença à reculer à pas feutrés en retroussant ses canines hérissées pour que sa décision d’égorger quiconque s’approcherai soit bien évidente.
Nagesh toujours accroupi, leva les yeux vers Hitoki. Elle semblait y tenir…
Il poussa un soupir ennuyé en passant la main dans ses cheveux. Ce qu’il faut pas faire des fois…
Et il rentra en négoce mental avec son Surion. Ses mots lui firent dresser les oreilles et revenir sur ses pas, écoutant l’elfe de sang sans échanger un mot.
Durant ces pourparlers, la langue du drow se délia soudainement et il laissa exploser tout son bagage de ressentiment.


"-Ne confondez pas légitime défense et attaque. Je ne faisais que rechercher la personne que je cherche depuis quelques semaines et je suis tombé ici, en plein milieu de ce conflit insensé et terrible. J'ai décidé de ne pas m'initier dans un combat qui n'est pas le mien car je sais que vous autres guerriers de haut rang avez votre estime mal placée. Une fois le combat terminé cette horreur m'a tiré de ma cachette et essaya de me dévorer. Qu'aurai-je dû faire selon vous ? Mourir sans ne rien tenter et faillir à ma tâche ?! Je ne suis pas de ceux qui abandonne si facilement, je ne suis pas un lâche même si je n'ai jamais tenu un épée de ma vie ! Je ne suis pas un monstre même si j'ai passé le plus claire de mon existence en prison sans n'avoir jamais rien fait de mal ! Je ne fait pas partie de ceux qui font le mal autour d'eux, je ne suis qu'un homme qui essaie de rendre service. Il y'a deux semaines à peine on m'apprend que j'ai été enfermé durant vingt longue années sur un mal entendu, on m'apprend que je suis le fils d'un général défunt et qu'on m'a enlevé une partie de ma vie sans aucune raison valable ! Alors non, je pense que m'excuser n'a aucun raison d'être pour moi. J'ai juste envie qu'on me laisse en paix ! Le jeune drow marqua une pose durant laquelle il ferma les yeux pour retenir une larme prête à descendre le long de sa joue. Vous autres guerriers ne pensez qu'à votre égo et à votre honneur. Mais que faites vous de ceux qui souffre de ces conflits interminables ? Vous les ignorez tout simplement... Vous n'êtes pas mieux que ces succubes qui détruisent des vies partout où ils se déchaînent."

Uphir lui lança un regard farouche ce qui fit intervenir Nagesh, un sourire amusé aux levres.

Allons, beaucoup d’autres ont subi sort pire que le tien et ne se sont plaint d’au moins la moitié moins que toi dans le triple de temps qu’il ne t’as fallu pour déblatérer tout ca.
Et quand tu parleras d’honneur de guerrier à l’avenir, si Uphir te le permet, veilles à cerner la personne à laquelle tu d’adresses avant, sinon tu pourrais bien tout autant l’amuser qu’à moi en ce moment.
Et pour les malheureuses victimes, saches que ni lui ni moi ne nous sommes vantés d’être fréquentables.

Il leva les yeux vers Uphir avec un sourire complice.
N’ai-je pas raison camarade ?

A ces mots, Uphir cracha soudainement l’elfe au sol en même temps que toute la bave gluante qui pouvait s’accumuler dans une gueule de dragon restée ouverte pendant plusieurs minutes.
Froissé et dédaigneux il se contenta de lui siffler.


Personnellement je pensais les produits des entrailles de la terre bien moins bavards, tes racontars m’ont donné la nausée.
Il arracha le sol à quelques centimètre de la tete de l’elfe noir d’un coup de patte rageur et s’éloigna grondant pour aller se mettre à l’ombre d’un arbre.

Lorsqu’elle aura dépassé ma patte maigrichon, pas plus… Rumina-t-il vers l’elfe de sang en désignant l’ombre courante sur sa patte droite.

Nagesh lui adressa un signe tête consentant.
Il releva à nouveau la tête vers Hitoki et il adressa un sourire malicieux.

Considères ca comme un présent exceptionnel ma belle car il va me couter cher. D’ailleurs je n’ai que quelques minutes à rester ensuite je me dois de fuir bien vite sans quoi je perdrai parole envers mon cher Uphir qui m’attend patiemment la bas.
Il haussa les épaules.
J’espère juste ne pas avoir fait ca pour rien… A charge de revanche, ajouta-t-il avec un air joyeux qui ne lui ressemblait pas.

Il se redressa, jeta un dernier regard vers Nérévar en époussetant ses vêtements. Il était déçu de ne pas avoir le temps d’en apprendre plus mais l’ombre du châtaigner qui surplombait le démon glissait déjà vers la racine de ses griffes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitoki
Maître du Jeu/Fondatrice
Maître du Jeu/Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 476
Age : 33
Âge du personnage : 150 ans
Alignement : Eau
Personnalité :
55 / 10055 / 100

Date d'inscription : 05/08/2007

Feuille de personnage
HP:
2000/3500  (2000/3500)
Mana:
4000/6000  (4000/6000)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Lun 15 Oct - 0:11

La Sage soupira de contrariété en entendant le discours qui l'ennuyait profondément. Prenant son mal en patience, Hitoki s'empêcha de lui couper la parole dans son long monologue assomant à mourir même si elle le désirait ardemment. Le drow pensait-il être le seul à souffrir de son passé ? Pensait il qu'elle, Nagesh ou même Cendres baignaient dans un halo chaleureux et une vie confortable sans souffrance, sans misère ? Cette façon de se plaindre amèrement du destin qui façonnait son avenir provoqua chez l'elfe de la Nuit un dégoût profond pour ce petit être chétif toujours avachi dans la bouche du dracoliche. Regrettant déjà son acte passé, l'elfette cherchait à fermer son esprit et ne plus entendre ces piaillements incongrus. Que diable, qu'il se taise et qu'il réponde à sa question !! Elle ne voulait savoir qu'une chose, la mission que lui a confié la Reine et non son histoire ! Etait-ce donc si difficile de leur expliquer le pourquoi du comment de sa venue en quelques mots et non en un roman pittoresque ?

De plus, Nérévar ne faisait pas que s'apitoyer sur son sort, mais, il commença à dire que eux, guerriers ressemblaient aux succubes qui tuaient, violaient des êtres en jouissant des tortures infligées. Là, s'en était trop !!!! Décidément, il abusait de sa patience et voulait qu'elle le tue de ses propre mains. Comment osait-il la comparer à une de ses pires ennemies ?! Les yeux de la Sage s'assombrirent, rougeoyèrent pendant qu'une lueur meurtrière brillaient au fond de ceux-ci. Les muscles de sa mâchoire se crispèrent et ses poings se fermèrent. S'approcher trop près d'elle en ce moment même serait de la folie pure car la haine la guidait. Foudroyant du regard l'elfe noir, Hitoki écouta d'une oreille distraite l'échange entre Nagesh et Uphir. Même l'insulte du démon n'arriva pas à la toucher ni à ébranler sa conscience car la haine avait pris le contrôle de sa conscience. Un sourire torve, sadique apparut au coin de ses lèvres lorsque ce petit être se retrouva par terre, à ses pieds, recouvert de bave gluante.

Elle s'apprêtait à prendre sa lame pour lui en asséner un coup, mais, remarquant que Nagesh s'adressait à elle avec un sourire malicieux, Luthien trouva impoli de ne pas le regarder en face et de plonger dans son beau regard rouge. Malicieuse, l'elfette porta sa main sur le visage de l'elfe de sang et caressa sa joue du bout des doigts. Lentement, délicatement, elle la remonta pour la poser derrière sa tête tandis que l'autre se retrouva comme par hasard sur la partie intime de son homologue masculin. Ne le prévenant pas, la Sage approcha ses lèvres de celles du maître d'Uphir et l'embrassa passionnément. Un long moment s'ensuivit avant qu'elle ne daigne lui répondre sur un ton taquin.


- Je te remercie de m'avoir aider pour sortir cette charogne de la gueule d'Uphir. Et, je te promets que tu n'as pas fait ça pour rien. A notre prochaine rencontre, je te laisserai le droit de me poser quatre questions et je te répondrai franchement, sans mentir. Tâche de bien y réfléchir. C'est un cadeau que je t'offre. Je n'ai jamais proposé à quiconque de connaître certains mystères que je cache pour certaines raisons.
Hitoki ferma les yeux et les rouvrit. La lueur qui brillait dans son regard était toujours aussi brûlante et meurtrière, mais pas pour lui. Reprenant son souffle, l'elfette reprit sur sa conversation qui se voulait plein de sous entendus. J'espère que tu ne trouveras pas mon acte trop osé. Je pense que je ne suis pas la seule et la dernière à l'avoir fait. Maintenant, comme tu vas te séparer de nous pour un certain temps, je vais te prêter ma lame. Symbole que si tu ne viens pas me la rendre, je viendrai la chercher en personne.

La Sage enleva sa main et se baissa. Ramassant sa lame, l'elfette se releva, tendit garde en avant son arme à l'elfe de Sang. Celui-ci la prit délicatement et sentit la magie ancienne le traverser. Lui faisant ressentir en son sein sa puissance cachée. Lâchant le cri du dragon, Hitoki jeta un dernier regard à Nagesh avant de lui offrir son dos. La cape sanglante qui recouvrait son corps bougeait au rythme du vent, soufflant aussi sa longue chevelure soyeuse. La pleine lune dans le ciel créée des reflets dans ses cheveux.

D'une main, Luthien agrippa Nérévar par son col et l'envoya de toute ses forces contre un arbre sans aucune explication. L'elfe noir, trop lent, ne pu ni l'empêcher d'agir ni même se protéger. Son dos émit un craquement sinistre, preuve que quelques unes de ses côtes se sont brisées. Grimaçant, Nérévar essaya de se lever, mais, c'est sans compter sur Hitoki, qui, avec la rapidité d'un félin le stoppa en utilisant l'un de ses sorts. Au dessus de lui, elle le toisait, lui faisant comprendre que de l'insulter impunément revenait à demander la mort. Sifflant entre ses dents, elle s'adressa à lui.


- La prochaine fois que tu oses insinuer que je ressemble à une succube par mes actes, je t'arrache ta langue et retire ta vie !! Tu ne les connais pas, petit elfe. J'en ai côtoyé une, même plus, j'ai eu la chance ou le malheur d'en affronter l'une d'entre elle dans un combat qui remonte à cinquante ans. Tu t'es plains de ton passé mais je l'ai trouvé ridicule. Ton expérience te permet de forger ton caractère et de survivre dans la dure loi de la vie.

S'arrêtant net sur ces paroles, Hitoki claqua des doigts et laissa son pouvoir ancien ne faire qu'un avec les arbres, le sol et le ciel. La terre répondant à son appel trembla, se fissura, pour enfin laisser s'échapper de sa profondeur une fumée épaisse dont la blancheur rendrait morte de jalousie la neige. Au contact de celle-ci, les quelques plantes restantes se cristallisèrent. Luthien passa ses mains dans ce brouillard créant des griffes de glace assez solide pour traverser le diamant.

Se moquant totalement de la souffrance qu'elle infligerait à Nérévar, la Sage enfonça profondément ses griffes dans sa chair, au niveau de son épaule, cassant l'omoplate. Etrangement, le torturer lui donnait une entière satisfaction et voir son sang couler le long de son bras la forçait à vouloir le goûter. Si personne ne l'arrêtait maintenant, Hitoki ne se gênerait pas de le laisser à moitié mort pour le punir de l'affront. Il ne restait rien de son calme habituel. Le simple fait d'avoir entendu de sa bouche la comparaison avec celle qu'elle déteste avait effacé chez elle toute trace de gentillesse. Seule une chose comptait, le faire souffrir, entendre ses cris de souffrance.


Dernière édition par le Mer 17 Oct - 17:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aedenia.forumactif.org/forum.htm
Cendres
Frère Capitaine/Modérateur
Frère Capitaine/Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 168
Age : 32
Personnalité :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 15/08/2007

Feuille de personnage
HP:
1600/1600  (1600/1600)
Mana:
3000/3000  (3000/3000)
Point d'expérience:
920/3000  (920/3000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Mar 16 Oct - 8:52

Brisé et déboussolé, Cendres mit quelques temps à comprendre ce qui se passait. Le Drow était en mauvaise posture avec Uphir et "l'aide" que lui apporta Hitoki fut tout relative. En effet, celle-ci piquée au vif par ses paroles commençait à le torturer. Grimaçant au son du craquement de ses os, Cendres s'avança vers la Sage. Enveloppant son frêle corps d'une toge grise, il posa sa main sur son épaule et murmura :

- Lui arracher la langue et lui retirer la vie? N'est ce pas ce que la succube aurait fait devant une telle insulte? J'ai vu ton reflet ténébreux "Sage de la nuit", et pour ma part je t'aurais combattue jusqu'à la mort si tu n'avais pas retrouvée tes esprits... Ne laisse pas la haine te contrôler et comprend que de se faire happer par un Dragonliche en guise d'accueil n'as rien de très courtois ou civilisé...

La Sage jeta un regard surpris et énervé à Cendres et s'apprêta à le tancer vertement. Elle retira ses griffes de sa proie qui s'affala mollement sur le sol. Elle se retourna vers le chevalier visiblement folle de rage. Mais avant qu'elle ne puisse prendre la parole, la bouche plein de fiel, Le chevalier dragon murmura un "désolé" et la gifla. Le regard triste, Cendres attendit sa réaction. Si comme elle disait elle tenait un minimum a son "disciple" elle comprendrait le geste de Cendres, et, si elle ne voulait pas le perdre arrêterait là cette querelle infantile. La Sage semblait réfléchir et Cendres, sans se préoccuper d'Hitoki se tourna vers le Drow qui tentait de se relever. Le chevalier lui offrit son épaule et celui-ci s'y agrippa. Tentant de la rassurer, Cendres lui adressa quelques mots en Elfe Noir :

[HRP : mon "traducteur de Drow" ne marche plus, j'utiliserai donc le français Sad /HRP]

- Vendui, homme drow, Lloth te garde, je me nommes Cendres et je n'appartient à aucune maison. Reprends ton souffle, mais tache de répondre sans attendre. La jeune femme que tu a devant toi se nomme Hitoki, dis lui ce qu'elle désire savoir sans te soucier de ses manquements à l'étiquette... car, comme tu t'en apercevra rapidement la vie à la surface est très différente de celle des profondeurs...

Hitoki et Nagesh semblait interloqués par la maitrise de la langue drow de Cendres, mais celui-ci n'en tint pas compte. *Finalement, se dit-il, ces souvenirs me seront peut-être utiles....*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagesh
Maître du Jeu/Admin sadique
Maître du Jeu/Admin sadique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 32
Âge du personnage : 162 ans
Alignement : Neutre
Personnalité :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 16/08/2007

Feuille de personnage
HP:
3000/3000  (3000/3000)
Mana:
5400/5400  (5400/5400)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Mar 16 Oct - 22:14

Nagesh presque étonné, regarda faire la main baladeuse d’Hitoki sans rien dire. Pour quelqu’un qui n’avait jamais eu le droit de toucher à un seul homme, il la trouvait bien entreprenante. Mais en y réfléchissant ceci expliquait sans doute cela.
Mais, loin d’être émoustillé par une telle approche, il se laissa embrasser, mais retira tout de même la main de l’elfe, la tenant avec autant de douceur que de fermeté. Et, la dévisageant du regard, il l’écouta dans son éternel mutisme. Mais si sa bouche ne prononçait aucun mot, son regard lui, en disait long. Il sonnait comme un avertissement. Calme et serein certes, mais restait un avertissement.
Il avait horreur de la proximité, surtout de celle qu’il n’avait pas décidé. En d’autres circonstances ces avances l’auraient intéressé mais pour l’heure, le lieu et la situation actuelle, il la trouvait bien trop cavalière à son gout.
Néanmoins, il posa un baiser sur sa main sans quitter son regard.


En effet, bien d’autres y ont joué.

Souriant, il s’écarta d’elle et reçut son épée ainsi que sa parole concernant quatre questions qu’il serait autorisé à lui poser. Il inclina la tête dans une sorte de révérence amusée et releva ses yeux malicieux vers elle.
Je vois que je n’aurais pas même eut le temps de me languir que déjà tu me rends la pareille.
Il s’attacha l’épée dans le dos, nullement étonné quant à la magie qui le traversait, déjà habitué à la sensation qu’elle provoquait.
Je prendrai soin de ton épée jusqu’à ce que tu viennes me la reprendre. Quant à ton cadeau, saches que je suis honoré et que j’en ferai bon usage.. Il marqua une courte pause.
Il me faut juste un peu de temps pour réfléchir à la nature de mes questions, je souffrirai d’en gâcher ne serait-ce qu’une seule. Sur ce…

Bien décidé à partir cette fois et son temps de répit déjà pratiquement écoulé d’après la patte d’Uphir, il lui adressa un dernier regard et se dirigea vers le Surion.
Mais le bruit claquant d’un coup lui fit à nouveau faire volte-face. Hitoki venait de fracasser le drow contre l’arbre le plus proche. Cette réaction déclencha une moue consternée chez l’elfe de sang qui suspendit encore une fois son départ pour observer la scène.
Fallait-il lui faire remarquer qu’il avait du négocier avec Uphir pour préserver la vie de cette créature ? C’est principalement pour cette raison que son acte fut mal perçu par le rodeur. Maltraiter ses homologues bipèdes ne le gênait en rien, mais il n’appréciait pas foncièrement d'y perdre son temps s’il n’y trouvait pas son intérêt. Force de constater qu’encore une fois, la Sage avait besoin d’assoir son autorité il se désintéressa bien vite de son manège avant de sombrer dans l’ennui que inspirait la situation.
C’est alors que Cendres s’interposa. Gentleman au premier abord, il endossa le rôle de la punition divine au second et claqua la joue de la Sage d’un large revers de main.

Cette situation en revanche, amusa beaucoup Nagesh et provoqua dans son esprit un bouillonnement analytique concernant les comportements respectifs de chacun ainsi qu'un nouvel arret. Il aimait à déduire le pourquoi du comment et voir la soif de reconnaissance de l’elfe de nuit se confronter à la morale inébranlable de l’elfe gris lui plaisait beaucoup.
Il n’eut que vaguement le temps de penser que ce petit elfe gris était en fait bien plus intéressant qu’il ne l’aurait supposé avant de se rappeler sa promesse faite à Uphir.

Enfin prêt à partir, il alla poser sa main sur le garrot du démon pour lui indiquer qu’il était prêt à partir. Mais le Surion se déroba, lui offrant un regard noir à en faire pâlir l’ébène.
Il était encore vexé d’avoir du renoncer à sa proie et rancunier comme il l’était, beaucoup d'eau aurait le temps de couler sous les ponts avant qu’il n’accepte de l’oublier.


Que fait cette écervelée ?
A-t-elle son ego si mal placé qu’elle se laisse à s’imaginer mieux placée que moi pour broyer les reins de ce lombric ?!!


Paix Uphir, je ne compte pas résoudre le grand mystère de l’esprit féminin ce soir.

Rappelles moi juste pourquoi je ne l’ai pas dévoré.

Parce que je te l’ai demandé.

Alors pourquoi me l’as-tu demandé ?

Il se peut certainement que moi aussi je fasse des erreurs Uphir. Mais allons. Je te rappelle que c’est toi qui voulais partir scéance tenante.

Le démon se leva d’un bond et des qu’il fut sur ses pattes elles le conduisirent d’un bon train vers les taillis.
Et à vue de ce théâtre vomissant d’inepties je maintiens et signe ! Pourriture de corniaud d’oreilles pointues, jamais plus je ne t’attendrai aussi longtemps.

Nagesh ne dit rien, se contentant d’hausser les épaules. En temps normal il aurait rétorqué au démon mais là, il savait que la frontière du tolérable chez Uphir se rapprochait au grand galop.
Il n’y paraissait pas comme ca mais au fond il bouillait. Rester si longtemps au contact d’humanoïdes, surtout elfiques était un véritable supplice doublé d’un affront ulcérant pour lui.
La couleur de ses rétines surexcitées était formelle, il n’avait qu’une envie : tous les dévorer et ne plus entendre parler de leur histoires. Uphir était bien plus irritable que Nagesh et ne supportait que la compagnie des autres démons. Et encore, les jours de solstice tout au plus.
La présence de Nagesh était la seule qu’il tolérait. Cela n’avait pas été facile mais avait-il eut vraiment le choix ? Puis, progressivement, il s’était mit à oublier que celui-ci était un être vivant, finissant par le considérer comme l’un des siens, voir peut être plus. Apres tout quoi de plus normal ? L’un était l’autre et l’autre était l’un. Peut être était-ce justement cette essence partagée qui lui avait permit de supporter sa présence et ses remarques cinglantes.


Toujours était-il que personne au dehors ne pouvait être admit, et marchant, il jeta un coup d’œil derrière son épaule pour surveiller avec un regard mauvais la Sage s’expliquer avec son disciple.
Lorsqu’ils furent suffisamment éloigné et que les autres eurent disparut derrière les arbres et les rochers, Uphir tourna la gueule vers Nagesh et émit un sifflement cruel.


Si son importance venait à grandir encore Nagesh, je la tuerai.

Je le sais Uphir… je le sais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Rang 2]Wanted Water - Combat pour le troisième badge ! [Terminé]
» Entrainement n°2 : Entrainement au combat (Nuage de Saule)
» Un petit combat pour se changer l'humeur ?
» Warhammer V7, petit résumé pour ceux qui n'y jouent plus.
» Entraînement de combat (pour Nuage Tacheté)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde magique d'Arckalésia :: 
Neverwind Continent Elfique
 :: Eáránë Anwamanë :: La Cachette de la Sage de la Nuit
-
Sauter vers: