Forum RP Test/ Ne pas s'inscrire
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Nérévar

avatar

Masculin
Nombre de messages : 38
Age : 29
Personnalité :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 26/08/2007

Feuille de personnage
HP:
1500/1500  (1500/1500)
Mana:
2400/2400  (2400/2400)
Point d'expérience:
20/1500  (20/1500)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Mar 16 Oct - 23:54

Alors que Nérévar souffrait le martyre sous la torture de l'elfe de la nuit un autre elfe intervînt pour faire cesser l'atroce douleur. Cet elfe était particulièrement étrange, Nérévar n'en avait jamais vu de semblable au court de son récent voyage. Celui-ci lui proposa aussi son aide, Nérévar se laissa ainsi porter sur l'épaule de cet elfe différent des deux autres. Alors que Nérévar reprenait péniblement son souffle il fût surprit d'entendre cet elfe parler sa langue.

-Vendui, homme drow, Lloth te garde, je me nommes Cendres et je n'appartient à aucune maison. Reprends ton souffle, mais tache de répondre sans attendre. La jeune femme que tu a devant toi se nomme Hitoki, dis lui ce qu'elle désire savoir sans te soucier de ses manquements à l'étiquette... car, comme tu t'en apercevra rapidement la vie à la surface est très différente de celle des profondeurs...

Nérévar prît en considération les recommandations de son interlocuteur tout en fixant le sol sans pouvoir bouger le moindre cils. Il essaya de bouger les lèvres pour répondre mais la glace gelait encore ses lèvres. Il ferma les yeux et y mît toute sa volonté pour briser la glace qui arracha la peau de ses lèvres mais le Drow surmonta la douleur pour ne rien laisser paraître.

-Veuillez me pardonner si je ne me suis pas fait entendre. Je me nomme Nérévar, nom de mon père défunt. Pardonnez moi d'avoir porter atteinte à votre personne, loin de moi était cette intention, je me suis laissé emporter par un sentiment d'injustice. Si je vous dois quelques chose n'hésitez pas, si cela peut racheter ma faute...

Nérévar releva la tête avec un regard vide d'expressions, encore une fois il faisait preuve d'humilité sans s'en apercevoir mais là n'était pas le plus important. Nérévar venait tout juste de découvrir que la vie ne s'arrêtait pas seulement aux mûrs de sa prison mais que la souffrance s'étendait bien au delà. C'est pourquoi il se fît une promesse, celle de ne plus jamais parler de ce qu'il a vécu et aider quiconque étant dans le besoin.

Le jeune Drow vît l'elfe de sang s'éloigner, celui-ci ne l'intéressait guère, mais son ego l'interpella un court instant quand à la nature des gens de la surface. Cependant, à l'opposé du comportement froid qu'empruntait ces deux guerriers se trouvait cet elfe qui l'aida à se relever, une personne réfléchit et honnête. Nérévar aurait voulu que tous soient ainsi, mais il savait bien que là était une vision utopiste dans laquelle il ne devait pas se perdre.

Nérévar n'attendait qu'une seule chose, que cette situation épineuse aboutisse très rapidement. Cependant il fût prît d'effroi en un court instant. Sur le moment Nérévar n'avait pas percuté, mais l'elfe gris avait bel et bien appeler cette elfe de la nuit : "Sage de la nuit".
Nérévar resta bouche bée, son regard se perdait au fil de ses pensées et de l'analyse des conséquences de son acte.
Avoir manqué de respect à la personne qui était l'objet de sa mission était impardonnable. Nérévar déchargea l'elfe gris de son poids et s'agenouilla pour présenter ses excuses.


-Je vous présente mes plus plates excuses ! Je n'ai pas pu imaginer un instant qui vous étiez réellement. Je vous cherche depuis deux semaines déjà sans avoir put trouver la moindre trace de votre existence. Ma reine, Elvanshalee m'a ordonné de vous retrouver. Cette lettre est pour vous...

Nérévar sortît une petite lettre de sa poche intérieur avec laquelle un petit sceau était apposé. Malgré le mauvais traitements du Drow la missive n'avait pas souffert. Nérévar aurait voulu perdre la vie plutôt que de faillir à sa tâche, c'est pourquoi il avait prit le plus grand soin se cette lettre qu'il tendait désormais à la dénommée "sage".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitoki
Maître du Jeu/Fondatrice
Maître du Jeu/Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 476
Age : 33
Âge du personnage : 150 ans
Alignement : Eau
Personnalité :
55 / 10055 / 100

Date d'inscription : 05/08/2007

Feuille de personnage
HP:
2000/3500  (2000/3500)
Mana:
4000/6000  (4000/6000)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Jeu 18 Oct - 1:20

L'elfette s'extasiait en entendant les cris de souffrance du Drow pendant qu'elle le torturait et remontait légèrement ses griffes dans sa chair brisant son omoplate. Rien ne lui paraissait plus intéressant et plus envoûtant que son sang qui coulait le long de sa plaie. Au grand dam de Nérévar, il recherchait activement la Sage de la Nuit et il ne pensait pas que cette créature cruelle, froide au premier abord se trouvait être elle, l'objet de ses recherches. Comment la reconnaître alors qu'envahit par la rage, il ne restait rien de sa sagesse, de sa capacité à éprouver des sentiments tel que l'amour, la compassion, la joie. Seules demeuraient en son sein des pensées sombres, perfides, noires même. Des envies de tuer et de faire souffrir. Jouant jusqu'au bout la punition divine pour lui apprendre de ne plus jamais oser la comparer à une succube par ses actes, Hitoki ne remarqua pas que son disciple s'approchait d'elle alors qu'au contraire, Nagesh, situé plus loin observait son numéro agacé.

Un bruissement de tissu suivit par la suite d'une toge contre sa peau, cachant ses formes, arrêta son geste. L'elfe de la nuit fulminait, elle détestait amèrement qu'on vienne la déranger lors de sa séance de torture. Soudainement, son corps se mit à tressaillir, au contact d'une main posée sur son épaule droite. Celle-ci, précédée de phrases murmurées, mais, assez fortes pour qu'elles les entendent de son ouïe fine. Cette voix, Luthien la reconnaissait à peine. Ne se rappelant pas qu'il s'agissait de celle de son disciple, Cendres. Seulement quelques secondes passèrent lorsque la Sage tourna sa tête rapidement vers l'importuns, le gratifiant d'un regard meurtrier, à lui glacer le sang et le faire reculer. Le chevalier dragon ne sourcilla point devant cette lueur assassine, prémisse d'un danger imminent.

Décidément, dès que l'envie de s'amuser un peu la prenait, il fallait toujours qu'un événement imprévu ou qu'un imbécile vienne la déranger. Ne s'intéressant plus à sa proie, nonchalamment ses griffes se retirèrent, libérant de son étreinte le drow qui retomba mollement sur le sol froid. Hitoki se retourna complètement, laissant le loisir au chevalier dragon de la contempler dans toute sa splendeur. S'apprêtant à l'envoyer au loin en empoignant son bras, plus rapide, Cendres ne lui en laissa pas le temps. Il la gratifia d'un revers de la main, la laissant là, pantois. Un long moment se déroula, où, l'elfette se retrouvait dans un brouillard, mélange de sa haine à son calme et sa sagesse. Peu à peu son regard rouge changea, s'éclaircit, pour redevenir celui habituel, mauve. Épuisée, vidée de ses forces par sa récente fureur. Luthien gratifia son disciple, occupé à relever Nérévar, d'un regard conciliant


- Mon disciple, je te remercie de m'avoir sortie de cet état de folie. Je m'excuse Cendres de t'avoir montré comme cela mon mauvais côté à l'égard de nos semblables. A l'avenir, je tâcherais de refouler mes plus sombres pensées pour ne plus jamais recommencer à torturer des elfes ou humains.


Ne pouvant en dire plus, Hitoki leva son visage, contemplant le ciel et profitant du vent frais sur ses joues pour se remettre sur pieds. Agile, la Sage de la nuit prit son élan et s'agrippa à une branche d'arbre, placée en contrebas, se blessant au passage sa main droite. Mais, la douleur ressentit à ce moment ne laissa échapper aucun signe ni aucun son. Habituée à la souffrance depuis sa tendre enfance, son seuil de tolérance à supporter telle ou telle torture pourrait surprendre les non initiés aux pouvoirs anciens. Redevenue elle-même, Hitoki se permit un temps de repos, débranchant sa consciente pour se plonger dans une paix intérieure, brisant au passage le reste de ses sentiments négatifs.

Les yeux fermés, Luthien soupira de contrariété en entendant la voix Nérévar qui brisait son moment de calme. Jetant un oeil sur lui, elle écouta d'une oreille attentive mot pour mot ce qu'il avait à lui dire. Le voyant s'agenouiller et lui demander de lui pardonner ses phrases insultantes à son égard, l'elfe de la Nuit se gratta la tête d'un air gênée, peu habituée à des manières aussi respectueuse. De plus, maintenant qu'elle connaissait la mission que la Reine Elshanvalee en personne lui avait assignée la stupéfia, mais, en même temps, attirait sa curiosité. Comment se fait-il que cette terrible matrone envois l'un des siens à sa recherche ? Pour l'espionner, pour la poignarder dans le dos durant son sommeil ? D'un geste de sa main, l'elfette chassa ses mauvaises pensées comme on chasse une mouche trop ennuyeuse. Non, ce n'était pas le genre de cette elfe.

D'un bon majestueux, la Sage de la Nuit sauta de son perchoir et se releva, remettant en place sa chevelure soyeuse. Se plaçant face à Nérévar, du bout des doigts, elle prit la lettre délicatement dans sa main et brisa le cachet. Lisant à haute voix son contenue, elle s'obligea à la relire plusieurs fois pour savoir si ce n'était pas une plaisanterie stupide créée juste dans l'intention de l'ennuyer. Mais non, il ne s'agissait pas d'un rêve éveillée mais de la réalité. Elle devait s'occuper de cet être et lui apprendre son art. Demande exagérée. Jamais Hitoki ni son dragon ne dévoilaient les arcanes anciens endormis, en attente d'être utilisés.

Jetant un œil sur lui, toujours à genou, la belle Luthien lui lança un sourire pour l'assurer qu'elle ne le frapperait pas ni s'abaisserait pas à le rudoyer sévèrement.


- Tu peux te relever, Drow. Je ne vais pas te punir pour ton manque à l'éthique. De plus, surtout en apprenant que je dois m'occuper de toi. Pour tes phrases, à l'avenir avant d'engager un dialogue aussi long, essaye de connaître la personne à qui tu adresse la parole. La Reine me mets dans une position fâcheuse. Je t'aiderai du mieux que je pourrai mais ne te révélerais pas mes pouvoirs les plus secrets.

Finissant ses phrases, Hitoki ressentit comme un oubli, quelque chose qu'elle n'avait pas encore fait. Mais quoi ? Se ressassant les actions faites durant le laps de temps où la rage et la haine prenaient le dessus, la Sage de la Nuit se mordit la lèvres. Qu'avait t'elle fait ? Elle s'était donné le droit de mettre sa main sur l'entrejambe de Nagesh. A ce souvenir, ses joues rosirent légèrement. Il fallait à tout prix s'excuser de ce sans gêne. Sondant la forêt entière de sa simple aura, Luthien recherchait une plante, celle qui lui permettrait de s'excuser de sa manière déplacée à son égard.

Quelques minutes se déroulèrent avant qu'elle découvre, poussant dans un tapis de mousse, une belle de nuit. Comme s'il s'agissait du plus beau trésor du monde, l'elfette la cueillit et la déposa au creux de sa main. Utilisant une fine quantité de sa magie, la fleur se transforma en un papillon dont ses ailes sombres éclairaient la nuit dès qu'il les battaient. L'approchant de son visage, elle lui murmura quelques mots qui seront adressés à l'elfe de Sang, loin dans la forêt.

- Nagesh, je suis sincèrement désolée d'avoir abusé en posant ma main sur ton intimité. Là n'était pas mon intention. Je n'aurais jamais osé le faire sans que tu m'en donne la permission. De plus, je m'en veux d'avoir laissé cours à ma colère et d'avoir torturé le drow alors que tu m'avais aidé à le sortir du guêpier où il s'était mis. Tâche de ne pas m'en tenir rigueur. Nagesh, j'aurai une faveur , non, plutôt une demande à te faire. Je préfère t'en parler à la ville humaine, Artésia, si tu daignes y faire un tour.

L'insecte créé absorba chacune des paroles avant de s'envoler à tire d'aile. En quelques minutes, il rattrapa l'elfe de sang et son sùrion. Surpris, puis amusée, celui-ci ouvrit sa main pour que le papillon se pose. Délicatement, il le porta à son visage et se retrouva envoûté par son regard. Peu à peu, il entendit, ou voyait la Sage lui adresser son message. Subitement, le papillon tressaillit redevenant une belle de nuit, plante préférée de l'elfette.


Dernière édition par le Mar 30 Oct - 13:57, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aedenia.forumactif.org/forum.htm
Cendres
Frère Capitaine/Modérateur
Frère Capitaine/Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 168
Age : 32
Personnalité :
50 / 10050 / 100

Date d'inscription : 15/08/2007

Feuille de personnage
HP:
1600/1600  (1600/1600)
Mana:
3000/3000  (3000/3000)
Point d'expérience:
920/3000  (920/3000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Mar 23 Oct - 19:25

Cendres écouta calmement les paroles d'Hitoki. Il commençait à comprendre ce qu'était la Sage, une (lool, Cendres, mon perso est une fille, donc un petit "e". Wink ) créature qui avait du mal a réprimer son goût pour le sang et la souffrance d'autrui. Il se souvint du premier entraînement qu'il avait subit : solidement attaché, pendu par les pieds, il avait dut se débattre pour se sortir de cette situation alors que la Sage prenait plaisir à le blesser de sa lame. Il se souvint aussi de la rage qui pouvait l'envahir à n'importe quel moment et qui, alliée à sa puissance pouvait détruire toute vie alentours.

Cendres continua à réfléchir alors que la Sage s'adressait au Drow. Avec sa force actuelle, si la Sage succombait à nouveau à son coté sombre, il ne pourrait rien faire d'autre que mourir. Au plus profond de lui une voix semblait lui murmurer qu'il avait raison. Prenant une décision, Cendres hocha la tête. Il attrapa les quelques accessoires de premiers soins qu'il possédait dans son bagage et s'approcha de Nérévar, sa blessure le faisait visiblement souffrir, mais légèrement impressionné par la Sage il n'osait plus bouger malgré le sang qui coulait abondamment de la plaie. Le voyant s'approcher l'elfe noir eut un geste de recul mais Cendres le rassura :


- N'ai crainte homme Drow, je vais juste t'administrer les premiers soins afin que te blessure n'empire pas... En ce qui concerne un quelconque paiement, tu n'as pas à t'inquiéter, tu ne me dois rien. Devient plus fort, et la prochainement fois tu te sortira de ce faux pas tout seul...

Tout en disant cela, Cendres nettoya et banda la plaie, au finale la blessure n'était pas si impressionnante que ça et se refermerait facilement. Puis l'elfe gris soupira et se tourna vers la Sage, la regardant droit dans les yeux : d'un ton froid et dénué d'émotions, il déclara :

- Ma Dame, c'est ici que nos chemins se séparent, du moins pour l'instant... Nous nous reverrons sûrement, mais pas avant que je ne soit assez fort pour vous affronter lorsque vous perdez vos esprits, ou que j'ai découvert un moyen de calmer votre fureur.

- Quand à vous jeune Drow, j'aurai aimer vous connaître mieux et je m'excuse de mon brusque départ. J'ai cependant un présent pour vous :


Cendres décrocha alors une petite flûte en argent qu'il portait autour du cou, celle ci était la réplique exacte de l'énorme cor en ivoire gravé qu'il portait autour du cou.

- Ne vous fiez pas à la taille de ce cor, si d'aventure vous vous rendez à la forteresse du Glacier, présentez ce bijoux, vous serez accueillit comme mon invité d'honneur. Je me nomme Cendres, chevalier dragon, ne l'oubliez pas... et tachez de survivre jusqu'à notre prochaine rencontre.

Cendres attendit les réponses de ses compagnons avant de se tourner vers Itarillë. Il la dévisagea un instant et en particulier ses ailes noires qu'il regarda avec une envie a peine dissimulée, brusquement le chevalier posa un genou à terre et baissa la tête en déclarant :

Jeune elfe, je vous suis redevable des soins que vous m'avez apporté, vous m'avez offert ce baume sans même me connaître et c'est à vos cotés que j'ai combattu pour la première fois ces sans maîtres. Je n'ai rien de valeur comparable à vous offrir, mais si d'aventures nos routes se croisent à nouveaux, j'aurai de nombreuses questions à vous poser...

Cendres se releva alors, et après avoir écouté la réponse de l'Avariel il enfourcha Sohma, qui, dans un rugissement profond s'éleva dans les cieux. Saisissant un courant ascendant, le_ couple plana majestueusement avant de disparaître au loin, direction Artésia...

Mon loulou, quelques petites fautes principalement les "^", sur les "i", les "u". Et surtout les "à". A part ça niquel, continue comme ça mon ptit modo.

Après lecture, tu pourras éditer ton message et supprimer mon intervention. Wink

Hitoki, admin et MJ.


smiley pour hitoki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitoki
Maître du Jeu/Fondatrice
Maître du Jeu/Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 476
Age : 33
Âge du personnage : 150 ans
Alignement : Eau
Personnalité :
55 / 10055 / 100

Date d'inscription : 05/08/2007

Feuille de personnage
HP:
2000/3500  (2000/3500)
Mana:
4000/6000  (4000/6000)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Mer 31 Oct - 0:53

La Sage soupira. De plus, son erreur la mettait mal à l'aise, lui donnant une subite envie de se retrouver seule, loin du monde. En quelque instant, le lien entre ses disciples et elle se trouvait fragile, tenu, pouvant se casser à n'importer quel moment. Comment pourrait il placer sa vie entre ses mains alors qu'elle avait faillit tuer Nérévar sous le coup de sa folie ? Pour regagner sa confiance ainsi qu'à ce jeune Drow, l'épreuve sera difficile et éprouvante. Or, les défis ne l'effrayaient en rien, elle vivait avec depuis sa tendre enfance. Surmontant les dangers les uns après les autres, se battant avec agilité et dextérité. En aucun cas Hitoki espérait un pardon de la part de ces deux êtres, blessés en leurs âmes par sa prestation digne des plus grandes tragédies romaines.

Ses doutes furent fondés lorsque le chevalier dragon lui adressa la parole. Oui, son côté maléfique l'effrayait et mettait en avant sa faiblesse. A ce moment, il n'aurait pas tenue une seconde face à la démone. L'elfe de nuit en restait persuadée même si elle ne disait rien. Ecoutant mot à mot les phrases de son disciples, Luthien le détaillait des pieds à la tête, un sourire aux coins des lèvres. En réponse à son regard dur et froid, la Sage laissa ses yeux prendre une légère teinte rouge et fronça les sourcils d'un air de dire, tu crois que ça m'effraie ? Doucement et délicatement, Luthien lui caressa la joue et lui répondit sur une voix qui se voulait douce et rassurante.


- Cendres, tu n'es plus la petite créature chétive que j'ai sauvé dans la forêt d'Ashenvale. Je suis fière de constater de tels changement chez toi. J'ai l'impression de sentir en ton être des bribes de souvenirs d'un temps éloignés. Quelques chose qui risque de faire revenir en surface l'évanescence de mon ancêtre. Je préfère éviter un tel évènement surtout dans un tel moment alors que son esprit reste sagement endormis me laissant tranquille. Je n'aurais plus besoin d'utiliser la force contre toi. Cela me sera inutile. J'ai hâte de voir tes nouveaux progrès lorsque je serais arrivée à Artésia. Féline, l'elfette approcha ses lèvres au creux de son oreille et lui susurra. Sois brave, chevalier dragon ! Tu n'as pas a être effrayé par mon côté sombre.

Le chevalier dragon ne lui répondit pas, s'affairant à soigner la blessure du Drow puis à adresser la parole à l'avariel, la remerciant de son aide lors du combat précédent. N'écoutant pas ses propos, la Sage resta perdue dans ses pensées, ne se tracassant de rien. Bizarrement, elle attendait l'heure propice pour se venger de la succube et de la marque rouge incrustée à sa cheville. Jamais elle n'accepterait d'avoir été marquée dans sa chair par son ennemie, ce symbole de sa défaite et de son impuissance. Heureusement que Nagesh n'avait pas remarqué ce léger détail lorsqu'il avait pu la voir entièrement dévêtue. Lui expliquer la situation et principalement l'effet de ce chrysanthème restait une tâche ardue. Il ne fallait pas qu'il sache pour celle-ci mais malin comme il est, il le remarquera un jour ou l'autre. A moins qu'elle ne l'avoue d'elle-même. Sage décision que cela. Oui, dès qu'elle le verrait, elle soulagerait sa conscience, le serrant dans ses bras et mettant sa tête contre son torse. Profitant de ce moment d'intimité pour oublier ses soucies et ses malheurs. Certes, rester à ses côtés serait merveilleux, mais, cela ne l'aidera pas à changer son destin.

Sur l'heure, Hitoki profiterait du moment, mais après, elle mettrait son plan à exécution, la menant peut être à sa perte. Si ça loupait, la Sage baignerait dans son propre sang. Cependant, s'il marchait, l'elfe de sang bénéficierait d'une puissance quasiment équivalente à la sienne. Dangereux surtout en repensant à la haine qu'éprouve Nagesh contre le dragon et son entité pour Uphir. Un mystère planait entre eux, un mystère que Luthien se ferait un plaisir de résoudre. Brusquement, un souffle sur son visage la tira de ses pensées. Revenant à elle, l'elfe de la nuit contempla le chevalier dragon sur sa monture. Quelle magnifique vision que ce chevalier sur sa noble monture s'envolant dans la voûte céleste.

Dans un froissement de tissu, Luthien se retourna et regarda un instant Nérévar avant de lui adresser quelques mots.


- Nérévar, pars avec ma disciple à Artésia. Je vous rejoindrais vite. Je ne peux vous suivre maintenant sans mon dragon ni mes armes. De plus, je tiens à rester seule un instant. Je dois me concentrer sur certains point que je ne peux en aucun cas t'expliquer.


La Sage le regarda dans les yeux tandis qu'elle siffla entre ses dents. Un cri aigu se fit entendre avant qu'une ombre immense la recouvre totalement. La créature la possédant apparut, un aigle à la tête blanche, aussi pure que la neige, une queue aussi dorée que l'or, des étincelles apparaissant à chacun de ses battements d'ailes. Peu à peu, le magnifique oiseau de proie se posa sur le sol, soulevant sur son passage de la poussière. Majestueusement, il tourna sa tête dans la direction de l'elfette et la regarda de son regard de braise. Hitoki s'inclina pour le saluer et s'approcha tout près, caressant du bout des doigts son plumage.


- Grand prince des vents, Zylphir, j'ai une faveur à te demander. Je sais que tu n'as pas pour habitude de prendre un mortel sur ton dos, mais, pourrais tu le faire pour moi ? Ce drow devant toi est sous ma responsabilité. Je tiens à ce qu'il soit en sécurité pendant que je m'attellerais à rejoindre Alakaranion.


L'aigle l'écouta, acceptant de même ses caresses. Il connaissait son ancêtre et il était fier de la connaître. Ce petit être si chétif à ses yeux. Il lui répondit calmement, par son cœur.

- Jeune Luthien, je m'occuperais de cette créature pour t'aider. En souvenir de ton ancêtre, j'accepte ta demande. Par en paix maintenant. Je sais que dans l'avenir ton destin sera sombre et sanglant. Ne te laisse pas dominer par ta haine ou tu périras vraiment.


Hitoki s'inclina une dernière fois avant de partir en courant, laissant seul Itarillë et Nérévar au bon soin de Zylphir. Le grand rapace se coucha, permettant à l'elfe de noir de s'asseoir sur son dos et prendre place. Rare sont les mortels ayant la chance de l'avoir en monture. Lui, le prince du vent, créature magique et mythique, maître du ciel lui-même. Dans sa jeunesse, il avait accepter une seule personne, une elfe de la Nuit, la Sage Eáránë. Sa monture, le dragon écarlate n'étant pas là, elle ne pouvait se déplacer par les airs. C'était au tout début de l'hiver que le rapace l'avait rencontré pour la première fois. Son regard rouge exprimait tout la puissance de son esprit et son impulsivité. Jeune mais aux tempérament brûlant comme les flammes. Elle n'avait pas peur d'utiliser la magie ancienne et ses arcanes les plus secrets. Intelligente, grâce à son art, l'ultime entité à "périt" mais pas totalement. Son âme ainsi que son corps reste en hibernation, attendant son heure. Même si la succube essayait n'importe quoi pour l'éveiller, seule une façon aura une chance de réussir, la Sage. La raison reste mystérieuse à ses yeux.

*Il faudra un jour qu'elle se confronte à la Succube, O-Yama. Mais, cette petite n'est pas encore prête, je l'ai senti lorsqu'elle m'a caressé mon plumage. L'avenir est incertain. Je n'arrive pas "voir" ce que le destin lui réserve.*


Pendant que Zylphir se perdait dans ses pensées, Hitoki arriva enfin devant son dragon. Il lui offrit une vision qui lui déplut. Baignant dans son sang, Alakaranion gisait sur le ventre. Un corbeau commençait à arracher sa chair alors qu'il était encore en vie. Sans se préoccuper de lui, Luthien ramassa ses deux dagues, les essuyant contre la toge afin de laisser ses lames toujours propres et ne pas les abîmer. Subitement, la Sage lâcha ses armes et s'écrasa à terre. Tordue de douleur, des gouttes de sueurs froides perlant sur son visage, Luthien essayait de se concentrer pour effacer cette torture physique infligée. Peine perdue, la succube n'avait qu'une envie, faire durer le plaisir par le chrysanthème. La peau de sa cheville chauffa, brûlant sa chair tandis qu'un voile blanc apparaissait devant ses yeux. Que ça s'arrête !!

Etrangement, comme si le gardien de la cascade répondait à l'appel muet de sa maîtresse, un halo de magie bleue diffusant une douce chaleur, soigna chacune de ses blessures. La plaie béante de sa panse se cicatrisa, ne laissant aucune trace du coup de poignard de Nagesh. Alakaranion, ankylosé, ouvrit ses yeux et leva sa grosse carcasse. La bouche pâteuse, il jeta un œil aux alentours, écoutant les sons qui traversait la forêt et contemplant le charnier recouvrant le sol. Pas une âme vivante, pas un son, à part celui du souffle saccadé de la Sage de la Nuit. Surpris au départ, il comprit bien vite d'où venait le problème. Seule une personne avait la capacité de la mettre dans cet état, O-Yama ! Délicatement, l'entité de l'elfette avança calmement vers ses armes et les déposa à ses côtés. Levant à peine sa tête, Luthien prit ses lames et les rangea soigneusement dans la toge et accrocha son arc derrière son dos, difficilement. Difficilement, elle lui murmura.


- Merci Alakaranion. Emmènes moi à la forêt de la mort. Cette maudite succube m'oblige à y aller. Si je veux que cette douleur s'arrête, c'est le seul moyen.


Interloqué par cette demande plus que surprenante, le gardien de la cascade prit un certain temps avant de lui répondre. Trouvant cela absurde au départ, le dragon agrippa sa maîtresse par son ventre et la déposa au creux de ses ailes. Réfléchissant à ses mots avant de les prononcé d'une voix impétueuse, la grosse carcasse espérait la raisonner.

- N'oublies tu pas ma chère maîtresse que cette forêt de la mort appartient aux sans maîtres ? Y aller seule et qui plus est dans ton état se trouve être un acte déraisonner et de pur suicide. Je pensais que tu tenais à ta vie et que tu ne t'aviserais pas à tomber dans la gueule du loup de cette façon. Mais bon, avons nous le choix ? Si nous nous décidons à ne pas y aller, ta souffrance empirera. Je me battrais pour te protéger quitte à rebaigner encore une fois dans mon sang !

Sur ces mots, Alakaranion prit son élan et en deux trois battements d'ailes, la forêt d'Ashenvale se trouvait bien loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aedenia.forumactif.org/forum.htm
Itarillë Elenwë
Plume d'Argent
Plume d'Argent
avatar

Féminin
Nombre de messages : 60
Age : 25
Personnalité :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 06/08/2007

Feuille de personnage
HP:
1700/1700  (1700/1700)
Mana:
3000/3000  (3000/3000)
Point d'expérience:
70/2000  (70/2000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Sam 8 Déc - 12:00

La bataille avait prit fin, tout c’était déroulé sous les yeux de l’avariel mais elle n’en gardait plus qu’un vague souvenir. Hormis le bruit des armes, l’odeur du sang et cette sensation toute particulière d’abandon de soi que l’on retrouve dans les combats. Un de ses compagnons de combat s’adressa alors à elle.

"Jeune elfe, je vous suis redevable des soins que vous m'avez apporté, vous m'avez offert ce baume sans même me connaître et c'est à vos cotés que j'ai combattu pour la première fois ces sans maîtres. Je n'ai rien de valeur comparable à vous offrir, mais si d'aventures nos routes se croisent à nouveaux, j'aurai de nombreuses questions à vous poser..."

- Soigner un allié est quelque chose de normal lorsque c’est en mon possible. Si nous nous revoyons je répondrais a vos questions... du moins si je le peux.

La sage commença à faire une sorte de discours pour Cendres mais celui-ci n’écoutait pas vraiment. Elle s’adressa ensuite a elle en ces termes :

- Nérévar, pars avec ma disciple à Artésia. Je vous rejoindrais vite. Je ne peux vous suivre maintenant sans mon dragon ni mes armes. De plus, je tiens à rester seule un instant. Je dois me concentrer sur certains points que je ne peux en aucun cas t'expliquer.

Ces paroles ne lui étaient pas vraiment destinées mais elle hocha néanmoins la tête.

Ensuite Nérévar grimpa sur le dos de Sylphir et en un coup d’œil entendu vers l’aigle, ils décollèrent en même temps se dirigeant vers la citée d’Artésia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitoki
Maître du Jeu/Fondatrice
Maître du Jeu/Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 476
Age : 33
Âge du personnage : 150 ans
Alignement : Eau
Personnalité :
55 / 10055 / 100

Date d'inscription : 05/08/2007

Feuille de personnage
HP:
2000/3500  (2000/3500)
Mana:
4000/6000  (4000/6000)
Point d'expérience:
7000/7000  (7000/7000)

MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   Sam 15 Déc - 20:29

/!\ Rp finis ici

- Nagesh flèche La ville d'Artésia : Crépuscule

- Cendres flèche La vallée fertile : Quand les récoltes se mêlent à l'entraînement

- Itarillë flèche La ville d'Artésia : Nouveaux compagnons, nouveau départ

- la Sage de la Nuit flèche La forêt de la Mort : Confrontation qui tourne au supplice

- Nérévar flèche La ville d'Artésia : Crépuscule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aedenia.forumactif.org/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bataille nocturne, combat pour la vie de la Sage de la Nuit.
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» [Rang 2]Wanted Water - Combat pour le troisième badge ! [Terminé]
» Seul est digne de la vie celui qui chaque jour part pour elle au combat [Pv: Fiora, Atios]
» Entrainement n°2 : Entrainement au combat (Nuage de Saule)
» Un petit combat pour se changer l'humeur ?
» Aide pour les personnages sans fiches ayant "évolué"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde magique d'Arckalésia :: 
Neverwind Continent Elfique
 :: Eáránë Anwamanë :: La Cachette de la Sage de la Nuit
-
Sauter vers: