Forum RP Test/ Ne pas s'inscrire
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Promenade de la mort...

Aller en bas 
AuteurMessage
O-Yama
Chef incontestée des Sans maîtres
Chef incontestée des Sans maîtres
avatar

Féminin
Nombre de messages : 36
Age : 27
Personnalité :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 09/08/2007

Feuille de personnage
HP:
0/0  (0/0)
Mana:
0/0  (0/0)
Point d'expérience:
10000/10000  (10000/10000)

MessageSujet: Promenade de la mort...   Mer 4 Juin - 12:58

O-Yama dévalait les ruelles menant à la grande place du marché, au centre du village. Elle remarqua vaguement qu’une fois de plus, elle était parvenue à cette place sans s’être fait attaquer ou même remarquer, mais à ce moment précis, elle avait d’autres préoccupations. Elle avait la tête pleine de pensées, dont très peu étaient positives et la plupart concernaient ce qu’elle s’apprêtait à faire…
Énigmatique, puissante, imprévisible, indéniablement belle, d’une lascivité troublante et manifestement abominable. Depuis le début, elle ne cessait de se retrouver au point de départ. Il était temps de renverser cela. Il fallait enfin faire en sorte de mettre tout à feu et à sang…
O-Yama, la grande succube, allait imposer avec folie, sa supériorité…

Il faisait assez sombre maintenant et il n’y avait à peu près personne dans les rues, ce qui était bien dommage. O-Yama leva les yeux au ciel et s’étonna que le soir fût sur le point de tomber. Elle était restée bien trop longtemps dans la tour, perpétuellement changeante, à réfléchir à ses prochaines perversions.
Alors qu’elle regardait autour d’elle, ses yeux de braises tombèrent sur un groupe d’enfants qui se hâtaient de rentrer chez eux, et là quelques passants pressés par la tombée de la nuit…

La pénombre commença à envahir le village étrangement…

La grande succube lança un premier jet de flamme…

Les cris, étouffés de terreur emplirent l’air, crescendo...

Les ténèbres de la mort étaient là, invoquées pour l’occasion. Au milieu des flammes dansantes, provocatrices et prétentieusements, des bras en décomposition jaillissant du sol, attrapaient les enfants, ces quelques pauvres créatures de ce village, qui avaient cru leur vie bien plus paisible, les entraînaient vers les profondeurs, pour leur faire tenir compagnie aux cadavres au fond des vieilles tombes ténébreuses. Et bien sûr, on ne les reverrait jamais

Une douche de lave se déversa sur la ville d'Artésia, tandis que les moins putréfiés balayaient le sol de toute part. O-Yama, les bras levés vers le ciel, éclata d’un rire cinglant, au milieu de l’abject opéra qui se jouait devant son regard jouissif…


smiley pour Loki


Dernière édition par O-Yama le Lun 9 Juin - 22:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milayni

avatar

Féminin
Nombre de messages : 5
Age : 31
Âge du personnage : 135
Personnalité :
54 / 10054 / 100

Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: Promenade de la mort...   Lun 9 Juin - 13:04

En s’approchant à toute vitesse, Milayni constata que la panique n’en était pas encore à son apogée. Les villageois sortaient dans les rues, horrifiés, non loin de l’incendie.
La dragonne ne put atterrir à cause du peu de place qu’offrait la rue et de son imposante carrure.

**- Je vais survoler les environs. Fais attention à toi !
- J’essaierais.**


Tandis que l’elfe regardait le reptile se faire engloutir par la pénombre, un rire à glacer le sang résonna dans toutes les rues. Les villageois restèrent momentanément sur place, terrifiés, puis une autre explosion retentit, déclenchant une vague de panique. Les gens se mirent à courir en tout sens, tantôt en se bousculant tantôt en se piétinant. Milayni avisa le mouvement de foule et grimpa illico sur un toit. Le rire couvrait tous les hurlements et grandissait.

**- Rapplique ! C’est de mon côté qu’il y a un problème.
- Je suis en route et j’ai prévenu les gardes de la ville. Ils sont difficiles à convaincre.**


L’elfe se précipita vers la source de ce rire qui n’en finissait pas de se répercuter sur les murs des rues. Elle déboucha sur une grande place avec des étales en feu, éclairant d’une lueur macabre la personne ne s’arrêtait pas de rire. Elle observa la cause de la panique des villageois : une apparence féminine, des ailes noires et translucides. Milayni n’en croyait pas ses yeux, le pire être que le monde ait enfanté était là, au milieu de cette place de marché, à tout ravager.
L’elfe descendit de son perchoir et dégaina son épée, même si le combat semblait perdu d’avance. Il fallait gagner du temps, absolument.


"Je crois que tu troubles le repos bien mérité de ces gens." Dit-elle tout en activant le glyphe de sa lame qui s’embrasa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.asphia.net/pavicom
O-Yama
Chef incontestée des Sans maîtres
Chef incontestée des Sans maîtres
avatar

Féminin
Nombre de messages : 36
Age : 27
Personnalité :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 09/08/2007

Feuille de personnage
HP:
0/0  (0/0)
Mana:
0/0  (0/0)
Point d'expérience:
10000/10000  (10000/10000)

MessageSujet: Re: Promenade de la mort...   Mar 10 Juin - 20:15

O-Yama jubilant de son affreuse attaque, continuait avec délectation à semer les flammes de l’enfer, par ci par là sans se soucier de ce qui pouvait bien se passer autour d’elle. Chaos et futur désolation commençaient à montrer le coté maléfique de ce qu’était ce monde. Ce monde tant convoité par la succube, qui ne perdait pas espoir, un jour, d’y être la reine incontestée.
Certains essayaient encore de s’enfuir, happés par la douche de feu, que la maîtresse des sans maître leur faisait glisser dessus. Les consumant avec lenteur, leur permettant d’hurler encore plus fort pour le grand plaisir de ce démon sans âme. Les ténèbres comme alliés continuaient de récolter les pauvres humains encore vivants, pour les emporter à jamais dans les bas fonds des entrailles de la terre. Mais pourtant il subsistait encore quelques créatures qui pensaient malgré les faits, pouvoir combattre la grande succube…

Une femme, trop courageuse, ou complètement folle, venait provoquer O-Yama, avec la prétention de pouvoir lui faire du mal avec son épée de feu… La succube éclata de rire de plus belle se retournant vers ce qu’elle reconnu comme un haut elfe…


« Il n’y a bien que votre race pour être aussi stupide… »

O-Yama cessa les jets de flamme pour agrandir les ténèbres autour de Milayni qui fut soudainement emprisonnée. Bientôt elle sentirait, petit à petit, sa gorge la serrer, son sang bouillir dans ses veines, tandis que, doucement, O-Yama se nourrira de sa peur…
Le feu entourait la succube… Non elle était le feu qui s’embrasait, qui embrasait cette petite ville tranquille. Plus rien ne pouvait l’arrêter, mais n’allez pas croire qu’elle en terminera aussi vite avec Artésia, cela n’était qu’un amuse gueule….


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milayni

avatar

Féminin
Nombre de messages : 5
Age : 31
Âge du personnage : 135
Personnalité :
54 / 10054 / 100

Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: Promenade de la mort...   Ven 13 Juin - 0:30

La colonne noire diminua sa circonférence autour de Milayni, l’empêchant de faire le moindre mouvement. Elle savait que c’était peine perdue mais devait à tout prix gagner du temps.

"C’est tout ce que tu arrives à faire !"

Comme pour répondre à son insolence, la colonne de ténèbres se colla à l’elfe, la paralysant complètement. Sa respiration se fit plus difficile et sa peau commença à chauffer comme si on la brûlait au fer rouge. Elle ne put s’empêcher d’hurler sa douleur, ce qui était un régal pour la succube.

**JE T’AVAIS DIS DE FAIRE ATTENTION !**

Ce cris déchira l’esprit de l’elfe et était encore plus douloureux que le supplice infligé par la reine des Sans Maîtres.
La dragonne percuta de plein fouet et volontairement sa maîtresse pour la dégager du piège mortel. L’elfe ne portait que des contusions légères, la peau était roussie par endroit et elle était dans un état de confusion extrême. C’est ce que constata Herasme en plaçant son corps, ailes déployées, pour paraître plus imposante.


"J’espère ne pas t’avoir fais trop attendre. Je cherchais un cadeau digne de toi et il ne saurait tarder." Lâcha la dragonne avec des flammèches sortant de sa gueule.

Des bruits de pas raisonnèrent dans toutes les ruelles menant à la place du marché et étaient amplifiés par cette dernière. On ne pouvait évoluer le nombre de gardes royaux qui allaient déboucher sans plus tarder dans ce cul-sac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.asphia.net/pavicom
Nérévar

avatar

Masculin
Nombre de messages : 38
Age : 29
Personnalité :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 26/08/2007

Feuille de personnage
HP:
1500/1500  (1500/1500)
Mana:
2400/2400  (2400/2400)
Point d'expérience:
20/1500  (20/1500)

MessageSujet: Re: Promenade de la mort...   Lun 25 Aoû - 23:05

La nuit s'était faite pesante et mystérieusement ténébreuse. Bien qu'un zeste d'air frais parcourait la ruelle, le Drow sentait bien que quelque chose dans cette ville allait se produire. Cela faisait plusieurs semaines que Nérévar errait dans cette ville. La sage lui avait promit qu'elle viendrait, était-ce un mensonge pour se débarrasser de lui ? Bien que cette idée lui ait effleuré l'esprit il restait dans cette ville avec l'espoir un jour de pouvoir de nouveau rencontrer cette sage.

Pas un seul pas ne se fit sans cette appréhension troublante et malsaine. Le jeune Drow avait développé depuis récemment une aptitude à ressentir les mauvaises choses à l'avance. Il n'y avait plus de doute pour lui. Alors qu'il marchait dans la ruelle pavée dont les murs formait un couloir étroit, il ressentit une aura se propager depuis l'autre bout de la ville. En temps normale il n'aurait jamais participé à un tel affrontement, qui de toute évidence le dépassait très largement. Cependant, Nérévar était de nature curieuse, jamais il ne pouvait s'empêcher de voir par ses propres yeux les évènements troublant qui les entouraient. Il était sortit de son royaume pour retrouver la sage et par la même occasion en apprendre plus sur le monde extérieur. Tels furent les ordres de sa majesté la reine, et ainsi il agirait durant tout son voyage. Il se mit donc à courir dans les méandres de la ville déserte, qui petit à petit se remplissait d'une foule paniquée.

Bien vite Nérévar dut se frayer un passage au travers de la foule. Le Drow ne courait pas dans le même sens que tout le monde, un vieil ermite s'arrêta pour lui saisir le bras, c'était un humain. Ses traits étaient dissimulés sous un capuchon de prêtre. Il parlait d'une voix rauque et empressée.


« Drow ! Si tu tiens à sauver ces gens suis-moi ! »

L'humain le traina dans la foule, ils débouchèrent sur une rue déserte. Cet homme, malgré les apparences, disposait d'une très grande force. Sa poigne était celle d'un homme d'arme. Cependant sa robe de pèlerin trahissait l'aspect guerrier. Mais Nérévar allait très vite apprendre qu'il ne fallait jamais se fier aux apparences. L'humain commença par rabaisser sa capuche afin de laisser apparaître des traits plutôt grossis et âgé. Puis d'un geste sec il arracha sa tunique pour laisser apparaître une armure lourde.

« Drow ! Regarde bien ! Là haut, sur la tour ! Là est la source de toute cette agitation. Tu ne dispose pas encore d'un niveau suffisant pour affronter telle chimère ! Je vais chercher des renforts ! Toi, concentre toi à aider cette elfe qui en a grandement besoin. Fais ce qu'elle te dit, elle paraît plus expérimentée en ce qui concerne le combat ! Allez va et ne te fais pas tuer ! »

L'humain poussa le Drow sur la place. Celui-ci disposait encore de l'effet de surprise, la succube bien trop occupée à malmener l'elfe. Il s'insinua alors à travers les marchandises et les flammes. La chaleur et l'atmosphère se faisait suffocante. Deux créatures usaient de la même magie, Nérévar fut tout de même quelque peu soulagé. En effet ses prédispositions naturelles le protégeaient de cet élément naturel. Cela ne suffirait pas à totalement parer les attaques de la succube mais il n'en mourrait pas d'un coup. Le Drow observa attentivement les procédures de l'elfe, de toute évidence elle cherchait à gagner du temps, elle non plus n'était pas du niveau de cette succube qui paraissait tellement puissante.

Nérévar décida d'agir dans ce sens, il tira discrètement la lame de son fourreau puis avança à pas de loups. Il possédait toujours cet avantage tactique qui lui permettrait de gagner quelques secondes de répit. Il comptait surprendre la succube avec son impétuosité et son audace. Lorsqu'il fut à bonne porté, il arma son bras puis lança son épée au milieu de la place. La lame alla se planter entre les deux partis. Nérévar décida d'adopter une allure de preux chevalier pour impressionner. Bien que sa musculature soit peu développée, il avait récemment acquit une assurance et paraissait plus dégourdi. Il s'avança donc d'un pas lent, lourd mais gracieux.


« Moi, Nérévar, fils du général du même nom, mort de la main de l'armée de succube, je ne te laisserais pas détruire cette ville en toute impunité ! Rends les armes et ta misérable âme sera épargnée ! »

Cela avait pour avantage de tourner autour du pot, désormais il ne restait plus qu'à espérer que cette succube apprécie à bavarder un peu. Auquel cas il se retrouverait face à une situation très tendue...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milayni

avatar

Féminin
Nombre de messages : 5
Age : 31
Âge du personnage : 135
Personnalité :
54 / 10054 / 100

Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: Promenade de la mort...   Sam 13 Sep - 19:40

[HRP]Gros soucis d'inspiration -__-[/HRP]

La dragonne fut déstabilisait par l’apparition du nouveau venu qui n’avait pas froid aux yeux. Elle surveilla tout de même la succube du coin de l’œil, tout en essayant de communiquer avec sa maîtresse. L’elfe s’était refermé sur elle-même et s’enfonçait dans les ténèbres. Son état rendait le sùrion fébrile, qui ne pouvait s’empêcher de jeter des coups d’œil sur le drow, la succube et les entrées de la place.

**Pourquoi ces humains sont ils si lents ?**

Herasme écoutait ce qui se passait sous ses yeux, prête à réagir quand une opportunité se présenterait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.asphia.net/pavicom
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Promenade de la mort...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Promenade de la mort...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.
» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde magique d'Arckalésia :: 
Fenrir le continent des humains
 :: La Ville d'Artésia :: La Grande Place du Marché
-
Sauter vers: